Ces marques qui surpassent leur part de marché nationale en Outre-mer

Par Arnaud Murati | Le 02/08/2021 | Économie et politique

Parvenir à s’imposer sur le marché français du véhicule neuf, une sacrée gageure pour les marques venues d’Asie. Hyundai, par exemple. Près de 30 ans de distribution sur le territoire et une part de marché de 1,98% (véhicules particuliers et utilitaires) au premier semestre 2021. Nissan n’est pas en reste : après avoir connu des jours meilleurs, la marque japonaise représente 1,51% des ventes de véhicules neufs en France, toujours au premier semestre de cette année.

Mais si l’on s’attarde à l’étude des parts de marché par département, bien des disparités apparaissent. En Guadeloupe, Dacia s’octroie 8,5% du marché du neuf, alors que sa part nationale est de 5,45%. Hyundai représente 4,7% des ventes, Nissan 3,5%, Kia 3,4% (contre 1,91% en métropole) et Suzuki 2,8%, sachant que sa pénétration nationale est de 1,17%. A Mayotte, Dacia atteint 15,7% de parts de marché, Hyundai 7,9%, Kia 3,1% et Suzuki 1,6% tandis qu’à La Réunion, Hyundai emporte 5,4% des immatriculations et Kia 4,6%. Suzuki n’y double pas sa part de marché comme en Guadeloupe, mais « là-bas, on ne fait pas d’immatriculations auprès des loueurs de courte durée » précise Stéphane Magnin, le directeur de l’activité automobile de Suzuki France.

SUV et prix plancher

Si les marques déjà citées sont plébiscitées dans les îles et en Guyane, il semblerait que cela soit en premier lieu pour leur offre de SUV. En Guadeloupe, 82,5% des voitures neuves vendues par Hyundai au premier semestre ont été des SUV. Idem en Guyane avec 83,5% de SUV distribués par Hyundai, ou encore en Martinique, avec 80,1%. La part de marché nationale de ces véhicules est pourtant de 69,3% pour Hyundai… L’affaire est encore plus parlante avec Dacia. La marque roumaine détenue par Renault a vendu 25,8% de SUV en France avec son seul Duster. Mais ce modèle iconique a emporté 52,7% des immatriculations de Dacia en Guyane, 56% à La Réunion, 50,2% en Guadeloupe, etc. L’attrait et surtout le besoin d’un SUV en territoire ultramarin apparaissent évidents : « Les clients veulent des Jimny, mais nous n’en avons pas assez pour leur en fournir » opine le directeur de Suzuki France, « et à Mayotte, qui est certes un tout petit marché, nous vendons surtout des Vitara et des Ignis en quatre roues motrices ».

Hyundai en Guyane
Huyndai représente 1,98% du volume de ventes VN en France mais 4,7% en Guadeloupe et 7,9% à Mayotte – crédits ED

Il est enfin un élément majeur pour expliquer la réussite de certaines marques dans un territoire, quel qu’il soit : être moins cher que la concurrence ! « Nous essayons de ne pas entrer sur ce terrain-là » réagit Stéphane Magnin de Suzuki, « mais plutôt de proposer des produits de niche que les autres n’ont pas. »

Sur le même sujet :

Retour en 2019 pour le marché automobile de l’océan indien

La Martinique tire son épingle du jeu

Regard Eco : la stratégie de Dacia pour les DOM

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
26 170 €
30 170 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
NISSAN
100 NX
37 900 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
33 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *