La Martinique tire son épingle du jeu

Par Arnaud Murati | Le 28/06/2021 | Économie et politique

  • Partager l'article sur :

Avec 13 691 véhicules particuliers et utilitaires neufs vendus en Guadeloupe, Guyane et Martinique au cours des 5 premiers mois de 2021, les départements français d’Amérique n’ont pas encore recouvré tout leur allant, suite à la pandémie du Covid-19. La Martinique et la Guyane sont proches des niveaux d’immatriculations vus en 2019, contrairement à la Guadeloupe.

Les valeurs de progression donnent presque le tournis : +85,8% d’immatriculations de véhicules neufs en Martinique entre 2020 et 2021 ! Les concessions ayant été fermées début 2020 lors du premier confinement, la comparaison n’est pas significative. Mieux vaut donc se référer aux cinq premiers mois de 2019 : la Martinique enregistre ainsi une légère décroissance de ses ventes de 2,1%, avec 5698 immatriculations. Toutes les variations exprimées par la suite sont établies à partir des données de 2019.

Peugeot a beau être leader du marché martiniquais avec 908 véhicules commercialisés, la dynamique a plutôt été à mettre sur le compte du concurrent Renault pour ce début d’année. La marque au lion a en effet vu ses ventes baisser de 12,2%, tandis que Renault a progressé de 10,3%. Paradoxalement, si Renault s’est avérée en bonne forme, cela n’a pas été le cas de Dacia, qui a reculé de 17,1% avec 454 ventes. Un score en deçà de Citroën, qui a immatriculé 583 engins neufs (-9,8%).

Les constructeurs étrangers, du moins pour les plus diffusés, ont réalisé un bon début d’année en Martinique. Toyota d’abord (340 ventes, +8,9%), mais aussi Ford (+4,1%, 277 immatriculations) et Mercedes. La marque premium a ainsi pulvérisé son niveau de ventes de 2019 avec 201 unités distribuées, soit +154,4% !

Groupe par groupe, Aubery a emporté 27,6% du marché martiniquais sur les cinq premiers mois. Ont suivi GBH (25,9%), Parfait (22,4%) et Citadelle (19%), tandis que AAAM a revendiqué 2,4% des ventes.

https://youtu.be/ZWtkkqsdmBE

Début d’année plus modéré en Guadeloupe

Des trois marchés des départements français d’Amérique, la Guadeloupe est celui qui a le plus souffert. Certes, avec 5496 immatriculations, la comparaison avec 2020 demeure avantageuse (+60,7%). Mais eu égard à 2019, la variation est de -9,8%. Ceci sans doute en raison du recul de Peugeot (959 immatriculations, -9,7%) et de Dacia (477 ventes, -16,1%). Renault a pour sa part réalisé un score quasi identique à 2019 avec 699 véhicules particuliers et utilitaires distribués.

Au sein des marques étrangères, Hyundai n’a pas connu un excellent début d’année en Guadeloupe : 258 ventes (-31,3%), alors que Toyota (351 immatriculations) s’en est un peu mieux sortie (-8,5%). Mercedes, leader du premium dans les Caraïbes, a une nouvelle fois connu une belle progression en 2021 avec ses 203 ventes : +75%.

Avec 45% du marché du véhicule léger, GBH est demeuré leader en Guadeloupe en 2021 devant le groupe Loret (32%) et le groupe Aubery (14,3%). Marc David (4,1%), AAAM (2,7%) et Parfait (0,6%), spécialistes du premium, ont logiquement fait état de parts de marché moindres.

La Guyane en meilleure forme

Le plus grand département de France est aussi celui qui a le mieux récupéré de la pandémie de Covid-19 : 2497 immatriculations de véhicules neufs au cours des cinq premiers mois de l’année 2021, soit +60,6% par rapport à 2020, mais surtout -0,4% eu égard à 2019. Il faut dire que Peugeot s’est avérée en forme en Guyane : 450 unités distribuées, +8,6%. La marque du groupe Stellantis a largement dominé les ventes devant Renault (373 immatriculations, -11,4%) et Citroën (324 ventes, -5,8%). Si Renault a calé en ce début d’année, cela n’a toutefois pas été le cas de Dacia (281 immatriculations, +35%) ni de Toyota (157 ventes, +40,1%).

A noter que sur le marché guyanais, les utilitaires se vendent presque autant que les véhicules particuliers. La première vente de Renault a été le Kangoo (114 exemplaires), tandis que chez Toyota par exemple, le pick-up Hilux a eu autant de succès que la citadine Yaris : 49 ventes pour chacun !

A l’instar de la Guadeloupe, GBH a continué d’être le groupe leader des ventes en Guyane en 2021 : 37,1% de parts de marché, soit 4,9 points de plus que Loret (32,2%). Le groupe Citadelle (14,4%) et CFAO (12,6%), se sont placés derrière les leaders, tandis que Vaudé a représenté 0,4% des ventes.

  • Partager l'article sur :
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.