Malus écologique 2024 : la fin des pick-up dans les DOM ?

Par Amaury Lawboum | Le 15/12/2023 | Actu | Economie | Économie et politique | News

La nouvelle vient de tomber : sauf changement dans le texte de loi et s’il est adopté, les pick-up à double-cabine et à cabine approfondie (les pick-up qui peuvent accueillir 4 ou 5 personnes) seront soumis au malus 2024, avec pour la plupart des taxes à l’immatriculation qui atteignent 60.000€ par châssis

En effet, le projet de loi de finances 2024 (PLF) stipule désormais que les pick-up comportant 4 places (ou plus) seront soumis à l’impôt écologique, au même titre que les voitures particulières. S’il n’est pas encore adopté à l’assemblée nationale, le projet de loi de finances 2024 comportera cette particularité si rien ne change.

Pour contextualiser, il existe 3 types de carrosseries de pick-up :

  • Les pick-up « simple cabine » : ce sont généralement les pick-up les plus bas de gamme, avec simplement deux places à l’avant, à l’instar d’une camionnette, et de l’espace de chargement à l’arrière.
  • Les pick-up à « cabine approfondie » : cette variante se caractérise par une configuration 2+2. Les pick-up à cabine approfondie (ou extra-cab, extended-cab… selon les constructeurs) possèdent une banquette arrière dont les places sont des strapontins avec un accès limité et un usage occasionnel. Ce sont les pick-up les plus populaires en France et dans les DOM.
  • Les pick-up à « double-cabine » : ces pick-up ont une vraie banquette arrière et 4 vraies portes. Ils ont 5 places assises (et non 4 comme les pick-up à cabine approfondie). En 2019, l’État français a décidé de soumettre au malus écologique les pick-up comportant 5 places ou plus. Les pick-up à double-cabine sont donc soumis au malus écologique depuis cette date. Ainsi, la plupart des constructeurs ont arrêté de les vendre en France. 

Dès lors, la principale victime du projet de loi de finances 2024 est le pick-up à cabine approfondie, dans la mesure où le malus est élargi aux pick-up comportant 4 places ou plus, et non 5 comme c’est le cas depuis 2019. 

Étant donné la motorisation (essentiellement Diesel), le poids soutenu et la transmission à quatre-roues motrices qui caractérisent les pick-up, ces derniers ont des émissions de CO2 élevées. De même, leur exclusion du malus n’ont pas poussé les constructeurs à réduire les émissions des pick-up. Il n’y a pas (encore) eu de solution d’hybridation comme cela a été le cas avec les SUV ou les voitures particulières de manière générale. Ainsi, certains modèles pourraient avec des malus exorbitants avec le PLF 2024 (modèles martiniquais) :

  • Toyota Hilux Extra-Cab 150ch (version la moins polluante) : 237gCO2/km : 60.000€ de Malus. Idem pour la version 204ch.
  • Isuzu D-MAX N57 (version la moins polluante) : 225gCO2/km : 60.000€ de malus.
hilux martinique
Si le PLF 2024 est adopté, il faudra débourser 60.000€ de plus pour s’offrir un Toyota Hilux en France

Pour résumer, l’entièreté des pick-up à cabine approfondie sera soumise à une taxe de 60.000€ à l’immatriculation à compter du 1er janvier 2024. De quoi porter le prix de la plupart des pick-up à plus de 100.000€…

Cette décision impacte évidemment directement les professionnels dans les DOM, où le pick-up est immensément populaire en raison des conditions locales. En effet, dans les DOM, cette loi serait une catastrophe pour les secteurs de l’agriculture, de la pêche, du BTP. Dans nos topographies, nos climats, il n’existe pas de véhicule de substitution répondant aux besoins de ces professions : sable, boue argileuse, terrains en grande pente avec des
routes d’accès étroites…

Cette soumission au malus écologique est également un revers pour les concessions qui commercialisent en majorité des modèles extra-cabine, comme le CCIE Automobiles en Martinique qui commercialise le Toyota Hilux Extra-Cab. Les délais de commande et de livraison de pick-up sont assez longs, jusqu’à 9 mois. Les concessions ont ainsi constitué des stocks de pick-up à cabine approfondie… qu’elles ne pourront pas vendre si le PLF 2024 est adopté. Le malus se chiffrerait alors en millions d’euros (60.000€ par châssis)…

Les concessionnaires et les clients pourront se tourner vers les pick-up à simple cabine (2 places uniquement) mais ils sont plus rares… et il n’est pas sûrs qu’ils soient disponibles à la norme Euro 7 attendue pour 2025. Toyota a par exemple annoncé qu’il n’homologuera pas son Hilux à cabine simple à la norme Euro 7. Pour les concessionnaires, le stock accumulé de pick-up à cabine approfondie est un vrai problème qui pourrait les mettre en difficulté dès le 1er janvier.

Dans les territoires particuliers que sont les DOM, il n’y aura à priori aucune alternative à compter du 1er janvier 2024 pour les professionnels ayant besoin d’un véhicule utilitaire tout-terrain aussi capable qu’un pick-up. Affaire à suivre.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
29 000 €
56 670 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
19 900 €
29 260 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *