Révision moto : quand la faire ?

Par Redaction | Le 20/05/2022 | Conseils achat / vente | Moto

Dans l’article “Entretien moto : les vérifications à faire régulièrement”, Oovango.com a abordé tout ce que vous pouviez faire chez vous, pour garantir votre sécurité et la longévité des motos.
En plus de ces contrôles, il est nécessaire de faire la révision de son véhicule régulièrement chez le concessionnaire de la marque de sa moto, afin de prévenir les casses ou les pannes. Mieux vaut prévenir que guérir ! La fréquence de ces révisions varie suivant le modèle de votre moto. 

Quels sont les entretiens à faire sur une moto ?

On en distingue 3 types d’entretien.

1- La vidange, le contrôle et le remplacement des liquides

Quand doit on faire sa vidange moto ? (km et délai)

Que votre deux-roues roule ou reste au garage, remplacez l’huile moteur et le filtre à huile tous les ans (maximum 2 ans). En effet, l’huile perd ses propriétés et s’encrasse avec le temps. La vidange est donc très importante. 

Quels autres liquides doit-on vérifier ?

Un autre fluide important : le liquide de frein à changer tous les 18 à 24 mois en moyenne. Même tous les 12 mois en cas d’usage intensif (pour un usage en montage ou tous les 20 000 km, si vous roulez beaucoup). Le liquide de frein joue un rôle important dans le bon fonctionnement du système de freinage. Le changer régulièrement permet d’éviter qu’il ne grippe avec de fines particules de rouilles. 

Pour les embrayages hydrauliques (et non à câble), le liquide d’embrayage doit être changé tous les deux ans. Vous remarquerez un problème au niveau de l’embrayage s’il :

  • patine : lorsque vous accélérez franchement, le moteur prend des tour mais la moto n’avance pas ;
  • broute : petits à-coups à l’accélération ;
  • entraîne : la moto avance toute seule à l’arrêt ;
  • craque à chaque changement de rapport.

De même que les liquides, les durites en caoutchouc ont une durée de vie limitée. Elles peuvent sécher, se craqueler et avoir des micro-fuites. Il est conseillé de les changer tous les quatre à cinq ans. Cela ne s’applique pas aux durites aviations faites en acier tressé. 

Ces opérations sont réalisées dans la révision effectuée par votre concessionnaire. Tant que le deux-roues est sous garantie constructeur, cette révision est obligatoire. Elle se fait soit au bout d’un certain nombre de kilomètres, soit au bout d’un certain nombre d’années. Elle dépend de l’entretien et de l’usage que vous faites de votre moto. 

2- Les révisions d’entretien

En plus des vidanges, les révisions concernent plus généralement des organes mécaniques de la moto et pièces d’usure. Les bougies, filtres à air, filtre à huile, câbles, transmission et éclairages…

Une première révision à lieu pour tous les véhicules à 1000 km. Ce kilométrage correspond au rodage du véhicule et il est donc nécessaire de faire une première vérification. 

Ensuite, les révisions suivantes varient en fonction des modèles mais elles se font à des kilométrages précis. Le plus souvent, il y a une alternance entre petits entretiens (tous les 6, 10 ou 12 000 kilomètres) et les grosses révisions (toutes les 12, 20 ou 24 000 km).

Vous pouvez retrouver ces informations dans le guide du constructeur ou acheter la « Revue Moto Technique » correspondant à votre modèle.

3- Les changements de consommables

Le troisième type d’entretien à réaliser lors de la révision moto concerne toutes les pièces d’usure du véhicule. L’usure dépend de la qualité de la pièce, du sérieux de l’entretien, du modèle du deux-roues et du style de conduite. 

– Les pneus

Ils se changent lorsque la bande de roulement atteint le témoin d’usure ou lorsqu’ils sont craquelés ou abimés ; soit entre 5 000 et 25 000 km. Faire la pression des pneus régulièrement permet d’éviter une usure prématurée et une meilleure tenue de route. Pensez à vérifier à la fois, la bande de roulement et le flan des pneus, ils doivent être en bon état.

– Les plaquettes de freins

L’usure des plaquettes se détermine lorsque que la garniture est inférieure à 2 mm. Il est alors temps de les changer. Pour un usage normal de votre véhicule, nous vous conseillons de les remplacer par des plaquettes d’origine. Vous pouvez avoir de mauvaises surprises avec des plaquettes adaptables, souvent moins chères. La qualité de ce consommable est important afin de garantir un freinage et une sécurité maximale.

– Le kit-chaîne

Sa longévité est entre 10 000 et 50 000 km. Il y a plusieurs pièces à vérifier : d’une part la chaîne. Elle est usée lorsque, une fois tendue, en tirant sur un maillon à l’arrière de la couronne, vous voyez la moitié d’une dent. Une bonne tension de chaîne et un graissage régulier allongeront sa durée de vie. Elle doit être ni trop lest, ni trop tendue (il faut 3 cm de débattement libre au milieu de la chaîne).
D’autre part, vérifiez les pignons de sortie de boîte et la couronne de roue arrière. Ils doivent être changés quand les dents sont usées et asymétriques.

– Les suspensions (fourche et amortisseurs)

Quel que soit le modèle, un amortisseur arrière dispose d’une durée de vie très variable de 30.000 à 100.000 km. Il sera changé si des fuites apparaissent où si la moto commence à « pomper ». Pour la fourche, elle sera reconditionnée en remplaçant l’huile et les joints. Avec l’usure (entre 20 et 50 000 km), l’huile de fourche perd de sa viscosité.

– La batterie

La batterie se charge et se décharge constamment et cela fini pas l’user. Elle fait également partie des consommables. La durée de vie d’une batterie oscille entre 2 ans et 10 ans. Cela dépend en grande partie de la qualité de la batterie achetée. Il est nécessaire de contrôler plusieurs fois par an la charge de la batterie et l’état des bornes (qui ne doivent être ni oxydées, ni cassées). Enfin, pour les batteries conventionnelles, vérifiez le niveau d’électrolyte (regardez sur la batterie, le niveau ne doit pas être sous le minimum).

Pour réaliser les changements de pièces défectueuses, le meilleur conseil est de faire appel au concessionnaire de la marque qui s’occupe habituellement de votre véhicule.

Quand dois-je faire ma révision moto ?

Il existe donc 3 types d’entretien. Il n’y a donc pas de réponse simple à cette question.

La révision moto tous les combien ?

À noter qu’elle doit être régulière. La toute première révision aura lieu à 1000 km. Puis, que vous utilisiez votre moto toute l’année ou occasionnellement, qu’elle dorme en intérieur ou en extérieur, les révisions suivantes s’effectueront à des kilométrages différents suivant le modèle de véhicule. Quoiqu’il en soit, prendre soin de sa moto (nettoyage et révision) permet de garantir un longévité plus importante des pièces mécaniques et donc, de la moto en générale. Nous vous conseillons au minimum un entretien annuel.

Ensuite, toutes les données se retrouvent dans le manuel d’utilisation du véhicule fourni à la vente d’un véhicule neuf.  Si vous ne le possédez pas, vous pouvez le retrouver sur internet ou chez les concessionnaires de la marque de votre deux-roues. Ou pour certaines motos, antérieures à 2021, vous pouvez acheter la Revue Moto Technique (éditions ETAI) correspondante. Elle comprend 2 études techniques par magazine, pour des modèles courants de scooters et motos, du 125 cm2 aux gros cubes.

Quand nettoyer sa moto ?

Comme vu précédemment le nettoyage fait également partie de l’entretien de son véhicule. Il n’est pas nécessaire de faire un nettoyage approfondi à chaque fois. Plus il sera régulier et plus il sera facile à faire.
Un nettoyage simple consiste à dépoussiéré les jantes, à démoustiquer la bulle et à faire briller les chromes de son deux-roues. Un peu d’huile de coude, un chiffon, quelques produits choisis et le tour est joué.

Puis quand reviennent les beaux jours, ou après une sortie « salissante », un nettoyage plus complet peut être nécessaire… Vous pouvez opter pour un lavage haute pression en respectant certains conseils :
– Respecter une distance minimale, ne pas utiliser le jet haute pression trop près de votre moto ou préférez un jet d’eau moins puissant ;
– N’insistez pas sur les roulements de roues, bras oscillants et roulements de colonnes ;
– Évitez les ailettes du radiateurs au risque de les tordre ;
– N’utilisez pas la lance sur les commodos ou sur le compteur.

Si vous optez pour un nettoyage plus doux, vous pouvez utiliser un seau et une éponge bien propre et en bon état (pour éviter les rayures) ou un chiffon doux et des produis adaptés.

Lors de ce lavage des beaux jours, comme lors du lavage régulier, profitez en pour vérifier que toutes les commandes fonctionnent bien, le graissage de votre chaîne, le niveau des liquides et l’état général des pièces de votre deux-roues.

Où faire ma révision moto ? À Quel prix ? Et peut-on faire sa révision soi-même ?

Le mieux est de réaliser vos révisions et l’entretien mécanique chez le concessionnaire de votre marque ou votre garage habituel. Il saura vous donner tous les conseils et les périodicités des pièces à réviser ou à changer. Vous pouvez faire vos révisions vous-même, mais vous risquez de perdre la garantie constructeur. De plus, une révision mal faite, peut porter atteinte à votre sécurité ou à la longévité de la moto.

Le coût de la révisison

Le prix de la révision moto est très variable en fonction de la moto, des opérations à effectuer, des pièces à remplacer et du temps dont le garagiste à besoin pour réaliser ces révisions. Le coût de la main d’œuvre en dépend donc.

À lire aussi

Entretien moto : les vérifications à faire régulièrement

Moto : comment faire la vidange ?

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
LAND CRUISER
60 990 €
63 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
25 490 €
32 990 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (1)
  • Le 22/10/2022 | Jelilah

    Bonjour, Il est écrit que l’huile de fourche perd de sa viscosité entre 20000 et 50000km. C’est assez faux, puisque l’huile perd ses performances bien avant. Si vous avez déjà fait un peu de mécanique, à 20 000km vous constaterez que votre huile est déjà trop fluide et d’un coloris gris foncé. Il est d’ailleurs conseillé par des professionnels passionnés si l’on est rigoureux, d’effectuer une vidange des fourches tous les ans ou tous les 10 000km. Je tenais à vous faire ce commentaire car l’entretien d’une moto est le secret de sa longévité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *