Hyundaï et LG font face au risque d’inflammation de certaines Kona électriques

Par Redaction | Le 16/07/2021 | Économie et politique

Après la campagne de rappel lancée au mois de mars aux USA, c’est au tour ce mois-ci de l’Europe de rappeler toutes les Kona électriques (39kWh et 64kWh) dont la batterie lithium-ion aurait été fabriquée entre mai 2018 et mars 2020 par l’usine chinoise de Nanjing du fabricant coréen LG Energy Solution. En Outre-mer, pourrait donc être concernée une partie des 608 Hyundaï Kona (toutes énergies) qui ont trouvé preneurs au cours du 1esemestre 2021 : 304 unités neuves vendues à La Réunion, 131 en Guadeloupe, 111 en Martinique, 34 en Guyane et 28 à Mayotte. Soit une progression de +33% par rapport aux 457 unités déjà écoulées au cours du 1e semestre 2020.

Difficile d’évaluer l’impact concret de cette épidémie de batteries défectueuses sur les propriétaires de Hyundaï Kona distribuées en Outre-mer tant les professionnels du secteur restent discrets sur ce point. D’autant que le constructeur coréen fait appel à des usines de batteries différentes selon les modèles de sa gamme, ainsi qu’en fonction de l’emplacement géographique de ses réseaux de distribution. Les Kona électriques distribuées dans l’océan Indien ou aux Antilles-Guyane n’ont donc pas nécessairement des batteries de même provenance.

Hyundai Kona

Aux Antilles, Monsieur Bazin, Chef des ventes chez Hyundaï Centre Auto se veut rassurant : « Les ventes de véhicules électriques restent encore limitées ici en Martinique. Nous importons seulement quelques micro-hybrides en diesel et la Kona électrique équipée d’une batterie de 39kW ou 64kW qui proviendrait de Corée. L’essentiel de nos ventes de Kona se fait encore en essence car ses performances lui permettent de rester peu malusé et peu impacté par l’octroi de mer. Il y a bien une campagne de rappel en cours, mais nous n’avons aucun souci actuellement de notre côté. »

Un vice de fabrication qui peut entrainer l’inflammation des batteries

À la lecture des documents officiels, les Kona électriques concernés par ces batteries défectueuses présentent un risque de court-circuit interne : une languette en lithium reliée à l’anode serait pliée sur certaines séries, ce qui l’exposerait à un contact contre la cathode. Ce vice de fabrication entraine des émanations de fumées avec affichage du voyant de défaut MIL sur le tableau de bord. Le tout pouvant aller jusqu’à l’inflammation complète des cellules lithium-ion, puisque cette technologie peut atteindre 600°c en cas de court-circuit ou de perforation interne !

« Nos Hyundaï distribués en Hexagone proviennent de 2 fournisseurs, LG Chem et SK-innovation, et nous avons une usine de batterie européenne. Nous avions eu par le passé des problèmes limités à quelques séries de Kona, mais tout a été réglé. Concernant les Kona importés par les distributeurs en Outre-mer, il s’agit dans leur cas de batteries provenant parfois directement d’Asie et je n’ai hélas aucune autre information sur ce sujet. », commente Jean Nelson, responsable des Relations Presse de Hyundaï France.

Hyundai Kona

Par précaution, le constructeur recommande néanmoins de ne plus garer le véhicule défectueux à l’intérieur d’un garage jusqu’à son rappel. Ce dernier se déroulera en 2 phases : dans un 1e temps leurs propriétaires seraient invités expressément par leur concession à limiter la recharge électrique maximale de leur Kona à 90% en paramétrant l’ordinateur de bord. Puis dans un 2e temps, les Kona concernés seraient rappelés en concession afin de réaliser le remplacement de leur batterie défectueuse par une autre dont la cathode aura été recouverte d’un revêtement isolant sensé empêcher toute possibilité de court-circuit.

Ce risque d’inflammation inhérent à la technologie Li-ion concerne aujourd’hui en réalité potentiellement l’ensemble des acteurs du marché. Ainsi, des champions comme Tesla ou Toyota semblent dorénavant privilégier peu à peu la technologie lithium-fer-phosphate (LiFe ou LFP) car celle-ci ne présenterait aucun risque d’inflammation.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
MERCEDES
CLA
26 990 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
30 080 €
34 080 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
17 990 €
 
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (1)
  • Le 19/07/2021 | Hyundaï et LG Chem font face au risque d’inflammation de certaines Kona électriques - ev-news

    […] Le constructeur Hyundaï lance en Europe une campagne de rappel de son crossover Kona 100% électrique dont plusieurs séries sont équipées de batteries défectueuses. Et si l’Outre-mer semble relativement préservé de cette campagne, des automobilistes pourraient néanmoins être concernés. Lire la suite… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.