Interview Loïc Derussy : « Je suis inquiet pour l’avenir »

Par Emmanuel Rolland | Le 17/01/2024 | Actu | News

Il pose un regard soucieux sur la situation du sport automobile en Guadeloupe et aux Antilles de manière générale, lui qui se prépare à tenter l’aventure en Métropole cette année.

A 43 ans, Loïc Derussy a confirmé son statut de référence actuelle du rallye guadeloupéen. Le pilote de Baie Mahaut, assisté du fidèle Manuel Codiamoutou dans le baquet de droite, vient en effet de décrocher son cinquième titre de champion de Guadeloupe à bord de sa Mitsubishi Lancer Evo IX R4, concluant son exercice 2023 avec une victoire sur le Rallye Régional Karukera. Une victoire certes un peu amère puisque récupérée après le déclassement du vainqueur initial Stéphane Nègre (Mitsubishi Lancer Evo IX) pour irrégularité technique.

« Je ne suis pas satisfait de l’issue de la dernière course »

De fait, le titre était déjà acquis à Loïc Derussy avant même la tenue du Rallye Karukera, une épreuve régionale – organisée par l’ASA Guadeloupe -, à plus faible coefficient, où un carton plein n’aurait pu, quoi qu’il en soit, suffire à Stéphane Nègre pour combler le déficit de points qui le séparait du leader du championnat avant la course.

Derussy, qui court dans le cadre de la structure associative Caribbean Swiftness, présidée par Alex Tinedor, n’a pas toujours connu la réussite cette saison, mais a su faire preuve de pugnacité pour être présent sur tous les rendez-vous guadeloupéens du calendrier, alors que son rival n’a pas pris le départ du Rallye des Grands Fonds.

Rally auto Loïc Derussy
Crédit Photo : Joanne Blanc

« Ce titre est une satisfaction », a confié Loïc Derussy à Oovango. « On venait sur cette saison pour conserver notre titre, mais également pour se faire plaisir avant tout ».

« Je ne suis cependant pas satisfait de l’issue de la dernière course », continue-t-il.

« On a eu un bon duel avec Stéphane Nègre qui, je le répète, est un très bon pilote, dont on a beaucoup à apprendre. Mais, de notre côté, on s’est bien battus, et finir à 1,46 seconde après 46 km de spéciales, ce n’est rien. Pour nous, c’était déjà un beau résultat. Sur le chrono, c’est clair, Stéphane Nègre a gagné, mais il y a eu cette décision qui ne m’appartient pas, c’est comme ça ».

Pour Loïc Derussy, ce titre vient clôturer une saison guadeloupéenne qui l’a vu s’imposer dès l’ouverture sur le Rallye Régional du Nord, avec également, outre sa victoire au Karukera, deux deuxièmes places (Grands Fonds et Marie-Galante), mais également un abandon sur casse mécanique sur le Rallye National de la Montagne – sans compter cet autre abandon sur le Martinique Rallye Tour plus tôt dans la saison.

« Nous faisons toujours du mieux que l’on peut au niveau de notre préparation », poursuit Loïc Derussy. « Mais nous n’avons pas eu beaucoup de chance, avec une grosse casse de pont sur le MRT, puis un autre problème technique au Rallye de la Montagne, où l’on a perdu beaucoup de points ».

rally auto loïc DERUSSY
Crédit Photo : Joanne Blanc

Une situation préoccupante en Guadeloupe

Tout est bien qui finit bien pour celui qui a lancé sa carrière en 2009 sur une Peugeot 206, avant de passer sur une Citroën Saxo (avec un premier titre en 2013), puis sur la redoutable Mitsubishi Lancer Evo IX qui lui a permis de collectionner les trophées.

Fort de son palmarès, Loïc Derussy porte un regard peu optimiste sur la santé du sport automobile en Guadeloupe.

« Il y a un gros problème d’entente entre les différentes ASA de l’île, qui continuent à se tirer une balle dans le pied », regrette-t-il. « Chacun œuvre de son côté, il n’y a pas d’harmonie entre les différentes équipes organisatrices, et je trouve ça vraiment dommage. »

« Et puis beaucoup de gens aimeraient accéder au sport auto, mais c’est très compliqué. Le nombre de participants est parfois très faible sur certaines épreuves, et ça aussi c’est frustrant. On a même essayé de trouver des solutions pour organiser des épreuves inter-îles [avec la Martinique], mais cela reste onéreux. Certains partenaires jouent le jeu au niveau du fret maritime, mais au niveau du transport aérien, cela reste très compliqué, et coûteux là aussi. »

« Et en Martinique, la situation commence à être la même. Il y a eu le week-end dernier une course de cote qui n’a rassemblé que neuf voitures… [Bois Lézard, NDLR] Difficile de rassembler du public avec un plateau comme ça. »

Rally auto Loïc Derussy
Crédit Photo : Joanne Blanc

Cap sur la métropole en 2024

Soucieux de la santé de son sport en Guadeloupe et aux Antilles en général, Loïc Derussy veut tout de même continuer à tracer sa route. Le quintuple champion de l’île prévoit en effet de finaliser un projet qui trotte dans sa tête depuis plusieurs années.

« Pour 2024, nous avons un projet qui est aujourd’hui bien avancé », confie ainsi Loïc Derussy. « L’objectif est de disputer trois rallyes en Métropole ».

Le premier rendez-vous fixé est le Rallye du Vallon de Marcillac, en mars, où le pilote de Baie Mahaut engagera sa fidèle Mitsubishi Lancer Evo IX, avec un copilote encore à préciser, même si Manuel Codiamoutou n’est jamais bien loin des projets de son pilote. Deux autres courses métropolitaines, en avril puis en mai, sont aussi dans les cartons pour 2024.

« Evidemment, je suis un peu amer pour parler de ça après le constat que je viens de faire sur le sport automobile chez nous », conclut le pilote de Baie Mahaut, « Et nous ne sommes pas fermés à continuer à faire des piges sur certaines courses en Guadeloupe, comme les Grands Fonds, le MRT ou Marie-Galante. Mais l’objectif est de toucher à autre chose également. »

Rendez-vous donc cette année, avec une nouvelle aventure en perspective pour le champion de la Guadeloupe.

Classement Rallye Régional Karukera 

  1. Loïc Derussy/Manuel Codiamoutou (Mitsubishi Lancer Evo IX R4) en 28’42 »31 (1er R4)
  2. Philippe Ninou-Garay/Ady Brumier (Skoda Fabia R5) + 21 »37 (1er Rally2)
  3. Rodrigue Theodore/Max Hilderal (Volkswagen Polo GTI R5) + 2’29 »14
  4. Sébastien Beillevert/Malik Zorobabel (Citroën C2 R2) + 4’18 »47 (1er R2)
  5. Jean-Marc Chaville/Mickael Clede (Citroën C2 R2) + 4’33 »74
    etc.

Classement championnat 2023 de Guadeloupe des rallyes – pilotes :

  1. Loïc Derussy – 398 points
  2. Nicolas Louber – 388 pts
  3. Stéphane Nègre – 318 pts
  4. Sébastien Beillevert – 316 pts
  5. Anthony Altis – 316 pts
    etc.
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
27 146 €
32 440 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
19 900 €
29 260 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
ALFA ROMEO
GIULIA
43 900 €
49 040 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *