L’actu du sport mécanique du 26 mars

Par Emmanuel Rolland | Le 26/03/2024 | Actu | Sports mécaniques

Formule 1 :

Grand Prix d’Australie : Sainz emmène un doublé Ferrari, abandon pour Verstappen !

Carlos Sainz a remporté le Grand Prix d’Australie à Melbourne, troisième manche du championnat du monde de Formule 1, emmenant un doublé Ferrari devant Charles Leclerc. Le leader du championnat Max Verstappen, qui s’était élancé de la pole position, a été contraint à l’abandon dès le 6e tour.

Après deux victoires successives du triple champion du monde en titre Max Verstappen, Ferrari a frappé fort en décrochant le doublé lors du Grand Prix d’Australie à Melbourne ce dimanche. Un doublé certes facilité par l’abandon du poleman Max Verstappen (Red Bull) suite à un problème de freins dès le quatrième tour, mais qui confirme tout de même la bonne forme de l’écurie italienne.

Déjà seul pilote ayant empêché un grand chelem de Red Bull l’an passé – avec sa victoire lors du Grand Prix de Singapour -, Carlos Sainz signe un brillant succès, après s’être élancé de la deuxième place sur la grille de départ. Un exploit d’autant plus notable que le pilote espagnol – sans volant pour l’instant pour 2025 – avait été contraint de manquer le dernier Grand Prix d’Arabie Saoudite, il y a deux semaines, contraint de se faire opérer d’une appendicite (il avait dû céder sa place au jeune Oliver Bearman).

S’il n’a pu contester la domination de son équipier, Charles Leclerc, deuxième, effectue une bonne opération au championnat. Le pilote monégasque revient en effet à quatre petits points de Verstappen grâce à sa deuxième place en Australie.

Les McLaren se sont montrées performantes sur l’Albert Park de Melbourne. Lando Norris, parti troisième, complète le podium derrière les Ferrari. Le Britannique devance son équipier Oscar Piastri, l’enfant du pays, alors que Sergio Perez sauve (un peu) l’honneur chez Red Bull, en coupant la ligne d’arrivée à la cinquième place.

Max Verstappen n’avait plus connu d’abandon depuis… le Grand Prix d’Australie 2022, et c’est encore en Australie que le pilote néerlandais a dû mettre pied à terre, lui qui s’était élancé de la pole position.

Autres abandons notables, ceux des deux pilotes Mercedes. Lewis Hamilton a été contraint de se retirer aux alentours du 10e tour après une casse moteur, alors que George Russell a été victime d’une violente sortie de route dans le dernier tour, alors qu’il était à la poursuite de l’Aston Martin de Fernando Alonso. Le vétéran espagnol a d’ailleurs été pénalisé de dix secondes suite à cet incident, les officiels lui reprochant d’avoir provoqué l’accident de Russell en ralentissant excessivement sur une zone de freinage, surprenant le pilote anglais.

Initialement 6e, Alonso recule ainsi à la 8e place, ce qui fait l’affaire de son équipier Lance Stroll, finalement 6e devant Yuki Tsunoda (Raging Bulls). Derrière Alonso, les deux Haas de Nico Hülkenberg et Kevin Magnussen complètent le top 10.

A noter un nouveau Grand Prix difficile pour Alpine, avec Pierre Gasly 13e, et Esteban Ocon 16e, les deux pilotes français terminant à un tour du vainqueur.

Si les écarts se sont resserrés en tête du championnat pilotes (cinq points séparent Verstappen, Leclerc et Perez), Ferrari revient également à quatre points de Red Bull au classement constructeurs. Prochaine étape : le 7 avril avec le Grand Prix du Japon à Suzuka.

Photos : Ferrari media

Moto GP : Jorge Martin sans rival au Portugal

Jorge Martin (Ducati Pramac) a remporté le Grand Prix du Portugal, deuxième manche du championnat du monde de Moto GP. Le pilote espagnol s’est imposé devant Enea Bastianini (Ducati) et Pedro Acosta (KTM GasGas).

Si Martin a connu une course tranquille, prenant les devants dès le départ pour creuser l’écart au fil des tours, avant de décrocher son sixième succès dans la discipline, l’action n’a pas manqué derrière le pilote Ducati Pramac.

Le fait marquant fut surtout l’accrochage entre Francesco Bagnaia (Ducati), champion du monde en titre et récent vainqueur lors de l’ouverture au Qatar, et Marc Marquez (Ducati Gresini) au 23e tour. Si les deux hommes ont pu repartir, Bagnaia a dû rentrer au stand pour renoncer, alors que Marquez termine distancé, à la 16e place.

Quant à Acosta, il signe l’exploit du week-end : après des dépassements sur Marquez, puis Bagnaia (avant que les deux hommes ne s’accrochent), le jeune Espagnol décroche son premier podium dans la discipline, après avoir également bénéficié d la casse mécanique de Maverick Vinales (Aprilia) dans le dernier tour.

Au championnat, Jorge Martin, déjà troisième au Qatar, fait évidemment la bonne affaire, et s’empare de la première place du classement après l’abandon de Bagnaia.

Côté français, la course s’est avérée une nouvelle fois difficile, avec la 7e place de Fabio Quartararo (Yamaha) et la lointaine 15e place de Johann Zarco (LCR Honda).

Formule 2 : Stanek et Hadjar vainqueurs, Maloney toujours leader

Si Roman Stanek et Isack Hadjar ont remporté les deux manches de Formule 2 ce week-end à Melbourne, le Barbadais Zane Maloney, auteur d’un nouveau podium, est toujours solidement installé à la première place du championnat.

Dennis Hauger (MP Motorsport) avait signé la pole position, mais c’est Isack Hadjar (Campos Racing) qui passait la ligne d’arrivée de la Sprint Race en vainqueur. Mais, considéré responsable de l’accrochage au départ entre Gabriel Bortoleto et Pepe Marti, le Français, soutenu par Red Bull, a écopé de dix secondes de pénalité, et est rétrogradé au 6e rang de cette première manche. Roman Stanek (Trident) hérite de la victoire devant Hauger et Kush Maini (Invicta Racing).

Hadjar prenait sa revanche dans la Feature Race, s’imposant facilement devant Paul Aron (Hitech) et Zane Maloney (Rodin Motorsport), alors que Kimi Antonelli (Prema), protégé de Mercedes, termine au pied du podium après s’être élancé de la première ligne. Maloney compte 15 points d’avance sur Aron avant la prochaine manche, qui se disputera dans près de deux mois à Imola (18 et 19 mai).

Motocross : MX2 : Pugnieres apprend le métier

Le Réunionnais Quentin Pugnières a connu un week-end difficile en Championnat du monde de motocross MX2 en Espagne. Le pensionnaire du F&H Racing s’est qualifié au 14e rang, avant de se classer 17e et 16e des deux manches. Il occupe la 15e place du championnat.

Réunion :

Rallye de Saint-Leu : Law-Long surnage

Le sextuple champion de la Réunion des rallyes Thierry Law-Long a confirmé son statut de ténor de la discipline sur l’île en remportant le Rallye de Saint-Leu, marqué par des conditions météorologiques difficiles.

Copiloté par Mohammad Noor Balbolia, Law-Long a décroché quatre victoires de spéciales (et trois deuxièmes places !) sur les sept spéciales au programme de l’épreuve, au volant de sa Volkswagen Polo GTI R5. L’épreuve, organisée par l’ASA Promo, a vu deux spéciales annulées (ES2 et ES8).

La bataille s’est avérée intense avec l’autre Polo, celle de Meddy Gerville (associé à Souka Zaneguy), auteur des trois autres victoires de spéciales, et qui termine le Rallye Saint-Leu avec 12,41 secondes d’écart sur l’équipage vainqueur.

Dans le match lors du début de rallye, Olivier Bardeur et Fabrice Naigon (Ford Fiesta Rally2) ont finalement décroché progressivement face au rythme des leaders, et complètent le podium final, mais avec 2’30 de déficit. A noter que l’équipage de la Ford #7 a été protagoniste d’une sortie de route en de spéciale, percutant un poste de chronométrage, et touchant à à la jambe un membre de l’organisation, finalement blessé légèrement.

Mannix Hoareau et Florent Barret terminent quatrièmes et premiers de la classe A8 sur leur Subaru Impreza STi N12, devant Johny et Justine Picard (Subaru Impreza STi R4), qui s’imposent dans la catégorie R4.

Annulation de l’endurance Trotinette/Quad et Cyclo

Le week-end endurance Trotinette/Quad et Cyclo, qui devait se tenir ce week-end, a été annulé en dernière minute. L’organisateur de l’événement, l’association Motoclub Podium, a indiqué avoir « le regret de vous informer du report de l’’épreuve prévue au calendrier ce week-end en cause l’absence sur le site de l’équipe de secours. Cette absence ne peut permettre la sécurité des pilotes et par consequent la tenue de l’épreuve. C’est triste et désolant pour tous les pilotes présents et qui se sont inscrits à l’épreuve. »

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
29 000 €
56 670 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3
18 320 €
22 820 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
22 483 €
27 070 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *