Pneu : comment gérer une crevaison en pleine conduite ?

Par Redaction | Le 14/01/2022 | Guides & Essais | Tutos

  • Partager l'article sur :

Même la plus petite des crevaison compromet votre sécurité, celle de vos passagers mais aussi de tous les usagers de la route. Alors, il conviendra d’adopter les bons réflexes et surtout d’être conscient des risques pour mieux les prévenir. En cas de crevaison en pleine conduite, la meilleure des réactions, c’est encore l’anticipation. Cet article vous partage pratiques et conseils pour gérer, anticiper, et réparer la crevaison de votre pneu sur route ou voie rapide.

Identifier les premiers signes de crevaison de votre pneu

Les premiers signes de crevaison de votre pneu peuvent être caractérisés comme suit: 

  • Le pneu se dégonfle 
  • La direction de la voiture est faussée 
  • Des vibrations au niveau du volant
  • Une perte de maniabilité 
  • Un déséquilibre qui tire le véhicule d’un côté 

Pour garantir la sécurité de tous, ne tardez pas à faire vérifier votre véhicule par un professionnel.

Comment peut survenir la crevaison d’un pneu ?

Généralement, il peut s’agir de l’intrusion de corps étrangers dans la bande de roulement : les clous, les vis, les éclats de verre ou les cailloux pointus. Cette dernière entraîne une perte de pression plus ou moins rapide. Toutefois, il peut aussi s’agir d’une mauvaise pression du pneu, particulièrement la sous-pression.

Comment reconnaître la crevaison lente ou rapide ?

Il peut éventuellement s’agir d’une crevaison lente. Difficile à repérer, elle se caractérise par une perte d’air progressive dans le pneu. Elle se distingue d’une crevaison rapide où le pneu se dégonfle de façon immédiate. En effet, celle-ci se caractérise par le constat d’un pneu dégonflé sans parvenir à en détecter la fuite. Pas de panique ! Une astuce serait de regonfler votre pneu et ensuite, passer une éponge imbibée d’eau savonneuse dessus. Les bulles vous indiqueront où le pneu est percé.

Si vous constatez un manque d’air important, en pleine conduite, tentez de regonfler, et vérifiez la pression 5 ou 10 kilomètres plus loin. En cas de crevaison avérée, arrêtez-vous tout de suite. Faites donc appel à une dépanneuse ou changez votre pneu par une roue de secours. Un pneu ayant roulé dégonflé deviendrait impossible à réparer  en plus d’engendrer une dépense bien plus onéreuse. Et s’il est complètement à plat, vous risquez d’endommager la jante. 

Pour une question de sécurité, crevaison lente ou rapide, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel.

Adopter les bons réflexes lors de la crevaison d’un pneu

La crevaison sur voie rapide ou autoroute

Contrairement à une crevaison en milieu urbain ou sur de petites routes, les crevaisons sur autoroute sont les plus dangereuses. D’une part, en raison de la vitesse de votre propre véhicule, mais également la vitesse et la présence des usagers autour de vous. Par conséquent, vous devrez effectuer méthodiquement les étapes qui suivent.

Adaptez votre conduite ainsi que votre allure

  1. En tout premier lieu, ne paniquez surtout pas. Plus facile à dire qu’à faire et pourtant ! Paniquez pourrait vous faire perdre le contrôle de votre véhicule, et ainsi provoquer un accident. Le maître mot est self-control.
  2. Deuxièmement, n’effectuez pas de gestes brusques, ne déviez pas brutalement ; gardez votre trajectoire.
  3. Allumez vos feux de détresse.
  4. Enclenchez un ralentissement, relâchez en douceur la pédale d’accélérateur et rétrogradez calmement ; et évitez de freiner avant d’avoir suffisamment décéléré.
  5. Commencez à vous rabattre doucement sur la droite ou le bas-côté dès que possible , et en toute sécurité. Il pourrait s’agir d’une aire de service, d’une bande d’arrêt d’urgence, ou tout autre emplacement que vous jugerez suffisamment sûr pour vous et tout autre usager.

En résumé, dès que vous réalisez que vous avez un pneu crevé, ne freinez pas brusquement, ne tournez pas. Réduisez lentement la vitesse et scannez votre environnement pour trouver un bon lieu pour arrêter votre véhicule.

Privilégiez votre sécurité et celle des autres usagers de la route

  1. Garez votre véhicule dans un lieu sûr et dégagé avec une surface plane et suffisamment large. Sur voie rapide ou autoroute, mettez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence.
  2. Utilisez toujours le frein de stationnement afin de minimiser le risque de roulement de votre véhicule.
  3. Enfilez votre gilet de sécurité et, si vous êtes sur une bande d’arrêt d’urgence, faites passer les autres passagers derrière la barrière de sécurité de la voie rapide ou de l’autoroute.
  4. Placez votre triangle de signalisation en amont pour prévenir les autres automobilistes ; particulièrement à l’approche d’un virage. 
  5. Prévenez une dépanneuse, si nécessaire, ou la gendarmerie, en fonction de l’ampleur des dégâts de la crevaison. Dans le cas où vous n’auriez pas de roue de secours ou de bombe anti-crevaison, la dépanneuse reste votre unique espoir à ce stade.
  6. Une fois la  zone totalement sécurisée, vérifiez qu’il n’y ait pas de dégâts ni corporels ni matériels en outre de la crevaison.

Effectuez un stationnement en lieu sûr

Il s’agira de préconiser un tronçon de la route plat et droit, idéalement un parking vide. Le cas échéant, vous devrez veiller à ce que votre stationnement s’effectue sur sol plat pour empêcher que votre véhicule ne roule d’un sens ou de l’autre.

D’ailleurs, pour une question de sécurité liée à la visibilité, il vous faudra privilégier un lieu de stationnement sur une route droite. Une route avec des courbes préfigure une mauvaise visibilité de vous par les autres automobilistes et ainsi un risque d’accident plus élevé. N’hésitez surtout pas à conserver vos feux de détresse allumés pour signaler votre présence, particulièrement dès lors que la luminosité décline. Cette mesure prévient elle aussi d’un éventuel accident.

Anticiper les solutions en cas de crevaison d’un pneu

La majorité de ces solutions adviennent en amont, pendant, et en aval de la crevaison.

Avant

  • Le cas idéal est que votre voiture soit équipée de pneus de type Runflat ce qui vous permettra de rouler jusqu’à 100 km tout en ayant le pneu crevé.

Pendant

  • La solution la plus évidente est de remplacer le pneu crevé par la roue de secours.
  • Il est également possible d’utiliser une bombe anti-crevaison si vos pneus sont de type « tubeless » et si la crevaison n’est que de quelques millimètres. Les pneus “tubeless”, sans chambre à air, peuvent être réparés à l’aide d’un kit anti-crevaison. Vous devez enlever le corps étranger puis colmater le trou en injectant le contenu de la bombe dans la valve de gonflage. 

Prenez soin de régulièrement contrôler que vous disposez du matériel nécessaire pour changer ou colmater le pneu en cas de besoin. 

  1. Un triangle et gilet de signalisation, obligatoires en règle générale 
  2. Une roue de secours 
  3. Un cric 
  4. Une bombe anti-crevaison

Après

  •  Dans tous les cas, il faut réparer un pneu crevé le plus vite que possible.

La roue de secours type « galette »

Les roues de secours de type “galettes” ne sont que des roues de dépannage très momentané, avec un pneu plus petit et beaucoup plus étroit que les pneus d’origine. C’est pour un usage temporaire soit 200 km maximum ; et, surtout, à une vitesse maximale de 80 km/h. La tenue de route est fortement altérée, le freinage beaucoup moins sûr et la trajectoire modifiée dans les virages. Il faudra au plus vite remonter une roue normale, d’autant que le pneu « galette » s’use très vite.

Il est hautement recommandé de se doter d’une roue de secours ou galette et de l’entretenir régulièrement. Vérifiez, tous les mois, un gonflage correct et assurez-vous qu’elle est en bon état de roulement. D’autre part, une roue de secours en mauvaise état ou sans pression ou sans son kit peut être aussi mauvais que de ne pas en avoir une.

Une roue de secours, « galette » ou non, n’est pas faite pour être utilisée pendant longtemps :

  • soit parce que ce n’est pas une véritable roue
  • soit parce que, même en étant une « vraie » roue, sa pression peut être différente de celle des autres roues

En outre, les roues de secours possèdent des différences significatives de pression et parfois de taille comparées à vos autres pneus. Elles peuvent abîmer à moyen terme l’équilibre de votre véhicule, voire certaines pièces spécifiques.

+ Pour info

Sachez qu’avec une roue de secours, la vitesse maximum conseillée est de 80 km/h.

La bombe anti-crevaison

Il est possible de réparer temporairement un pneu tubeless c’est-à-dire, sans chambre à air avec une bombe anti-crevaison ; si les dégâts ne sont pas trop importants. La bombe anti-crevaison contient une mousse permettant de colmater les dégâts après avoir extrait le corps étranger. Cette alternative survient notamment en cas d’absence de roue de secours. Mais dans les faits, ce dépannage s’avère médiocre dans l’éventualité d’un trou trop grand pour une réparation, par exemple. D’ailleurs, tout pneu qui a reçu un traitement anti-crevaison devient irréparable par la suite.

Les pneus Runflat

Ce sont des pneus développés à l’origine par Michelin (PAX) et aujourd’hui fabriqués par tous les plus grands manufacturiers. Ils bénéficient d’un caoutchouc de renfort de flanc, permettant de soutenir le poids du véhicule même en cas de crevaison grâce à des flancs extrêmement rigides. En cas de crevaison, il est possible de continuer à rouler à vitesse réduite (80km/h), au moins jusqu’à l’atelier du professionnel le plus proche. Les pneus Runflat sont marqués du signe suivant sur le flanc en fonction des manufacturiers : ZP, SSR, ROF, EMT, RFT et BSR.

Changer le pneu lors d’une crevaison en pleine conduite

En cas de crevaison en pleine conduite, vous avez évidemment la possibilité de changer votre pneu vous-même. 

  1. Serrez le frein à main et enclenchez une vitesse.
  2. Conservez votre gilet réfléchissant, vos feux de détresse allumés et votre triangle de signalisation en amont de votre véhicule.
  3. Retirez l’enjoliveur si vous en avez un à l’aide de la croix de desserrage, généralement située dans votre coffre au niveau de la roue de secours
  4. Dévissez progressivement et dans le sens inverse des aiguilles d’une montre les boulons du pneu à changer ; en prenant soin de ne pas les retirer.
  5. Positionnez le cric sous le point de levage le plus proche de la roue que vous devez changer. Les quatre points de levage de votre voiture vous sont précisés dans la documentation technique. 
  6. Soulevez la voiture jusqu’à ce que le pneu crevé ne touche plus le sol.
  7. Retirez les boulons, puis la roue. Posez la roue sous le véhicule si jamais le cric devait céder. 
  8. Installez la roue de secours sur l’essieu et vissez légèrement les boulons à l’aide de la clé de serrage. Cette fois-ci, dans le sens des aiguilles d’une montre.
  9. Redescendez lentement le véhicule au moyen du cric. 
  10. Une fois au sol, finissez de visser les boulons et replacez l’enjoliveur à sa place.
  11. Rangez dans votre coffre le cric, le pneu crevé et la croix de serrage.

Bien que vous ayez effectué le changement de pneu, pensez à faire changer au plus vite votre roue de secours car cette dernière n’est pas conçue pour rouler sur une longue durée. 

+ Pour info

Il est déconseillé de changer votre pneu à plat si vous garez votre voiture sur la bande d’arrêt d’urgence d’une voie rapide ou d’une autoroute.

N’hésitez pas à faire appel à une dépanneuse, évitez les risques inutiles

Là encore, en situation sur autoroute, changer un pneu crevé peut s’avérer beaucoup plus complexe, et surtout beaucoup plus dangereux, qu’en situation rurale ou urbaine. La meilleure solution, pour éviter tout risque inutile, est d’appeler une dépanneuse.

Le changement du pneu crevé

Sur le même essieu, vous êtes dans l’obligation d’avoir le même niveau d’usure, c’est-à-dire 5 millimètres de différence entre la profondeur des rainures principales. Et aussi, le même pneu soit de même profil et de même dimension. La plupart du temps vous serez donc dans l’obligation de changer 2 pneus.

Concernant les voitures 4 roues motrices, il est préférable de changer les 4 pneus car le remplacement du pneu crevé peut provoquer des dysfonctionnements dans les systèmes d’antipatinage ou de contrôle de stabilité. Cela peut dans certains cas provoquer des dégâts importants sur le véhicule. Vous ne pouvez remplacer le pneu crevé que si les 3 autres pneus sont neufs ou quasi-neufs.

La réparation du pneu après crevaison

Pour la réparation de votre pneu, il est chaleureusement conseillé de confier votre véhicule à un professionnel. Vous pourrez néanmoins vérifier en 3 points que la réparation a bien été effective. 

  • L’étendue des dommages doit être sous contrôle.

Pour contrôler l’étendue des dommages, votre garagiste devra impérativement  démonter le pneu de la jante et inspecter aussi bien l’extérieur que l’intérieur du pneumatique. Parfois, un pneu qui semble réparable de l’extérieur se révèle inutilisable.

  • L’étanchéité de la membrane intérieure est rétablie.

Un simple bouchon ne suffit pas à assurer la réparation du pneu car rien ne garantit que de l’air ne continue pas à s’échapper. Enfin, bloquer le passage de l’air grâce à une substance adhésive ne suffit pas non plus car de l’humidité peut s’infiltrer et accélérer la rouille des composants métalliques.

  • Le passage creusé par l’objet étranger comblé.

Pour être réparée correctement, la membrane intérieure doit être nettoyée, débarrassée de ses impuretés, bouchée et enduite d’une lotion spéciale car le composé de caoutchouc qui assure l’étanchéité de l’air réclame un soin spécifique pour des performances optimales.

Un pneu reste réparable, sans obligatoirement le changer, sous 2 conditions :

  • Si le trou ou l’entaille ne dépasse pas 0,64 cm
  • Si le pneu est percé uniquement sur la bande de roulement

Toutefois, un pneu réparé reste une solution provisoire car ce dernier aura accumulé les impacts. La solution idéale est souvent la plus radicale : préférez l’installation d’un pneu neuf.

Opter pour une attitude préventive ou comment éviter la crevaison ?

La crevaison est accidentelle, mais les facteurs de risques peuvent être limités avec un bon entretien du pneu.

Pour réduire le risque de crevaison:

L’entretien d’un véhicule est primordial pour assurer votre sécurité et celles des autres usagers. La vidange auto est aussi nécessaire que le contrôle de vos pneumatiques.

Pour rappel, la réglementation en vigueur précise que rouler avec des pneus en mauvais état est interdit. En cas de contrôle, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750 €. En général, il s’agit d’une amende forfaitaire de 135 €. Par ailleurs, l’immobilisation du véhicule peut être ordonnée par les forces de l’ordre.

Pour +

Les pneus sans air : une révolution ?

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
LAND CRUISER
60 990 €
63 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
26 170 €
30 170 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
KONA
26 901 €
29 901 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *