Hybride, électrique ou thermique : quel moteur choisir ?

Par Redaction | Le 21/06/2021 | Conseils achat / vente | Green

Quand il s’agit de choisir un moteur pour un véhicule, le moteur thermique, le moteur hybride et le moteur électrique sont les principales options. Chacun a ses propres avantages et inconvénients. Il est important de comprendre les différences entre chaque type de moteur. Aini vous déterminerez lequel est le mieux adapté à vos besoins.

Voiture thermique c’est quoi ?

Le véhicule thermique tel que nous le connaissons depuis des décennies est un engin « paradoxal ». En effet, il conjugue à la fois le pire avec son moteur à combustion énergivore aux performances médiocres et le meilleur avec son réservoir de carburant chimique à très haute densité énergétique.

Ainsi, le rendement d’un moteur thermique (essence ou diesel) oscille à peine entre 20% et 42%. Cela signifie que la moitié, voire les 3/4 de l’énergie fournie par le carburant sont consommés en pure perte et chaleur, sans restituer la moindre mobilité.

Fort heureusement pour ce type de motorisation, l’énergie spécifique contenue dans son carburant est en revanche excellente. 1kg d’essence ou de gasoil délivre 13 000 watts pendant 1 heure quand sur la même durée 1kg de batterie lithium-ion ne peut fournir qu’environ 250 watts, soit 52 fois moins d’énergie !

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une voiture au moteur thermique?

Ses avantages : 

  1. La disponibilité : Les véhicules thermiques sont très répandus et disponibles dans le monde entier. Les stations-service sont également facilement accessibles pour ravitailler les voitures en carburant.
  2. La performance : Les moteurs thermiques sont capables de fournir une puissance élevée. Ainsi elle offre une accélération rapide et une vitesse maximale élevée. Les moteurs diesel, en particulier, sont également connus pour leur couple élevé.
  3. L’autonomie : Les voitures thermiques peuvent parcourir de longues distances avant de nécessiter un ravitaillement en carburant. Il est donc idéal pour les longs trajets.
  4. L’entretien et les réparations moins coûteuses : Les réparations et l’entretien d’un véhicule thermique sont généralement moins coûteux.

Ses inconvénients :

  1. La pollution de l’air : Les véhicules thermiques émettent des gaz d’échappement nocifs qui ont un impact significatif sur l’environnement.
  2. Les coûts de carburant élevés : Les facteurs économiques et politiques peuvent affecter la disponibilité et entraîner une augmentation constante des prix des carburants fossiles.
  3. L’entretien régulier requis : Les véhicules thermiques nécessitent un entretien régulier pour fonctionner de manière optimale. (vidange d’huile, remplacement des bougies d’allumage, vérification de la pression des pneus remplacement des filtres à air etc.) 
  4. Le bruit : Les moteurs thermiques sont souvent plus bruyants que les moteurs électriques, ce qui peut être gênant.
  5. Les impacts environnementaux : L’extraction et le traitement des combustibles fossiles ont des impacts environnementaux négatifs. (destruction des habitats naturels et libération de gaz à effet de serre).

Moteur hybride ou hybride rechargeable : quelle différence entre les deux ?

Les voitures hybrides et les voitures hybrides rechargeables (plug-in hybrides) partagent certaines caractéristiques similaires. Mais il existe également des différences clés entre les deux types de véhicules.

Le model hybride essence électrique

Également connues sous le nom de voitures à propulsion électrique hybride (HEV), ce modèle fonctionnent avec deux sources d’énergie. Un moteur à essence et un moteur électrique. Lorsque le véhicule est en marche, le moteur à essence alimente généralement la voiture tandis que le moteur électrique fournit un soutien supplémentaire en cas de besoin. Cela revient à réduire la consommation de carburant. Les batteries de ces voitures sont rechargées par l’énergie cinétique générée lors du freinage.

Consulter l’article : Voiture hybride rechargeable : 3 bonnes raisons de recharger

L’hybride rechargeable

Plus communément appelées voitures électriques hybrides rechargeables (PHEV), elles possèdent une batterie plus grande. Cette dernière peut être rechargée en branchant le véhicule sur une source d’alimentation externe. Ces véhicules peuvent rouler en mode électrique pur pendant une certaine distance avant que le moteur à essence ne prenne le relais. Cela les rend plus économes en carburant que les voitures hybrides classiques. En mode tout électrique, les PHEV ne produisent aucune émission de CO2. Elles sont alors plus écologiques que les hybrides classiques. De plus, les PHEV offrent souvent des temps de recharge plus courts que les véhicules électriques.

Les constructeurs automobile l’ont bien compris et prennent en compte les problématiques environnementales depuis les années 1995. En effet c’est en 1997 que le premier modèle de motorisation essence-hybride apparait, avec la Toyota Prius, au Japon.

D’autre part, les ventes de voitures hybrides rechargeables devraient continuer à augmenter. Elles sont favorisées par les avantages fiscaux et environnementaux. (Réduction des émissions de CO2 et restriction de l’accès aux zones urbaines).

Quels sont les avantages et inconvénients d’un moteur électrique ou hybride rechargeable par rapport à un moteur thermique ?

Avantages des voitures électriques :

  1. Émissions zéro : Les voitures électriques ne produisent pas d’émissions de gaz d’échappement nocifs pour l’environnement. Elles contribuent alors à améliorer la qualité de l’air et à réduire les émissions de gaz à effet de serre.
  2. Faibles coûts de carburant : Les voitures électriques ont des coûts de fonctionnement inférieurs à ceux des véhicules à essence. L’électricité étant moins chère que le carburant.
  3. Entretien facile : Les voitures électriques ont moins de pièces mobiles et moins de maintenance à long terme. (Pas de vidange d’huile ni de remplacement des filtres d’air).
  4. Conduite silencieuse : Les voitures électriques sont généralement plus silencieuses que les véhicules thermiques. Elle offre alors un confort de conduite plus agréable.

Inconvénients des voitures électriques :

  1. Autonomie limitée : Les véhicules électriques ont une autonomie limitée par rapport aux véhicules thermiques et nécessitent des recharges plus fréquentes.
  2. Temps de recharge : Les temps de recharge des batteries peuvent prendre plusieurs heures. Cela peut poser problème lors de longs trajets.
  3. Coût élevé : Les voitures électriques peuvent être plus chères à l’achat que les véhicules à essence, bien que les coûts de fonctionnement puissent être inférieurs.
  4. Disponibilité limitée : Les voitures électriques ne sont pas disponibles dans toutes les régions et nécessitent des infrastructures de recharge spécifiques.

Avantages des voitures hybrides:

  1. Meilleure efficacité de carburant : Les voitures hybrides sont plus économes en carburant que les voitures thermiques. Ceci est dû à la combinaison de l’énergie électrique et de l’énergie du moteur à combustion interne.
  2. Autonomie accrue : Les voitures hybrides ont généralement une autonomie plus élevée que les voitures électriques. Elles fonctionnent avec de l’essence et de l’électricité.
  3. Faibles émissions : Les voitures hybrides émettent moins de gaz d’échappement que les modèles à essence et diesel. Ainsi elle contribue à améliorer la qualité de l’air.

Inconvénients des voitures hybrides :

  1. Coûts d’achat plus élevés : Les voitures hybrides peuvent être plus chères à l’achat que les voitures à essence.
  2. Coût d’entretient élevé : Les voitures hybrides ont des composants plus complexes et coûteux à réparer ou à remplacer.
  3. Performance limitée : Les voitures hybrides peuvent ne pas offrir la même performance que les voitures sportives ou haut de gamme.

Quel est le Fonctionnement d’un moteur électrique ?

Tout d’abord, la voiture stocke l’énergie électrique pour alimenter le moteur dans une batterie rechargeable montée dans celle-ci. Lorsque le conducteur appuie sur la pédale d’accélérateur, le contrôleur électronique du moteur reçoit un signal pour fournir plus d’énergie électrique au moteur. Cette énergie est ensuite transformé en mouvement.

La transmission du véhicule connecte le moteur électrique aux roues pour faire avancer la voiture en transmettant la puissance du moteur. Un moteur à combustion interne doit atteindre un certain régime pour produire sa puissance maximale. À contrario, les moteurs électriques peuvent fournir leur puissance maximale dès le démarrage. Ainsi elle offre des performances instantanées et des accélérations rapides.

Lorsque la voiture ralentit ou freine, l’énergie cinétique est stockée dans la batterie sous forme d’énergie électrique. Cela permet ainsi, de récupérer une partie de l’énergie perdue pendant la décélération. Ce processus s’appelle « freinage régénératif » et il permet d’augmenter l’autonomie de la voiture électrique.

Le fonctionnement d’un moteur électrique pour une voiture est plus simple et plus fiable que celui d’un moteur à combustion interne, avec moins de pièces mobiles et moins de pièces d’usure. Les moteurs électriques sont également plus silencieux et plus respectueux de l’environnement, car ils ne produisent pas d’émissions nocives. Cependant, ils nécessitent une borne de recharge et des temps de recharge plus longs que les véhicules à combustion interne. Cela peut limiter leur utilisation pour les longs trajets.

Comparaison moteur thermique, hybride ou électrique : Oovango vous aide à choisir !

1. Rester en « terrain connu » avec le traditionnel moteur thermique à combustion interne

Le principal avantage d’une motorisation thermique est son prix d’acquisition ainsi que la disponibilité de son carburant. Et comme 1 litre de gasoil contient 10% d’énergie en plus que la même quantité d’essence, les motorisations diesel peuvent même fonctionner à des régimes moteurs plus bas et donc consommer moins que leurs homologue essence, ce qui se traduit par des rejets de CO & CO2 plus faibles ainsi que par une meilleure autonomie.

Actuellement, on critique les motorisations diesel malgré leur frugalité, et on envisage de les supprimer en raison de la mise en place de multiples « zones urbaines à faibles émissions » (ZFEm).Ces zones semblent exclure à terme tous les diesels en 2030. (Les vignettes Crit’Air elles-mêmes excluent pour l’instant tous les diesels de l’obtention de vignettes inférieures à 2.) Pourtant, depuis l’avènement de la norme « Euro 6d » le 1 janvier 2021, les émissions de tous les véhicules neufs convergent vers des seuils identiques à respecter, qu’ils soient essence ou diesels !

Un véhicule diesel n’est pas plus polluant qu’un véhicule essence aujourd’hui. Les émissions maximales de particules fines sont inférieures à 4,5mg/km pour les deux types de moteurs. Alors que les émissions de NOx du diesel (80mg/km) ne sont que légèrement supérieures à celles de l’essence (60mg/km). Les voitures électriques émettent plus de particules fines à cause de l’érosion des pneus et des freins que de leur moteur. Les rejets d’hydrocarbures imbrûlés (100mg/km) et de monoxyde de carbone (1000mg/km) d’une voiture essence sont même plus élevés que ceux d’un moteur diesel (90mg/km et 500mg/km).

Le choix d’une motorisation thermique diesel plutôt qu’essence doit reposer sur des critères de poids du véhicule, de coût et de style de conduite. Un gros véhicule sera plus économique à l’usage avec une motorisation 4 cylindres turbo-diesel plutôt qu’essence (à fiabilité égale). À l’inverse, les compactes, coupés et cross-over seront rentabilisés plus vite en version 4 cylindres essence atmosphérique. En prime, l’entretien est plus simple et la mélodie est plus agréable à l’oreille.

Avec la pression réglementaire actuelle et la généralisation en cours de l’hybridation, les motorisations essence ont définitivement la cote à court terme. La distance modérée des trajets quotidiens en outre-mer fragilisant de plus en plus les arguments en faveur du diesel.

Avec de légères modifications techniques, une motorisation essence peut aussi fonctionner avec d’autre type de carburant. (Super Ethanol E85, du GPL et même du GNV ou du biométhane). Ce qui est beaucoup plus difficile avec une motorisation diesel.

Dans ces conditions, choisir un véhicule essence plutôt qu’un diesel paraît nettement plus conforme à « l’esprit du temps ».

2. Faire le choix du pragmatisme avec la motorisation hybride (MHEV, HEV et PHEV)

Ce compromis technologique représente probablement ce qu’il y a de plus agréable et vertueux écologiquement pour se déplacer dès maintenant dans les « Zones Non Interconnectées » (nom donné aux réseaux électriques autonomes d’Outre-mer). Avec la voiture hybride, nulle besoin d’un réseau de recharge électrique puisque la voiture se recharge en roulant.

Tant que l’électricité en Outre-mer restera majoritairement produite à partir d’importations de pétrole, les véhicules full-hybride resteront économiquement et écologiquement, les plus attractifs pour l’automobiliste ultramarin.

Les déclinaisons rechargeables des véhicules sont présentées comme économes. Mais leur pack batterie plus gros peut renchérir et alourdir le véhicule. En pratique, ces véhicules ne sont casiement jamais rechargés sur secteur, ce qui dégrade in fine leur bilan environnemental réel.

En Outre-mer, un bonus écologique de 1000€ est attribué aux acquéreurs d’un véhicule hybride (HEV). Auquel s’ajoute encore 1000€ dans le cas d’un hybride rechargeable (PHEV).

3. Parier sur l’avenir avec la motorisation électrique (BEV, FCEV)

Le véhicule à motorisation exclusivement électrique représente sans aucun doute l’avenir. En effet il simplifie la conception du véhicule en supprimant le moteur thermique, sa boite de vitesse et ses nombreux autres organes périphériques. Toutefois, un véhicule électrique ne supprime pas la pollution : il la délocalise « au loin ». Son bilan écologique dépend donc entièrement de celui de la production électrique de son réseau de charge. Il peut s’agir d’une production électrique « verte » (renouvelable), « bleu » (nucléaire) ou bien grise (d’origine pétrochimique) .

Or en Outre-mer, seulement 42% de l’énergie contenue dans le fioul lourd importé serait actuellement transformé en électricité. Et bien qu’il y ait des aides financières, acquérir un véhicule thermique ou hybride reste aujourd’hui moins onéreux qu’acquérir un véhicule électrique du fait du surcoût des grosses batteries. Pas certain que la plupart des acquéreurs ultramarins parviennent réellement à rentabiliser ces véhicules au fil des trajets insulaires.

Ainsi, pour recharger une batterie, un utilisateur consommera toujours davantage que la capacité maximale de sa batterie. Sur certains véhicules, il faut par exemple environ 60 kWh pour recharger une batterie de 52 kWh .

Avec un kWh facturé entre 11cts et 80cts selon le type de recharge, faire un « plein électrique » peut coûter de 6€ à 48€ actuellement. Sauf que ce plein ne représente qu’une distance d’environ 300kms. Ce qui relativise un peu l’avantage tarifaire actuel de la recharge électrique face aux carburants.

La possibilité nouvelle de pouvoir faire des « demi-pleins » de son véhicule électrique chaque nuit à domicile indépendamment des stations-service devient cependant vite très appréciable à tout ancien conducteur de véhicule thermique !

En fonction de leur poids, les véhicules électriques à batteries ou à pile à combustible seraient ainsi complémentaires.

L’automobiliste ultramarin n’en est encore sans nul doute qu’aux prémices de cette nouvelle ère de mobilité électrique.

Quels sont les tendances des voitures hybrides et plug-in en 2023 ?

L’accroissement de l’offre s’accélère cette année. Les modèles hybrides et hybrides rechargeables sont la tendance de 2023 et ce n’est pas moins de 50 modèles qui devraient faire leur apparition cette années.

De nombreux constructeurs tel que Mercedes, BMW ou encore Renault, proposes des versions « restylée » de ses voitures. D’autres, proposent des versions plus puissante tel que l’Opel Astra GSe électrique qui passe de 180 CH à 250 CH. En Juin 2023, la 5e génération de la Toyota Prius fera son entrée, uniquement en Europe en hybride rechargeable. Dacia quant à elle lancera son premier véhicule hybride, le Jogger, avec également un modèle familiale. Ils amélioreront la motorisation de celle-ci, mais elle reprendra tout de même certaines caractéristiques de la Renault Clio, Capture et Arkana E-tech.

Du coté des véhicules haut de gamme, Ferrari commercialisera son propre SUV, le Purosangue, et propose un V6 plugin en entrée de gamme. 

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour acheter un véhicule hybride en outre-mer.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3
18 320 €
22 820 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
23 940 €
30 330 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (1)
  • Le 23/07/2021 | Ewan

    I've been exploring for a bit for any high-quality articles or blog posts on this sort of area . Exploring in Yahoo I finally stumbled upon this website. Studying this info So i'm satisfied to express that I have a very excellent uncanny feeling I discovered just what I needed. I so much certainly will make sure to don?t overlook this web site and provides it a look on a constant basis. My page: nsv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *