Guidonnage d’une moto : comment le gérer ?

Par Redaction | Le 22/07/2022 | Conseils achat / vente | Guides & Essais | Moto

Qu’est-ce que le guidonnage d’une moto ? Définition

Trop souvent confondu avec le « louvoiement » ou le « shimmy », le guidonnage et en fait un mouvement violent de la direction de la moto autour de son axe de rotation. Le guidonnage se produit généralement dans les phases d’accélération, lorsque l’appui de la roue avant est légèrement soulagé. Il résulte régulièrement d’un choc entre la surface du pneu et le sol, voire d’un choc au niveau du pneu arrière qui se répercute dans la direction de la moto. Le mouvement du guidon allant de butée en butée de direction est très brutal. Il se déclenche en quelques dixièmes de seconde et peut réellement surprendre le pilote et causer la chute.

Techniquement : il s’agit d’un phénomène vibratoire dans la partie-cycle qui s’amplifie. Les suspensions font un travail d’absorption et de gestion de l’assiette alors que même rigide, un cadre doit conserver une part de souplesse structurelle. Si l’une des composantes de la moto ne fait pas son travail d’absorption alors le guidonnage se produit.
Le guidonnage ne survient pas au niveau du guidon. C’est souvent le contraire, le guidonnage est souvent dû à un train arrière qui fait mal son boulot.

La différence avec le louvoiement

Le louvoiement est un mouvement ondulatoire a vitesse moyenne et stabilisée. Il est moins risqué que le guidonnage, mais un peu gênant pour le pilote.

Pourquoi une moto louvoie ?

Les causes du louvoiement d’une moto à basse vitesse peuvent être liées à :

  • un top-case situé très en arrière et chargé
  • l’équilibrage
  • une pression des pneus inadaptée
  • un mauvais centrage de la roue arrière

La différence avec le shimmy d’une moto

Le shimmy est une oscillation latérale de la roue avant qui se produit à la décélération et à basse vitesse. Ce dérèglement de la moto peut aussi être violent pour le conducteur.

Les possibles causes du shimmy

Les causes du shimmy peuvent être :

  • une jante voilée,
  • une roue mal équilibrée,
  • l’usure d’un pneu ou pneu monté à l’envers,
  • un jeu anomal dans les roulements de roues,
  • le mauvais état de la suspension.

Pourquoi une moto guidonne ?

Les causes de guidonnage peuvent être extérieures à la moto, mais peuvent aussi venir d’elle.

Quelles en sont les causes ?

  • Un revêtement en mauvais état
  • Une fourche mal réglée ou mal entretenue
  • Une suspension arrière mal réglée ou déficiente
  • Un amortisseur arrière trop verrouillé
  • Un pneu arrière usé et à la carcasse fatiguée
  • Un top case trop chargé : charge mal répartie sur la moto
  • Un mauvais alignement des roues
  • Un embout de guidon manquant
  • Une température fraîche figeant l’hydraulique des suspensions

Il est également possible que plusieurs paramètres interviennent en même temps.

Ce qu’il ne faut pas faire en cas de guidonnage de votre moto

Ne coupez surtout pas les gaz brutalement !

Votre train avant est déjà entrain de paniquer et couper brutalement les gaz lui remettrait brutalement de la charge. Il éprouve déjà le plus grand mal à guider la moto, ce n’est donc pas ce qu’il faut faire.

Lâcher le guidon de votre moto

Le meilleure façon de se faire éjecter ! Lâcher le guidon vous fait courir le risque d’une chute et dons d’un accident de moto.

Que faire en cas de guidonnage ?

Ne lâchez surtout pas le guidon de votre machine

Il faut espérer remettre votre moto dans l’axe, alors lâcher le guidon n’aurait pas de sens. Cependant, ne vous cramponnez pas non plus au guidon… Sinon vous risquez d’être déséquilibré. Vous devez essayer de le tenir avec une faible fermeté, tout en reportant le poids de votre corps vers l’avant de la moto.

Comment bien tenir le guidon d’une moto ?

  1. les coudes et épaules doivent être et rester en tout temps souples, avec les avant-bras parallèles au sol, le poignet dans le prolongement du bras.
  2. Les mains sont juste posées sur le guidon, sans le serrer, positionnées au plus près des cocottes, et non en bout de poignée.
  3. On conservera en permanence un dos souple et droit (tronc–cou–tête dans le même axe).

Actionnez le frein arrière avec douceur

Une action douce sur le frein arrière va réduire la puissance gentiment et opérer un transfert de masses, tout en délicatesse.

Tenez la moto avec vos genoux

Le haut de votre corps tremble forcément durant le guidonnage, alors à vos genoux de jouer ! Verrouillez le bas avec vos jambes en tenant la moto.

Regardez au loin

Comme durant toute votre conduite à moto, durant un guidonnage le rôle du regard est encore essentiel. Si vous voulez conserver une chance de récupérer les commandes de la moto et de la remettre sur la bonne trajectoire, alors regardez loin.

Comment éviter le guidonnage de sa moto ?

Une moto en bon état et bien entretenue

L’entretien de votre moto peut vous éviter un risque de guidonnage. Une moto avec un châssis en bon état, des pneus aux bonnes pressions, des suspensions efficientes et bien réglées diminue le risque de guidonnage. Il faut inspecter les suspensions, les faire réviser si besoin. C’est-dire le changement d’huile, des joints ou des ressorts voire remplacer purement et simplement le ou les combinés amortisseurs arrière fatigués, et aussi de revoir les réglages. Généralement, sur route un guidonnage intervient à moto lorsque les réglages en hydraulique des suspensions sont trop refermés. Ils empêchent de ce fait les roues de suivre les inégalités du revêtement.

Le chargement de la moto

Soyez attentif au chargement sur votre moto. Portez également attention au fait de rouler en duo sur des motos dites « sensibles ».

L’amortisseur de direction

La plupart des sportives et motos très performantes récentes sont généralement équipées en série d’un amortisseur de direction. Il permet d’amortir ou freiner les mouvements du guidon dés le début du guidonnage. Cependant, un amortisseur de direction mal réglé ou endommagé peut être une cause de guidonnage. De plus, l’amortisseur de direction ne fera pas de miracles sur le comportement de votre moto si celle-ci est en mauvais état. Alors dans tous les cas, privilégiez une moto « saine » en termes de réglages et de composants. Les amortisseurs de direction haut de gamme se règlent. Vous devez trouver le compromis entre le fait de ne pas trop figer la direction en usage normal.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
LAND CRUISER
60 990 €
63 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
25 490 €
32 990 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *