Les règles de bonne conduite d’un motard

Par Pauline Delnard | Le 14/10/2022 | Moto | Passion auto / moto | Sécurité routière

  • Partager l'article sur :

D’année en année, le nombre d’accidents de la route dans les différents départements d’Outremer ne cesse d’augmenter. Qui plus est, la majorité des victimes sont des utilisateurs de deux roues. Il nous semble donc important pour vous qui nous suivez, d’aborder un sujet qui vous concerne au quotidien. Voilà une liste exhaustive de règles applicables aux usagers de la route, particulièrement aux motards, afin de préserver leur sécurité. Mais aussi, les équipements du motard constituant leur seule protection.

Récapitulatif des accidents sur différents territoires d’Outre-mer

TerritoireStatistiques 2021Statistiques 2022 (provisoires)
Martinique– 29 morts et 626 blessés sur les routes martiniquaises
– Plus de 50% des tués sont des motards alors qu’ils ne représentent que 2% du trafic
– 20 morts dénombrés sur les routes martiniquaises
– 65% sont des motards
La Réunion– 42 morts et 966 blessés sur les routes réunionnaises
– La majorité des accidents concernent les 2 roues
– 35 morts et 590 blessés sur les routes réunionnaises
– 70% des morts sont des motards
Guadeloupe– 65 morts et 553 blessés sur les routes guadeloupéennes
– Environ 30% de tués sont des motards
– 32 morts et 271 blessés sur les routes guadeloupéennes
– 43% des tués sont des motards

Le motard en circulation : 4 points à retenir

Sur route :

En virage, adopter des trajectoires de sécurité

Conduire en sécurité afin de ne pas déborder de sa voie (surtout en fin de virage). Par conséquent, il est primordial d’adapter son allure avant ! Cela nous est déjà arrivé à tous de faire une sortie de virage, qui se termine dans un petit chemin de terre…ouf, mais parfois c’est le fossé ou la voiture en face.

La vigilance d’un motard

Un motard doit être deux fois plus vigilant qu’un automobiliste car il est moins protégé en cas de
chute. Heureusement, plus on roule plus on acquière de l’expérience. Il faut donc rester attentif aux intersections, aux changements de files des voitures lorsque vous êtes en interfile. Et dans ce cas, n’hésitez pas à rouler en feu de route et en warning afin d’accroitre votre visibilité. Finalement, il s’agit d’analyser constamment votre environnement afin de pouvoir anticiper au maximum les erreurs des autres. Si vous vous sentez fatigué pour une quelconque raison, pourquoi ne pas faire le choix de prendre la voiture pour une fois : les automobilistes sont moins vulnérables que les motards.

L’entretien de sa moto

C’est une étape indispensable à la sécurité du motard. Cela passe par :

  • la visibilité, qui renvoie à des feux avant et un feu de stop en bon état de marche ;
  • un système de freinage entretenu : les plaquettes doivent être régulièrement controlées et changées, le liquide de frein purgé ;
  • des roues en bon état : la profondeur des sculptures doit être au minium d’1mm. C’est un critère important pour l’évacuation d’eau en cas de pluie ;
  • les pneus durs, craquelés et bleus sur une moto que vous n’avez pas enfourché depuis longtemps :
    poubelle !

La bonne conduite

Laissez passer les usagers qui roulent plus vite et souhaitent vous dépasser. N’oubliez pas de
remercier les automobilistes et motards qui vous cèdent le passage en tendant la jambe ou un V. De plus, évitez de casser les rétroviseurs ou taper sur la voiture des autres, cela crée de l’énervement et un coup de volant peut conduire au drame. La courtoisie sur la route que l’on retrouve en Outre-mer est une chance, donc essayons de la préserver ! Ne devenons pas des aigris de la route. Et puis, n’oublions pas de saluer (V) les autres (les 1250GS, Harley Davidson et sportives), les 125 et 50cc sont aussi des motos ! Cela fait toujours plaisir de perpétuer cette bonne humeur et solidarité.

L’équipement du motard

Pour conduire à moto, certains équipements sont obligatoires (casque, gants, blouson, chaussures montantes). Ils doivent tous être conformes aux normes CE et constituent vos seules protections en cas de chute.

Le casque

C’est un élément de sécurité primordial qui minimise les risques de traumatismes crâniens qui sont la cause principale d’handicap chez les motards. Pour rappel, celui ci est à changer tous les 5 ans. Il doit être bien évidemment attaché. Le non port du casque est sanctionné d’une amende de troisième classe et du retrait de 3 points sur le permis de conduire.

Les gants

Par réflexe, le motard a tendance à mettre ses mains en avant pour se protéger lors d’une chute, ce sont donc les parties les plus exposées. Il existe différents types de gants : modèle « court » souvent en textile ou long (racing) en cuir. Oubliez les gants type motocross qui n’ont rien à faire sur route ! Le non-port de gants est sanctionné d’une amende de 3ème classe et du retrait d’un point sur le permis de conduire.

Pourquoi préférer des longs gants en cuir ? Le cuir vous protégera plus longtemps des dermabrasions et se déchirera moins vite en cas de grosses glisses sur le bitume. Désignés comme des gants « racing », ils sont souvent pourvus de renforts supplémentaires et protègent mieux les poignets.

Le blouson

Il peut être de type textile ou cuir parfois microperforé pour une meilleur ventilation, il vous protège dans une certaine mesure des abrasions, de perforations, de contusions, de fractures et de lésions. N’oubliez pas d’y ajouter une dorsale afin de préserver votre colonne vertébrale souvent sujet à des fissures et fractures.

Pourquoi préférer un blouson en cuir ? Pour les mêmes raisons évoquées au dessus, le cuir vous protégera plus longtemps des dermabrasions et se déchirera moins vite en cas de grosses glisses
sur le bitume.

L’airbag

Dernière technologie en date, son utilisation sur route commence à se démocratiser. Il s’agit d’un gilet moto équipé de coussin gonflable qui protègera les cervicales, le dos, la cage thoracique et l’abdomen. Il en existe 3 types :

  • un utilisant un mécanisme par câble relié à la moto (filaire) ;
  • l’autre utilisant la technologie radio-commandée nécessitant l’installation de capteurs sur le deux-roues ;
  • un dernier composé d’un système de boitier électronique placé sur la dorsale totalement autonome. Son investissement est onéreux, il faut compter environ 400 euros.

À savoir : certaines assurances prennent en charge une partie du prix d’achat et de l’abonnement du revendeur InMotion.

Les chaussures montantes

La protection des chevilles doit être vraiment prise au sérieux. L’anatomie de la cheville est très complexe ; lorsque celle-ci est fracturée, cela laisse souvent des séquelles et ce à vie. Pour rappel, 1/3 des accidents de moto engendrent des lésions orthopédiques, les chevilles ne sont donc pas à léser. Il existe deux catégories de chaussures de moto : on distingue les bottines, pratique au quotidien, et les grandes bottes « racing ».

Pourquoi préférer d’achat de longues bottes ? La raison se porte essentiellement sur une possibilité de fracture. Les bottes dites « racing » bénéficient de renforts plus important au niveau de la cheville et du tibia. Il n’est pas rare que la moto tombe sur les jambes du motard.

Nous sommes tous d’accord sur le fait que les équipements représentent un budget assez conséquent, un ensemble allant de 800€ à 3 000€, mais ils constituent notre seul élément de protection. Même en étant très équipé, cela ne nous protège pas de tous les dangers, mais nous courrons toujours moins de risques en étant équipé. Nous tous, nous croisons encore trop de motard vêtu d’un simple t-shirt/short, roulant en chaussure de ville et parfois même en savate de plage, il faut que ce genre de comportement cesse. Oui, porter une combinaison en cuir en 1 ou 2 parties, c’est lourd, ça tient chaud, surtout dans nos îles mais vous devez retenir une chose : votre corps n’a pas de prix !

Pour conclure

Un petit message aux usagers de la route : automobilistes, motards et scootéristes, l’obtention du permis de conduire ne fait pas de nous un bon conducteur, ce n’est qu’une autorisation pour que chacun d’entre nous puisse rouler et acquérir de l’expérience. Un bon conducteur est celui qui saura éviter les erreurs des autres qui causent des accidents. Alors suivez constamment votre circulation, contrôlez vos angles morts, n’oubliez pas vos clignotants et surtout gardons notre bonne mentalité et courtoisie des îles.

Pour les motards : à la Réunion, une équipe de gendarmes motorisés propose régulièrement sur leur temps, des cessions de groupe composées d’un moment de prévention, de conseils et une cession de trajectoires lors d’un roulage partagé.

sécurité routière motard
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
35 870 €
50 870 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
33 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *