Comment reconnaître un compteur de voiture trafiqué ?

Par Redaction | Le 15/02/2022 | Conseils achat / vente | Guides & Essais

  • Partager l'article sur :

La fraude au kilométrage est l’une des arnaques les plus fréquentes sur le marché auto de l’occasion. Chaque année en France, ce sont près de 600 000 voitures d’occasion qui sont vendues avec des compteurs trafiqués selon la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA). En effet, soit 5 à 10 % des véhicules d’occasion. Notez que ce nombre ne cesse d’augmenter chaque année.

Si l’opération est relativement simple et peu coûteuse pour certains, elle n’en est pas moins illégale. La fraude au compteur kilométrique trafiqué touche majoritairement les véhicules d’origine allemande. Cette pratique illégale n’est pas sans incidence, à la fois pour l’acheteur et le vendeur. Notamment en termes de frais lors  de l’importation du véhicule d’occasion en Outre-mer.

Comment fonctionne le compteur kilométrique auto ?

Le compteur kilométrique, aussi appelé odomètre, sert à comptabiliser la distance parcourue par le véhicule. On parlera aussi, parfois, de totalisateur. Il se situe  sur le tableau de bord de votre voiture, près du compteur de vitesse. Ainsi, il a 3 fonctions majeurs car il permet au conducteur de :

  1. Connaître la distance parcourue par le véhicule depuis sa sortie d’usine ; et les kilomètres parcourus depuis la remise à 0 du compteur kilométrique pour la dernière fois.
  2. Faire une estimation de sa consommation d’essence en comptant la distance parcourue depuis le dernier plein d’essence.
  3. Prévoir ses visites d’entretien en fonction du kilométrage qui s’affiche. Cette dernière fonction est particulièrement utile pour assurer l’entretien optimal de sa courroie de distribution, des pneus, de ses amortisseurs, de son embrayage ou encore de ses plaquettes de frein.

Partie intégrante du tableau de bord, le compteur kilométrique vous permet donc d’anticiper votre prochaine visite chez un professionnel pour un contrôle ou voire même, un remplacement. Vous comprendrez alors qu’un compteur trafiqué est un biais à la détection des contrôles et interventions à prévoir pour son véhicule. En effet, un compteur kilométrique revu à la baisse est synonyme de défaillances détectées trop tard et ainsi de dépenses imprévues. D’ailleurs, il est conseillé de faire une remise à 0 à chaque plein de carburant. Cela pour permettra par la suite de calculer votre consommation aux 100 km. Le calcul est le suivant : nombre de litres de carburant X 100) / nombre de kilomètres parcourus.

Les types de compteur kilométrique du tableau de bord

Il existait 2 types de compteurs kilométriques, d’un côté le compteur à rouleaux, mécanique ou analogique et de l’autre, le compteur électronique ou digital. Les compteurs mécaniques équipaient les voitures jusque dans les années 90. Ils fonctionnaient grâce à un système à tambours. Un câble flexible relié au différentiel ou à l’arbre de sortie de boîte entraînait alors ces tambours. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas puisque, de nos jours, il s’agit d’un système électronique. Le compteur kilométrique fonctionne grâce à l’ordinateur de bord et un capteur, placé soit sur le différentiel soit au niveau des roues.

Qu’est ce qu’un compteur kilométrique trafiqué ?

C’est une arnaque, une fraude au compteur kilométrique réalisée par un vendeur. Elle consiste en la modification du kilométrage avec pour finalité de réaliser un bénéfice plus important lors de la vente d’une voiture d’occasion. En effet, avec moins de kilomètres au compteur, le véhicule semble plus jeune et le vendeur espère ainsi faire augmenter le prix du véhicule.

Les risques d’un compteur kilométrique automobile trafiqué

Bien évidemment, pour l’acheteur, les risques sont considérables. Un compteur trafiqué cache ainsi l’état d’usure réelle du véhicule, vous ne serez pas en capacité d’anticiper et de prévoir idéalement les réparations et changements de pièces. En plus de payer plus que la valeur réelle sur le marché du véhicule, vous constituerez un danger pour vous, vos passagers et tout autre usager de la route. En effet, à votre insu, vous ne connaissez pas la dangerosité réelle que représente le véhicule par temps de forte pluie, par exemple.

Qui peut trafiquer le compteur d’une voiture ?

En principe, seuls les garagistes et professionnels pouvaient consulter le détail du kilométrage d’une voiture ; et éventuellement en modifier certaines informations. Ils utilisent pour cela des valises dites de diagnostic pour les réparations, qui leur permettent de se brancher directement à l’ordinateur de bord.

Cependant, de par la simplicité de l’opération, un particulier a la possibilité de se procurer ce type d’outil de diagnostic pour réaliser des manipulations sur un compteur numérique. Aussi simple soit elle, cette opération est pourtant bien illégale. En général, cette arnaque est pratiqué majoritairement, pour ne pas dire exclusivement, par des vendeurs de voiture d’occasion.

Quels sont les modèles de voiture les plus touchés ?

Afin d’établir le classement des voitures dont le compteur est le plus souvent trafiqué, carVertical, une entreprise high-tech de collecte de données, a analysé plus de 700 000 rapports d’historique de voitures générés entre novembre 2020 et novembre 2021. Cette étude portait aussi bien sur les marchés automobiles européens, que sur les marchés de la Russie et des États-Unis.

Le constructeur allemand en tête du classement des véhicules au compteur trafiqué

Le constructeur automobile allemand domine de loin ce classement avec 8 véhicules sur un total de 20. La forte présence de BMW s’explique par une préférence autant chez les arnaqueurs que chez les acheteurs. Vraisemblablement victime de leur succès, les modèles BMW sont très demandés sur le marché de l’occasion en Europe. Notamment parce que leur valeur décroche très vite par rapport au neuf. Très kilométrés car destinés aux grandes distances, ils sont le choix idéal pour les acheteurs et une cible tout aussi idéale pour les fraudeurs.

Le segment Premium et les véhicules diesel sont les plus impactés par la fraude au compteur trafiqué

Ces données mettent en lumière que les véhicules les plus onéreux sont les plus concernés par l’arnaque. Par ailleurs, ce sont les modèles construits entre 2006 et 2016 qui seraient les plus concernés par la fraude au kilométrage. En qualité d’acheteur vous devrez faire particulièrement attention à l’année de production.

De plus, près de 80% des compteurs trafiqués sont ceux présents sur les voitures à motorisation diesel. En effet, ceux-ci ont été construits pour absorber de plus longues distances. Tandis que les voitures d’occasion à essence représente 25% des fraudes au compteur trafiqué. Enfin, les voitures électriques sont les moins impactées avec un pourcentage inférieur à 1%. En outre, la transition électrique est désormais bien entamée dans les marchés automobiles d’Outre-mer.

Si les acheteurs de modèles économiques ont un peu moins de risque d’être victimes d’une telle arnaque, ce n’est pas le cas pour ceux qui préfèrent le segment Premium. En effet, une voiture Premium diesel âgée de 5 à 15 ans est plus propice à présenter une arnaque au kilométrage. D’ailleurs, les modèles les plus performants sont également les plus à risque.

Une augmentation du prix de vente de jusqu’à 25% en cas de compteur trafiqué

Toujours selon l’étude menée par carVertical, l’altération du kilométrage peut gonfler artificiellement le prix de la voiture jusqu’à 25% ; selon l’âge et l’état de la voiture d’occasion. Les données montrent que le coût des véhicules importés des USA peut augmenter de 6 000 euros ; en altérant uniquement les données du compteur kilométrique.

Comment modifier un compteur kilométrique auto ?

Comment baisser ou augmenter le kilométrage d’un compteur numérique ?

L’arnaqueur se procure en centre auto ou sur internet de l’un de ces innombrables boîtiers électroniques conçus pour dialoguer avec l’ordinateur de bord (ODB) du véhicule. Comptez entre 150 euros et plusieurs milliers d’euros en fonction de s’il s’agit de boîtiers spécifiques à un constructeur ou de boîtiers plus sophistiqués ; qui eux, dialoguent avec toutes les marques. Après avoir localisé dans la boîte à gants ou sous la planche de bord la prise diagnostic, il y branche le boîtier et tape la nouvelle valeur de kilométrage. Cette manipulation ne laisse aucune trace dans l’ordinateur de bord ; ces données spécifiques ne sont absolument pas protégées.

Le compteur kilométrique analogique

Les véhicules munis d’un compteur à rouleaux font partis des plus anciens et se font plus rares. Le but, en effet, est de faire passer le véhicule pour bien plus neuf qu’il ne l’est en réalité. Pour les compteurs à rouleaux, les fraudeurs se munissent d’une perceuse branchée sur le câble de compteur ou directement sur les rouleaux. Une autre technique toujours illégale est celle du « débranchement » pendant une période plus ou moins longue.

Dans les 2 cas, ce sont là des pratiques frauduleuses et punies par la loi.

Comment vérifier qu’un compteur est trafiqué ?

Qu’il s’agisse d’un compteur mécanique ou électronique, des signes indiquent qu’il y a bien eu manipulation frauduleuse.

Comment reconnaître un compteur électronique trafiqué ?

Dans la mesure où l’ordinateur de bord (ODB) ne garde aucune trace de la modification, il est plus compliqué d’attester ou non qu’il y a eu fraude. Toutefois, vous avez toujours la possibilité de vous référer aux premiers signes pour reconnaître un compteur trafiqué.

Comment reconnaître un compteur mécanique trafiqué ?

À l’inverse des compteurs digitaux, le compteur mécaniqué trafiqué présentera des preuves bien visibles. Il s’agira du non-alignement des chiffres soit d’un décalage entre les chiffres. Les vis de fixation des rouleaux peuvent également être un bon indicateur. Effectivement, ces derniers présentent une usure inhabituelle de dévissage pouvant alerter sur une possible manipulation.

Dans le cas d’un compteur trafiqué par « débranchement »

En cas de « débranchement », il vous faudra surveiller l’usure des caoutchoucs de pédales, du volant, du pommeau du levier de vitesse, et la sellerie. Si cette pratique a duré environ 20 000 km la différence ne sera pas évidente mais entre 100 000 km et 200 000 km réels, la différence sera bien visible.

Quels sont les premiers signes pour reconnaître un compteur trafiqué ?

Il y a quelques signaux d’alerte qui ne trompent pas, compteur mécanique ou pas ! Évidemment, des pédales usées dont les rainures disparaissent, un volant lisse, craquelé, déchiré ou pelé, un pommeau de levier de vitesse dont les chiffres ne sont plus lisibles, sans compter sur une sellerie détériorée, ce sont là des signes d’un kilométrage avancé. Si le compteur affiche une valeur autre ou incroyablement faible compte tenu de ces observations, il s’agit certainement d’une arnaque. Bien sûr, ces signes font partis des 12 points à contrôler avant d’acheter une voiture d’occasion.

Quand le vendeur n’est pas le propriétaire du véhicule c’est-à-dire que son nom n’apparaît pas sur le certificat d’immatriculation du véhicule, restez en alerte. Notamment, dans le cas où le carnet d’entretien n’est pas à jour, incomplet ou que certaines factures manquent ; voire ne sont pas en cohérence avec l’état d’usure que vous observez. Un carnet d’entretien incomplet équivaut à un manque de visibilité sur les interventions effectuées sur le véhicule ; mais aussi, des possibles changements à venir sur le court terme. Dans le cas d’une importation, l’acheteur devra redoubler de plus de vigilance qu’habituellement.

L’avis d’un expert pour étayer tous doutes d’un compteur trafiqué

Une visite dans une concession

Si vous avez encore quelques doutes, vous disposez d’autres moyens pour détecter si arnaque il y a ou pas. Premièrement, n’hésitez pas à vous tourner vers un vendeur qui vous semblera plus fiable. Le cas échéant, vous pouvez faire contrôler le kilométrage du véhicule dans une concession de la marque. Ces professionnels d’équipements spécifiques pour vérifier au niveau de la clé et du boîtier de gestion moteur.

Rendez-vous dans le garage de référence

En outre, n’hésitez pas à vous rendre au garage où les interventions ont été effectuées. Le professionnel pourrait vous informer sur la maintenance effectuée auparavant. Cette mesure s’avère nécessaire car souvent, les fraudeurs les plus méticuleux vont jusqu’à falsifier les documents compris dans le carnet d’entretien. Ce professionnel vous aidera donc à démêler le vrai du faux. Bien que de vous même vous remarquerez que l’écriture est similaire ainsi que les tampons sur les factures.

Demander le rapport HistoVec

Pour plus de transparence, demandez le rapport HistoVec à son propriétaire. Il s’agit là d’un document officiel qui permet de rassurer les potentiel acheteurs tout en permettant une transaction en toute confiance. HistoVec permet au vendeur de partager avec un acheteur intéressé l’historique des faits marquants du véhicule enregistrés dans le fichier national du SIV (Système d’Immatriculation des Véhicules), notamment :

  • date de mise en circulation
  • changements de propriétaire
  • sinistres à réparation contrôlée
  • situation administrative (gage, opposition, vol), etc…

En acheteur éclairé, vous pourrez prendre votre décision en toute sécurité. Vous pouvez envoyer un courriel au vendeur en vous rendant sur le site officiel. Il s’agit d’un modèle qui peut vous aider, mais vous pouvez utiliser d’autres moyens pour lui faire part de votre demande.

OTC, l’Organisme Technique Central pour retrouver l’historique d’un véhicule

Autre site : United Test and Assembly Center Ltd (UTAC) désigné comme Organisme Technique Central (OTC) en français est un groupe leader sur le marché des essais de véhicules. Il faudra vous rendre sur l’onglet « Véhicules légers » puis « Retrouver un contrôle à partir du n° d »immatriculation » ou à partir de la vignette pare-brise. Ainsi vous pourrez comparer le kilométrage indiqué par le propriétaire à celui indiqué par cet organisme.

Si malgré tout, vos doutes persitent, préférez passer à une autre offre de véhicule d’occasion.

Comment réparer un compteur kilométrique trafiqué ?

Le remplacement par un compteur km d’occasion

Pour effectuer la réparation d’un compteur trafiqué, cela ne peut passer que par un diagnostic pour le compteur digital. Dans d’autres cas, il faut remplacer le compteur kilométrique. Néanmoins, il est possible de remplacer un compteur digital par un compteur d’occasion.

Où faire réparer un compteur de voiture ?

Ou, vous pourrez faire remplacer votre compteur trafiqué par un neuf chez un concessionnaire. Mais il faut savoir que le kilométrage sera réinitialisé c’est-à-dire qu’il affichera 0.

Combien coûte un changement de compteur kilométrique pour voiture ?

Lors du changement de l’intégralité du compteur chez un concessionnaire, le prix sera d’environ 150 euros.

Quelles sanctions en cas de modification du compteur kilométrique ?

Vous pouvez choisir de régler la situation à l’amiable car vous êtes en possession de preuves incontestable. Par exemple, une facture d’une intervention antérieure qui atteste un kilométrage nettement supérieur à ce qui vous a été communiqué lors de la vente. Vous pouvez aussi tenter d’envoyer un courrier en recommandé.

Quand faire recours à la justice ?

Si le vendeur est insensible à vos demandes, vous n’aurez plus qu’à vous tourner vers la justice. Ici encore, deux voies sont possibles pour porter l’affaire devant un juge.

  1. Plainte au civil sur la base de l’article 1116 du Code civil, vous pouvez exiger l’annulation de la vente.
  2. Plainte au pénal, vous pouvez alors : soit déposer plainte au commissariat de police ou de gendarmerie le plus proche pour non-respect de l’article 3 du décret n° 78-993 du 4 octobre 1978 qui interdit de modifier le kilométrage d’une voiture ; soit envoyer une lettre par recommandé au procureur de la République du tribunal de grande instance de la juridiction où est domicilié le vendeur.

Ce que dit la loi en matière de vente de voiture avec un compteur trafiqué

La fraude au compteur trafiqué constitue un délit pénal. En conséquence, il est passible de 2 ans de prison ainsi que d’une amende d’un montant de 300 000 euros (article L213-1 du Code de la consommation). Un expert, désigné par un tribunal, peut déceler la fraude. Il apporte alors au juge un éclairage pour qu’il puisse trancher en cas de litige. De plus, la vente d’un véhicule est un contrat. Par conséquent, l’acheteur peut donc engager la responsabilité du vendeur et réclamer la nullité du contrat.

Lorsque le vendeur est un professionnel, une présomption de connaissance du vice existe. Celui-ci est supposé connaître les caractéristiques dites substantielles du bien vendu. La procédure pour un compteur kilométrique trafiqué se fonde alors sur un manquement à l’obligation de délivrance. Un compteur trafiqué est d’ailleurs considéré comme une tromperie.

La violation de cette obligation permet à l’acheteur de demander la résolution de la vente. Si le juge l’accorde, le nouveau propriétaire devra restituer le véhicule et le vendeur le montant de la vente. L’acheteur peut réclamer des dommages et intérêts supplémentaires s’il justifie d’un préjudice.

Quel est le délai pour agir contre une fraude au compteur trafiqué ?

L’acheteur peut agir dans un délai de 5 ans à compter de l’acquisition du véhicule dans le cadre d’une procédure civile contre un vendeur particulier ; et de 2 ans dans une procédure pénale contre un vendeur professionnel. L’acheteur peut porter plainte par un simple envoi d’une lettre au procureur de la République. Le nouveau propriétaire peut se faire assister par un avocat spécialisé en droit routier.

Quels sont les éléments de preuves à chercher lors d’un litige au compteur trafiqué ?

Pour résoudre votre litige, il est impératif de rechercher des éléments de preuves pour :

  • Confirmer l’existence de la manipulation du compteur kilométrique et déterminer votre préjudice
  • Connaître l’état réel de votre véhicule et garantir votre sécurité
  • Vérifier l’autocollant de vidange d’huile (dans le compartiment moteur) pour déterminer l’usure
  • Inspecter le carnet d’entretien du véhicule
  • Vérifier les factures remises par le vendeur ou demandez-les lui. Le vendeur professionnel a une obligation d’information, et doit donc vous remettre les informations concernant le kilométrage du véhicule
  • Demander l’historique de votre véhicule auprès d’un concessionnaire de la marque
  • Réaliser un devis (non signé) auprès d’un garagiste ou un contrôle technique de votre véhicule afin d’en déterminer l’état réel

Comment se protéger de l’arnaque au compteur trafiqué ?

Enfin, voici quelques recommandations :

  1. Préférez échanger avec le propriétaire plutôt qu’un vendeur et s’il s’agit d’un vendeur, privilégier alors un vendeur professionnel. Chez un vendeur professionnel, vous serez ainsi couvert par la garantie constructeur.
  2. Demandez et inspecter minutieusement les documents relatifs à l’entretien du véhicule en amont
  3. Prenez une assurance auto avec garantie contre les vices cachés
  4. Faites appel à un professionnel habilité, celui-ci donnera du poids à votre dossier en cas de litige
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
LAND CRUISER
60 990 €
63 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
25 490 €
32 990 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *