Voiture électrique : le fonctionnement du freinage régénératif

Par Mario Dakpogans | Le 29/09/2022 | Conseils achat / vente | Environnement | Green

La voiture électrique est clairement le véhicule du futur. Chez nous comme ailleurs, ces moyens de déplacements verts prennent progressivement la place des voitures à moteur thermique dans les parcs automobiles. Toutefois, certains modèles thermiques, qui allient l’ancienne et la nouvelle technologie affichent également une percée. Votre prochaine acquisition de voiture pourrait donc être une voiture à moteur électrique ou hybride. Avant de les acquérir, comprendre leur fonctionnement est une excellente idée. Vous pourrez commencer par apprendre ce qu’est le freinage régénératif : un système de freinage qui concerne exclusivement ce type de voiture. Découvrez dans cet article comment cela fonctionne.

Qu’est-ce que le freinage régénératif ?

Le freinage régénératif est un type de freinage qui concerne les véhicules avec des moteurs électrifiés. Il s’agit donc des voitures électriques et hybrides, des locomotives électriques ou même des vélos à assistance électrique. Comme son nom l’indique, ce type de freinage permet de générer à nouveau de l’énergie qui devait pourtant être perdue. Ainsi, la batterie du véhicule se recharge à mesure qu’il freine et décélère, ce qui permet d’augmenter son autonomie. Notez que ce système de freinage diffère du freinage classique. Ici, pas besoin d’appuyer sur la pédale de frein. Le conducteur n’a qu’à relâcher juste la pédale de l’accélérateur pour que le processus de freinage régénératif se déclenche. Finalement, il s’agit d’un freinage moteur.

Fonctionnement et efficacité du freinage régénératif

Vous savez maintenant, ce qu’est le freinage régénératif et comment il se met en place. Cependant, vous ne savez pas comment cela fonctionne. Ce qu’il se passe est en fait très simple. Lorsque vous soulevez votre pied de l’accélérateur, le moteur ne cesse pas seulement de tourner et de faire mouvoir les pneus, il tourne dans le sens inverse et s’oppose tout simplement à la rotation des roues. D’ailleurs, vous pourrez ressentir que la décélération est plus déroutante avec une voiture électrique ou hybride, en comparaison au modèle classique.

Le freinage des roues génère une énergie cinétique qui est transformée en énergie électrique, au lieu d’être transformée en chaleur. Cette énergie est donc renvoyée dans la batterie pour y être stockée afin d’être réutilisée pour de nouvelles accélérations. Selon le type de véhicule que vous utilisez, vous pourrez rencontrer différents modes de freinage régénératifs.

Freins mode B

Avec ce système à bord, vous avez le choix d’activer ou non le mode « Brake » (frein en français). Si vous ne le faites pas, vous êtes en mode D, « Drive » (conduite), ce qui vous permet de rouler en roue libre, sans grande régénération. Les boutons D ou B se trouvent sur la boîte de votre levier de vitesse.

Le freinage régénératif sur plusieurs niveaux

Ce système vous permet de choisir le niveau de régénération nécessaire, en fonction de la situation de conduite dans laquelle vous êtes. Le choix de l’intensité de la régénération se fait à l’aide de palettes situées au volant. Cela peut aller d’une régénération légère à une régénération forte.

Le freinage régénératif intelligent

Comme le nom le suggère, c’est le véhicule qui adapte le niveau de régénération en fonction de la situation dans laquelle vous êtes. Pour moduler le frein régénératif, le système intègre l’intelligence artificielle, les données GPS ou encore des capteurs de caméra embarquée.

Comment fonctionne le freinage total à une pédale

Avec ce système, lorsque le conducteur relâche le pied de l’accélérateur, un freinage jusqu’à l’arrêt total du véhicule est possible. Accélération et freinage sont gérés avec la même pédale, d’où l’appellation « one pedal » avec laquelle on désigne ce système. Néanmoins, sachez qu’une pédale de freinage d’urgence est disponible.

Avantages et inconvénients du freinage régénératif

Comme vous avez pu le lire précédemment, le fonctionnement du freinage régénératif permet de générer de l’énergie, ce qui est particulièrement intéressant pour les moteurs électriques. En effet, cela augmente tout simplement l’autonomie de votre voiture. Pour certaines marques de véhicules électriques comme l’Audi e-tron, le freinage régénératif peut vous faire gagner jusqu’à 30 % de la capacité de la batterie. Cela représente environ 120 kilomètres d’autonomie, ce qui est énorme !

Le freinage régénératif est également très intéressant si vous êtes dans des situations où vous avez à ralentir assez souvent. La conduite est agréable puisque vous n’avez pas besoin d’appuyer sur la pédale du frein, pour ralentir ou vous arrêter. Le système sera alors très pratique dans les embouteillages ou à la descente d’une route montagneuse. Comme conséquence directe, les plaquettes et disques de vos freins seront moins sollicités et leur durée de vie sera allongée. En clair, vous bénéficiez donc d’un confort de conduite et vous profitez en même temps de beaucoup d’économies.

Et concernant les inconvénients ?

Si le freinage régénératif a des avantages, il faut souligner qu’il a aussi des inconvénients. Lorsque vous êtes sur une route ou une autoroute, à grande vitesse, le freinage sera tout simplement contreproductif. Et pour cause, lorsque vous décélérez pour gonfler vos batteries, vous aurez aussi besoin de faire tourner davantage le moteur pour compenser cette perte de vitesse. Aussi, à vitesse très réduite, de l’énergie ne peut pas non plus être créée, puisque la force de freinage est insuffisante.

Le fait que ce type de freinage soit assez déroutant est par ailleurs un inconvénient pour de nombreux conducteurs. De ce fait, il faut un apprentissage et un temps d’adaptation pour se sentir à l’aise dans son véhicule. L’utilisation du mode B est aussi déconseillée en cas d’intempéries. Lorsque la chaussée est glissante, vous risqueriez de déraper lors du blocage des pneus.

Récupération dynamique : comment récupérer et optimiser l’énergie au freinage ?

Pour profiter au maximum de l’utilisation de ce système de freinage régénératif, vous devez adopter une nouvelle habitude de conduite. Utilisez les principes de l’écoconduite. En fait, il s’agit de prévoir vos phases de freinage, afin d’appuyer moins sur le pied de l’accélérateur. La consommation d’énergie est donc plus basse et cela vous évite en même temps les freinages brutaux.

Lorsque vous le faites à chaque intersection en conduite urbaine, vous pourrez gagner entre un ou deux kilomètres d’autonomie. Lorsque vous abordez également une pente avec une intensité assez bonne, la récupération peut vous permettre de gagner jusqu’à 20 km.

Pour +

Plaquettes de frein : comment les contrôler ?

Boîte noire et freinage intelligent sur les voitures neuves

Freins usés : 4 signes qui montrent qu’ils le sont

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
35 870 €
50 870 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
33 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *