Course de côte des Mamelles : Stephane Negre encore  

Par Redaction | Le 04/10/2023 | News | Sports mécaniques

  • Partager l'article sur :

C'est sur un tracé raccourci de 300m et teinté de rose que les 21 pilotes ont lâché la cavalerie ce dimanche. La célèbre course de côte des Mamelles a été à la hauteur de sa réputation. Du spectacle, de la grosse attaque, de la bagarre, de la casse mécanique sortie de route... un cocktail détonnant qui a ravi le nombreux public présent.

Il fallait être matinal pour trouver une bonne place sur le circuit de cette course de côte. Les premiers spectateurs ont pris leur quartiers dès 4h du matin aux abords des 3km200 de ce tracé mythique. Mélangeant parties rapides, technique et quelques épingles à négocier avec un maximum de précision, cette course de côte est la plus longue de l’île et même des deux îles. 

Stéphane…et les autres

Cinq Pilotes sortent du lot, et tous les observateurs savent qu’il vont faire partie du quinté de tête, mais dans quel ordre ? Autant ou pour la première place il n’y a pas eu beaucoup de suspens, les autres places du quinté ont été très disputées entre Loic Derussy, Philippe Ninou, Laurent Beauvarlet et les Martiniquais Rodrigue Théodore et Alexis Dabrowski.

Voiture du 1er Stéphane Nègre
Voiture du 2ème Loïc Derussy
Voiture du 3ème Rodrigue Théodore

Vous l’aurez compris, celui qui s’est imposé, encore une fois, c’est Stéphane Nègre au volant de sa mitsu blue et orange. Il n’a pas cessé d’améliorer ses temps et a pris la tete dès la seconde montée d’essais sans la laisser. Victoire écrasante avec 2 secondes d’avance comme en 2022

Belle bagarre en tête

Comme l’année passée, le deuxième au classement est l’autre pilote de mitsu, à savoir Loic Derussy. Ce dernier à ramené l’écart à un peu moins de deux secondes au final, alors que cet écart était à presque 4 secondes lors de la première montée de classement. Belle performance pour ce pilote qui est donc officieusement champion de la montagne (courses de cote) et du assoit son leadership au championnat combiné course de cote et rallyes). 

Loïc devance de 54 centièmes de secondes le Martiniquais Rodrigue Théodore avec sa polo R5 qui n’a pu rééditer la seconde position de 2021 ou il était en double monte avec Thomas Badel.

Au pied du podium, Philippe Ninou rate la 3e place pour 45 centièmes de secondes. Une place qu’il avait acquise en 2022. 

Tir groupé des monoplaces

Trois pilotes de monoplace ont pris le départ de cette course. Tous trois propulsés par un moteur de moto Suzuki, ces derniers finissent 5e,6e et 7e. 
Meilleur des trois pilotes de monoplace, le « Martiniquo-Toulousain » Alexis Dabrowski confirme sa très bonne seconde place du Marigot disputée le 10 septembre dernier. Pour sa première participation sur ce tracé qui ne favorise pas ces véhicules, le pilote est plutôt fier. 
6e place pour Edmond Bhiki qui a dû composer avec des problèmes mécaniques et continue la prise en main de son véhicule.
Laurent Beauvarlet, lui est plutot satisfait de sa 7e place acquise avec sa Funboost. 

De la bagarre à tous les niveaux !

Pour savoir qui serait le meilleur des « autres » il fallait jetter un oeil à la bataille des pilotes renault. Et c’est Olivier Devin, qui au prix d’une très grosse attaque prend le meilleur sur Nicolas Louber lors de l’avant dernière montée. Très belle « victoire » du pilote de la clio R3 face au pilote de la Mégane. Beau retour pour ce véhicule revu et corrigé. 

Tres grosse bataille juste après entre 2 pilotes de la même catégorie : la catégorie N3. Et c’est lors de la 4e et ultime montée que sur sa clio RS, Didier Guillod chippe la 10e place à David Barrière sur sa 206. Passe d’armes de toute beauté entre ces protagonistes !

Mention spéciale pour Rony Lepante, notre coup de coeur du jour. Ce pilote découvre le pilotage, découvre la course de cote, découvre les mamelles et réussit à se classer 12e avec une 306 (ex propriété de Cédric Tel). C’est un très bon début qui augure une belle carrière ! 

Déboires Mécaniques : Les Pilotes dans la Tourmente

Victime de problèmes mécaniques, Sébastien Beillevert n’a pu faire mieux que la 13e place avec sa C2 R2.

Problèmes mécaniques aussi pour Wilhem Pommier qui était pourtant bien parti avec une Clio F2000 qui n’arrive pas encore à concilier performance et fiabilité : 14e

Toujours égal à lui-même, Pascal Lanfroid-Nazac, très spectaculaire a ravi la 15e position avec sa Nissan 350Z.

  • 16e Olivier Trésor sur sa Twingo R2
  • 17e Ennerick Coriolan sur 206 F2014
  • 18e la premiere féminine Audrey Réunif sur Clio Williams Groupe N 
  • 19e Johann Paran sur 206 F2013

Et le classement est complété par l’autre féminine : Jill Brumier sur Twingo R1.

A noter la spectaculaire sortie de route de Patrice Carene. A la sortie d’un long virage à gauche rapide et bosselé, le pilote de la 207 RC a été victime d’un « coup de raquette » et a abimé son véhicule contre le mur naturel sur la droite.Le pilote s’en sort indemne.

Prochain événement à 4 roues le Rallye du gros morne en Martinique le 29 Octobre et le rallye sud basse terre le week end du 10 novembre en Guadeloupe. 

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
28 600 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
34 000 €
60 590 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *