Porsche 911 GT3 RS (992) : Toujours plus radicale

Par Archibald Libert | Le 25/03/2024 | Essais Auto

La 911 type 992 GT3RS est actuellement la plus radicale des 911, parmi pas moins de 26 modèles au catalogue Porsche. 

A chaque nouvelle génération de 911, aussi impossible que cela puisse paraître, Porsche fait plus fort, et plus efficace. Et sur cette 992 GT3RS, les ingénieurs n’ont une fois de plus pas dérogé à la règle. 

Ses performances sont absolument délirantes, il s’agit là tout bonnement d’un monstre d’efficacité, d’un bijou de technologie, d’une référence en matière d’aérodynamique. 

Toute la conception de la voiture s’est articulée autour de la recherche de performance. Toujours équipée du mythique flat 6 atmosphérique, elle développe désormais 525 chevaux, soit 15 de plus que sa petite soeur la GT3. Un moteur qui promet au conducteur des sensations impressionnantes avec une zone rouge à 9.000 tours/minutes, et une vitesse de pointe de 296 km/h. 

Ce qui impressionne le plus au premier coup d’oeil c’est le travail qui a été réalisé sur l’aérodynamique de la voiture. L’aileron arrière est tout simplement gigantesque, et offre jusqu’à 860 kgs d’appui à 285 km/h…pas mal pour une voiture dont le poids reste contenu en dessous de la tonne et demi. La particularité de cet aileron ? Il est équipé d’un système de DRS, comme ce que l’on peut retrouver en F1. L’aileron peut effectivement s’ouvrir à partir de 170 km/h pour réduire la résistance à l’air et ainsi atteindre des vitesses plus élevées en ligne droite. 

Un effort a également été fait sur la gestion des flux d’air. Les ailettes présentes sur le capot expulsent l’air chaud du radiateur sur les côtés tandis que celles qui sont présentes sur le toit viennent ramener l’air frais au moteur, positionné évidement à l’arrière de la voiture. 

Un autre détail marquant sur la partie extérieur, ce sont ces jantes, en magnésium forgé à mono écrou, qui permettent un gain de poids non négligeable puisqu’il s’agit là de masse non suspendue. Pour rappel un kilo de gagné sur de la masse non suspendue revient en effet à gagner 5 à 6 kilos sur le poids de la voiture lors des accélérations, freinages, et virages. Sur la vidéo, on peut voir que les disques de freins sont un peu rouillés, rassurez vous, cela s’explique simplement par le fait que la voiture n’a pas encore été livrée et n’a pas encore roulé, d’où une légère oxydation de l’acier. 

Une fois à l’intérieur, tout est fait pour que le conducteur se sente comme un véritable pilote de course. Tout est à portée de main avec notamment 4 molettes sur le volant permettant de régler les suspensions, le différentiel ou encore les différentes aides à la conduite. La ligne directrice était une fois de plus de gagner le maximum de poids possible, on retrouvera donc naturellement des sièges baquets en carbone, et des sangles qui remplacent les traditionnelles poignées de portes. Pas de coffre en revanche, ce dernier ayant été remplacé par un gigantesque radiateur, encore une fois dans une recherche de performance. 

Pour s’offrir cette voiture d’ores et déjà mythique, il faudra débourser au minimum 285.000€. Ajoutez à cela quelques options dont l’indispensables pack Weissach, sans oublier le malus écologique, et vous franchirez aisément la barre des 400.000€. Mais comme on dit… Quand on aime, on ne compte pas !

Archibald Libert
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
29 000 €
57 590 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3
18 320 €
22 820 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
22 990 €
27 580 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *