Quand changer l’embrayage de sa voiture ?

Par Redaction | Le 21/01/2022 | Conseils achat / vente | Guides & Essais

  • Partager l'article sur :

Indispensable au bon fonctionnement de votre véhicule, l’embrayage est un organe vital sujet à une usure plus ou moins importante en fonction du kilométrage parcouru et de votre style de conduite. C’est pourquoi il est important de repérer d’éventuels signes d’usure ou de faiblesse afin de savoir quand celui-ci est à remplacer.

Pour rappel, la pédale de gauche, celle de l’embrayage, est présente uniquement sur les véhicules équipés d’une transmission manuelle, et a pour fonction d’assurer la liaison du mouvement de rotation entre le moteur et les roues. C’est également l’embrayage qui vous permet de passer les différentes vitesses, et de gérer votre point de patinage notamment lors des démarrages. Il est par conséquent indispensable d’en vérifier le bon fonctionnement et de repérer les signes qui annoncent un possible changement.

Quelle est la durée de vie de l’embrayage ?

En théorie, elle est comprise entre 100 000 et 150 000 km et voire 200 000 km. En effet, elle dépend fortement du style de conduite, de l’environnement de conduite, de la qualité des pièces ainsi que de la régularité de l’entretien. Par exemple, un embrayage est d’autant plus sollicité en ville, ou lorsque votre véhicule est chargé, et bien entendu, en cas de conduite sportive. En moyenne, comptez qu’il faudra le changer tous les 150 000 kilomètres. Si en revanche vous êtes constamment pris dans les embouteillages, vous devrez sans doute le changer avant les 100 000 km.

+ Pour info

Lorsqu’un véhicule est neuf, acheté ou loué sur une longue durée comme le leasing, le contrôle se fait automatiquement à partir de 50 000 km ou il faut le demander, et même insister. C’est un système primordial pour la sécurité des occupants et la durée de vie du véhicule. 

Sans embrayage, vous ne pourrez plus changer les vitesses, ce qui est très dangereux ; vous n’avez plus de frein moteur en descente et pas de puissance dans les côtés. Si vous devez vous arrêter, le moteur va caler et ne plus repartir.

Le climat, un facteur qui nuirait à la longévité de l’embrayage

La durée de vie d’un embrayage dépendra d’autres facteurs tels que le climat. En Outre-mer et dû aux périodes de fortes chaleurs, le liquide de transmission aura tendance à brûler les pièces plus rapidement. Si vous habitez au bord de la mer, vous n’êtes pas sans savoir que le climat abîme tout ce qui est en métal et donc l’embrayage, les freins, et beaucoup de parties du moteur. 

Combien coûte un changement d’embrayage ?

Il peut s’agir d’une opération lourde mais nécessaire. Le coût d’un changement comprendra les pièces de remplacement ainsi que les heures de main-d’œuvre. Comptez en moyenne entre 200 et 300 euros de pièces ; et entre 500 et 800 euros pièces et main d’œuvre comprises. En moyenne le prix du changement d’embrayage est de 660 € . 

Néanmoins, un embrayage défectueux engendre aussi des coûts. Vous allez connaître des difficultés à passer les vitesses et à démarrer. À terme, vous risquez aussi de tout simplement ne plus pouvoir démarrer. En somme, vous risquez donc d’engendrer d’autres pannes et voire même, plus onéreuses. En outre, un embrayage usé entraînera une surconsommation de votre véhicule.

Comment éviter le changement prématuré de l’embrayage ?

En général, moins vous faites travailler votre embrayage et plus il durera. L’une des grandes règles est de le solliciter seulement lorsque vous en avez besoin. Cela peut paraitre évident, mais bon nombre de conducteurs sollicite leur pédale d’embrayage de manière plus ou moins inutile ; à l’arrêt devant un feu tricolore, par exemple.

Pour retarder le changement d’embrayage, l’entretien de votre embrayage au quotidien est primordial. En outre, adopter une conduite souple est la solution long-termiste qui permet de ménager idéalement l’embrayage. Par ailleurs, d’autres bonnes pratiques co-existent :

  • Ne pas conduire en laissant son pied sur la pédale et plutôt le positionner sur le repose-pied prévu à cet effet. Il est vrai qu’une pression, même minime, du pied sur cette pédale peut faire patiner le disque et user le système. 
  • Ne pas rester en 1ère en enfonçant votre pédale à un feu rouge et préférer se mettre au point mort. En effet, cela évite de fatiguer inutilement l’ensemble du système.
  • Ne pas faire d’à-coups
  • Éviter l’usage sportif de votre véhicule, surtout pour un usage au quotidien. En effet, votre embrayage n’aimera pas les changements de rapport rapides qui ripent et abîment cette pièce mécanique.
  • Ne soyez pas trop pressé et ne jouez pas à embrayer et débrayer lorsque vous êtes à l’entrée d’un rond-point, par exemple. 
  • Appuyez doucement, avec souplesse sur votre pédale de gauche, changer la vitesse, puis relâcher tout aussi souplement.
  • En descente, utilisez le frein moteur ainsi que lors d’un arrêt en côte, en attendant le redémarrage, il vaut mieux mettre le pied droit sur la pédale de frein. 

+ Astuce

Au moment de redémarrer, sans vous précipiter, posez le pied gauche sur l’embrayage jusqu’à ce que la voiture tremblote, puis posez le pied droit sur l’accélérateur et jouez des deux pédales pour avancer. Si vous avez un doute, tirez le frein à main et attendez de ressentir l’énergie avant de le desserrer.

Quels signes annoncent un changement d’embrayage ?

L’embrayage patine

Premièrement, le moteur s’emporte sans que votre vitesse n’augmente, soit une sensation d’un manque de puissance. En bref, la voiture a du mal à prendre de la vitesse à l’accélération, bien que le compte-tours affiche une toute autre image. En effet, l’embrayage prend la forme de deux disques couverts d’une garniture. À chaque rapport de vitesse, ils sont mis en friction. Au bout d’un moment, ces garnitures s’usent et le moteur ne parvient plus à transmettre efficacement la puissance à la boîte de vitesses. Par conséquent, le moteur monte dans les tours sans que la voiture n’avance autant qu’elle devrait. 

L’embrayage chauffe et une odeur de brûlé émane

Un bruit de frottement

Un bruit de frottement anormal peut-être le signe d’une friction problématique.

Le démarrage est compliqué ou brusque

Toujours au démarrage, en particulier en côte, vous ressentez des à-coups, c’est également un signe qui ne trompe pas.

La pédale d’embrayage grince, siffle ou vibre 

Vous pouvez entendre la différence de tonalité lorsque vous appuyez sur la pédale d’embrayage et cela s’entend généralement comme un grondement. De la même manière, des à-coups peuvent accompagner ces bruits, ce qui renforce le diagnostic d’un embrayage à remplacer.

Les vitesses sont difficiles à passer, particulièrement à froid

Lorsque l’embrayage s’use, les vitesses peuvent devenir plus difficiles à enclencher. Parfois, c’est le 3ème rapport sur certaines voitures. Là encore, il s’agit d’un signe qui ne trompe que rarement.

La pédale d’embrayage devient excessivement dure ou a contratrio, excessivement molle

Souvent, c’est la butée d’embrayage qui commence à faire des siennes. La pièce en elle-même peut-être remplacée mais elle nécessite un démontage important qui rend le remplacement complet du kit d’embrayage plus intéressant. Il est d’ailleurs déconseillé de ne changer qu’une pièce puisque toutes ont été conçues pour fonctionner conjointement. C’est pour cette raison que les fabricants vendent des kits complets d’ailleurs.

Si vous avez détecté un ou plusieurs de ces signes, rendez-vous sans plus attendre chez le professionnel de votre choix.

Comment reconnaître ses symptômes ?

Pour confirmer ou infirmer vos hypothèses , vous pouvez mener quelques tests.

Test n°1 : démarrer en 3ème

Serrez le frein à main et tentez de démarrer en 3ème. Si le moteur ne cale pas immédiatement, c’est que votre embrayage doit être remplacée. 

Test n°2 : démarrer en 5ème

Démarrez à chaud avec le 5ème ou 6ème rapport, le tout avec le frein à main serré. Si vous ne calez pas, vous devrez changer votre embrayage.

Test n°3 : accélérer subitement

Roulez à vitesse réduite puis accélérer subitement. Si la voiture ne prend pas de vitesse alors que le compte-tours s’élève, vraisemblablement, l’embrayage patine. 

Qui peut changer l’embrayage de votre voiture ?

Compte tenu de son accès assez difficile, sans même mentionner sa complexité, il est plus que nécessaire de vous rendre chez un professionnel qualifié ; et ce, sans attendre, sans quoi vous pourriez connaître une panne définitive et immobilisante. 

Est-il nécessaire de changer le volant moteur également ?

Au moment de changer votre embrayage, vous devrez obligatoirement remplacer 3 à 4 de ses éléments :

  • Le disque d’embrayage, principale pièce d’usure 
  • Le mécanique d’embrayage, à changer systématiquement 
  • La butée d’embrayage 
  • Le volant moteur, s’il est défectueux

La durée de vie d’un embrayage varie donc d’une voiture à l’autre, en fonction de son conducteur et de l’environnement où elle circule. Il convient donc de le faire vérifier périodiquement, notamment à partir de 100 000 kilomètres. Outre l’inconfort, c’est la sécurité qui doit animer votre nécessité à vous rendre chez un professionnel qualifié.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
23 940 €
27 940 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
SUZUKI
SWIFT
16 486 €
19 086 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
26 170 €
30 170 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *