Voitures électriques : la différence entre l’autonomie annoncée et l’autonomie réelle

Par Mario Dakpogans | Le 27/10/2022 | Environnement | Green

  • Partager l'article sur :

Lors de l’achat d’une voiture électrique, l’autonomie est un critère de choix décisif. Tout autant que la durée de vie de la batterie. Cependant, pour l’autonomie, vous devez savoir que celle qui est annoncée est rarement atteinte. Dans les faits, l’autonomie réelle est ce qui doit vous intéresser. Voici ce que vous devez savoir sur ces deux notions.

La voiture électrique est sans nul doute celle du futur. Dès les prochaines décennies, elle remplacera la voiture thermique dans le parc automobile. L’autonomie de la batterie est un point essentiel sur lequel vous devez vous attarder avant d’acheter une voiture électrique. Cependant, en vous penchant sur la question, vous découvrirez qu’il y a une autonomie annoncée par les constructeurs et une autonomie réelle. Cet article vous aidera à y voir un peu plus clair. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la batterie de ce qui sera votre prochaine auto.

Puissance batterie : quelle est l’autonomie moyenne d’une voiture électrique ?

Avec votre moteur thermique, vous ne roulez pas indéfiniment avec le plein de votre réservoir. À partir d’un certain nombre de kilomètres parcourus, le réservoir se vide et vous devez refaire le plein. Le principe est le même avec les modèles électriques. Après que vous ayez fait le plein de la batterie, son autonomie se videra à un moment donné. Pour continuer à rouler, vous devez forcément la recharger.

L’autonomie des voitures électriques correspond à la distance que ces véhicules sont capables de parcourir avant de vider leur batterie. Depuis que la voiture électrique a été mise sur le marché, son autonomie n’a fait que croître. Aujourd’hui, en considérant les véhicules qui roulent déjà sur nos routes et autoroutes, cette autonomie oscille entre 150 et 600 km.

Cependant, si les constructeurs annoncent une certaine autonomie, cela ne veut pas dire que vous êtes capables de rouler autant avec votre véhicule. L’autonomie réelle est bien inférieure à cette autonomie annoncée. Vous allez donc rouler sur une moins longue distance avec votre voiture.

Comparaison 2022 : quelle est la plus grande différence entre l’autonomie annoncée et réelle d’un véhicule ?

Lorsque le constructeur indique l’autonomie de sa voiture, il ne s’agit en fait que d’une estimation faite en cycle WLTP, qui est la norme en vigueur en Europe. Pour faire une telle estimation, le véhicule est soumis à un certain nombre de conditions :

  • 46,5 km/h de vitesse moyenne ;
  • 131 km/h de vitesse maximale ;
  • Température extérieure de 14 °C au départ puis 23 °C ;
  • 52 % de parcours urbain et 48 % d’extra-urbain (autoroutes).

Lorsque vous respectez ces conditions, vous êtes alors assuré de rouler le nombre de kilomètres annoncé.

Néanmoins, il est difficile, voire impossible, de respecter ces conditions lorsque vous êtes au volant de votre voiture électrique. Pour commencer, en conditions réelles, il est difficile de rouler à une vitesse moyenne de 46,5 km/h. Lorsque vous êtes sur une autoroute par exemple.

Les bancs à roulement de laboratoire sur lesquels les véhicules sont placés pour le parcours virtuel sont également sans relief. En condition normale, vous n’aurez pas toujours de telles conditions. Surtout compte-tenu des reliefs des départements d’Outre-mer. Ainsi, si vous montez le pic d’une montagne, la batterie va durer moins longtemps. Au-delà de la vitesse, du style de conduite et du relief de la route, d’autres paramètres influent sur cette autonomie annoncée. On peut citer entre autres :

  • La puissance du moteur électrique ;
  • L’efficacité énergétique du véhicule.
  • L’intensité des accélérations et du freinage ;
  • Le poids du véhicule en mouvement ;
  • Les conditions météorologiques ;
  • L’utilisation du chauffage et de la climatisation.

Que représente l’autonomie réelle comparée à l’autonomie annoncée ?

L’autonomie réelle est donc bien en dessous de l’autonomie annoncée. Elle couvre en général moins de 90 % de celle homologuée WLTP. D’ailleurs, un test réalisé sur cette autonomie réelle révèle cela.

Les résultats indiquent que sur 15 véhicules électriques de moins de 32 000 €, seuls 5 modèles ont couvert plus de 90 %. La Dacia Spring est celle qui affiche le meilleur score, estimé à 98,67 %, soit 221,03 km parcourus sur les 224 km annoncés. La Kia e-Niro ( 95,24 % ) et Hyundai Kona EV ( 92,28 % ) offrent par ailleurs une très grande autonomie, mais aussi une très grande distance parcourue. Avec ces deux modèles, vous pourrez parcourir plus de 450 km.

La Mazda MX-30 et l’Opel Corsa vous offrent aussi une autonomie réelle supérieure à 90 % de l’autonomie annoncée. Seulement, la distance à parcourir est respectivement de 180 et de 280 km. Côté véhicules électriques français, la Renault Zoé, la Peugeot e-208, la Peugeot e-2008 et la Citroën e-C4 ont participé au test. La Renault Zoe est la meilleure élève, avec un taux de 85 % et une distance parcourue de 334 km. La Citroën e-C4 a quant à elle, présente un score de moins de 75 %.

Il faut aussi noter que ce test est réalisé dans de bonnes conditions, avec une conduite normale. Lorsque vous passez en conduite nerveuse, l’autonomie réelle descend jusqu’à 60, voire 50 % de celle annoncée par le constructeur.

De ce fait, pour connaître l’autonomie réelle de votre voiture électrique, vous devez effectuer votre trajet habituel, selon vos habitudes de conduite. Avec le même véhicule, celle-ci peut varier d’un automobiliste à un autre. Toutefois, notez que grâce à l’avancée de la technologie, l’écart entre ce qui annoncé et ce que vous roulez réellement se ferme petit à petit.

Comment profiter au maximum de la capacité d’une batterie électrique ?

Pour rapprocher l’autonomie réelle de l’autonomie annoncée, vous devez adopter certains bons gestes. Commencez par adopter une conduite souple plutôt qu’une conduite agressive. Ensuite, pour une plus grande autonomie, utilisez le frein régénératif. En gérant bien les phases de décélération et d’accélération, vous pourrez facilement faire de la récupération d’énergie. La climatisation est également à limiter au maximum pour limiter la consommation de votre batterie. Au lieu de mettre la climatisation, vous pourrez par exemple rouler avec les fenêtres ouvertes.

Comparatif meilleure auto : quelles voitures électriques ont l’autonomie la plus fiable du marché ?

En considérant l’autonomie annoncée des batteries, on peut faire un petit classement des voitures électriques avec les meilleures autonomies du marché. L’EQS de Mercedes-Benz est celui qui vient en tête, avec une autonomie estimée à plus de 750 km. Tesla, le leader mondial du marché de la voiture électrique offre par ailleurs des autonomies monstrueuses. Ses modèles S, 3 et X vous offre en moyenne 600 km de route. L’Audi e-tron, la Hyundai Kona, la Kia e-Niro et la Jaguar I-Pace offrent aussi une grande autonomie. Vous pourrez rouler près de 450 km avec ces voitures. Si vous avez donc envie de vous offrir une berline sportive électrique, vous pourrez opter pour un de ces modèles. La Renault Zoe est par ailleurs un bon choix pour vous. Elle affiche un prix inférieur à ceux des autres modèles.

Pour +

L’état de santé de la batterie d’une voiture électrique

Voiture électrique d’occasion : bonne ou mauvaise idée ?

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
35 870 €
50 870 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
33 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *