Interfile à moto : que dit la loi ?

Par Mario Dakpogans | Le 09/03/2023 | Conseils achat / vente | Guides & Essais | Moto | Passion auto / moto

  • Partager l'article sur :

Rouler entre les files de véhicules est une pratique bien connue des motards. Un réflexe autrement dit.  Un temps banni par la code de la route, l'interfile à moto bénéficie à nouveau d'une phase d'expérimentation pour faute de données concluantes. Un temps d'observation autorisé dans certains départements de France, mais avec de nouvelles normes. Quelles sont les règles qui encadrent cette pratique des motards sur la route ?

Interfile moto : est-ce que le code de la route donne le droit de le faire ? 

La circulation interfile à moto ou CIF est un sujet qui revient incessamment dans les débats liés au code de la route. Il s’agit, en réalité, d’une pratique adoptée par la majorité des conducteurs de moto. Ceux-ci remontent la route en s’offrant un accès entre deux files de véhicules. Une habitude qui fait gagner du temps sur l’autoroute et les voies rapides. Si ces dernières possèdent au minimum deux routes qui partent dans la même direction. 

L’interfile à moto n’a jamais reçu une autorisation légale. Elle était tout simplement admise conformément à la mise en place de la mission expérimentale de 2016 malgré le risque. Finalement, sa mise en application est interdite durant le mois de février 2021. Toutefois, une autre étape expérimentale de la CIF avec de nouveaux test, à vu le jour depuis le 2 août 2021, et pour 3 ans, mais avec des règles et conditions plus strictes. 

Interfile motocycliste : les règles de la nouvelle expérimentation  

Avant de comprendre les clauses de la deuxième vague d’expérimentation, il est important de revoir celles de 2016 à 2021.

Interfile moto, la vitesse autorisée par la loi a-t-elle changé ? 

Pour rappel, l’interfile à moto était permis si les conducteurs à deux roues motorisés (motards et scootéristes) respectaient une vitesse maximale de 50 km/h. Ils devaient rouler entre les voies se trouvant du côté gauche. De plus, la circulation interfile est tolérée essentiellement pendant les embouteillages denses faisant apparaître d’interminables longues files de véhicules. Au moment de vérifier les données issues de cette expérimentation, le bilan était alarmant. Au minimum 16 accidents graves et mortels sur les voies à cause de la circulation interfile. Excès de vitesse et non-respect des conditions d’interfile à moto. 

La nouvelle norme sortie au courant du mois d’août 2021 stipule que la vitesse maximale reste à 50 km/h. Néanmoins, elle ajoute une clause importante : « les conducteurs devront s’abstenir de conduire à plus de 30 km/h de plus que les voitures qu’ils dépassent en roulant entre les files ». Autrement dit, pour une circulation allant de 10 à 15 km/h, le motoriste peut circuler avec une vitesse maximale de 40 ou 45 km/h. Toutefois, si la vitesse des véhicules présents sur l’autoroute est de 30 km/h, vous devrez respecter la barre des 50 km/h. 

Circulation interfile : pas de nouvelle expérimentation pour les départements d’Outre-mer

La dernière expérimentation de l’interfile à moto encore en cours ne concerne que 11 départements. Les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, la Drôme, l’Essonne la Gironde, la Haute-Garonne, les Hauts-de-Seine, l’Hérault, l’Isère, la Loire-Atlantique, le Nord, Paris, les Pyrénées-Orientales, le Rhône (y compris la métropole lyonnaise), la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis, le Val-d’Oise, le Val-de-Marne, le Var, le Vaucluse, et les Yvelines. De fait, l’arrêté interdisant la circulation interfile entre également en vigueur dans les départements d’Outre-mer. Bien qu’une vague de mécontentement et de colère ait vu le jour, cette loi ne bénéficie pas de flexibilité.

Quelles sanctions en cas de non respect 

Les conducteurs de deux-roues motorisés qui font de la CIF dans les départements non autorisés s’exposent aux rigueurs de la loi. De même, les cyclomoteurs et les engins à trois roues font partie de cette liste. Ils risquent en cas de forfait une amende de 135 € et la possibilité de subir un retrait de 3 points sur leur permis à moto.  

Comment rouler en interfile à moto ? 

Grâce à la nouvelle période d’expérimentation reconduite pour 3 ans, rouler en interfile est autorisé pour les motards des départements concernés. Cependant, les conditions et les règles qui régissent cet acte doivent être respectées. Autrement, le conducteur de deux-roues motorisés qui enfreint la loi risque d’en subir les conséquences. 

Pour ce qui est de la manière de rouler en interfile à moto, elle est permis uniquement en cas de trafic très dense. De plus, le motard doit circuler entre les passages les plus à gauche. Quant à la vitesse, celle-ci n’excède pas 50 km/h à condition que les autres voitures soient en mouvement. Si au contraire, les véhicules sont à l’arrêt, vous êtes autorisé à circuler à 30 km/h au maximum. Tout ceci répond au respect du mécanisme de différentiel maximal de vitesse établi. Le motocycliste qui vous précède est également une priorité. Bien qu’il soit question de la CIF, il faut toujours veiller aux respects des distances de sécurité entre les deux-roues. 

L’apprentissage de la CIF dans les auto-écoles 

La circulation en interfile fait partie de l’apprentissage des motards en formation dans les auto-écoles. Les jeunes motoristes connaissent cette pratique courante et pourront en faire usage si besoin et si autorisé.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
34 000 €
60 590 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
19 900 €
29 260 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 3
31 113 €
37 270 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *