Yamaha MT-09 A2 : le côté obscur de la force

Par Pauline Delnard | Le 04/11/2022 | Conseils achat / vente | Essais Motos

  • Partager l'article sur :

Nous nous retrouvons du côté « Dark Side Of Japan » pour la découverte d’un roadster japonais ayant séduit de nombreux motards grâce à son puissant moteur crossplane (CP3). Vous l’aurez compris il s’agit de la Yamaha MT-09 mais pas n’importe laquelle puisqu’en 2022, la firme japonaise décide d’en faire une version A2. Cette nouvelle mt-09 saura t elle séduire ses fans ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble.

L’essai routier de la MT-09

Esthétiquement pour commencer …

La version A2 reste identique à la version standard sortie en 2021. On retrouve son phare borgne qui a longuement fait débat lors de son annonce, son cadre prédominant dépourvu de carénages latéraux qui finissent sur une belle boucle arrière affuté. Si on cumule ces points avec l’absence de saute vent, c’est vous qui ferez l’aérodynamisme !

En matière de coloris, on reste sur 3 thèmes que l’on retrouve sur l’ensemble des MT-03, MT-07 et la
MT-10. Il s’agit donc du Cyan Storm, de l’Icon Blue et du Tech Black. Rendez-vous sur le site officiel de Yamaha pour divers accessoires : selle confort, protections de leviers, de réservoir, support de plaque court, Top case, poignées chauffantes, grille de radiateur et commandes reculées.

En termes de position

On est confortablement installé, bien droit. Les repose-pieds sont assez bas pour des jambes bien détendues, on a un guidon relativement large pour des bras relâchés. Les leviers sont réglables sur 5 positions via une petite molette. Quant à la hauteur de selle de 825mm, elle reste accessible à une majorité de personnes car elle reste assez fine à l’avant. En revanche, la MT-09 hérite d’une selle monoplace qui n’est guère épaisse…

Qu’en est-il de MT-09 mécaniquement parlant ?

Il s’agit d’un moteur 3 cylindres en ligne d’Iwata dans un bloc de 889cm3, d’un alésage et d’une course de 78 x 62,1mm ; 119ch disponible à 10 000 tr/min et 9,50 mKg de couple à 7 000tr/min. La réponse à la poignée de gaz est immédiate, grâce au Ride By Wire. La puissance peut cependant être délivrée de manière beaucoup plus progressive si vous choisissez son mode le plus élevé. Un point qui nous séduit toujours autant, c’est son couple disponible à très bas régime. Toutefois, la version bridée ampute son allonge dont la puissance s’amoindrit à partir de 7 000 tr/min environ. Nous le savons tous, les boites de vitesses japonaises ne sont pas des plus souples. Néanmoins, le nouvel embrayage permet un passage de rapport avec moins d’à-coups.

De plus, l’anti-dribble reste efficace dans son rôle, à savoir le non blocage de la roue arrière à condition de ne pas rétrograder à très haut régime. Le shifter Up&Down disponible de série, a un temps de coupure idéal qui permet le passage du rapport de manière fluide. Pour rappel, à l’origine, le shifter doit vous faire gagner quelques millisecondes sur le temps de débrayage. Il est conseillé de l’utiliser au-delà des mi-régimes. Le passage du rapport au shifter à très bas régime (4 000 tr/min) se fait au détriment de la santé de votre boite de vitesse ! Même s’il vous permet de profiter du beau bruit moteur.

Côté réservoir, d’une capacité de 14L, cette MT-09 nous offre une consommation moyenne de 6L/100km. Cela revient à un peu plus de 230km d’autonomie. Comme pour la génération précédente, ce roadster n’est pas gourmand, à condition de ne pas trop abuser de la poignée.

D’un point de vue technologique

Nous avons un petit écran TFT de 3,5 pouces dans lequel on retrouvera les informations les plus essentielles : compte tours, indicateur de vitesse, indicateur de rapport engagé, la jauge de carburant et l’heure. Nous retrouvons également la centrale inertielle IMU à 6 axes, qui fournit l’ensemble des données pour le bon fonctionnement de divers assistances :

  • TC disposant de 2 réglages possibles et d’un mode manuel
  • LIFT (anti wheeling)
  • SC (slide control)
  • BC (brake control) varie la pression d’huile dans les durites de freins selon l’assiette de la moto
  • Shiflight paramétrable, vous indiquera le régime idéal pour le passage du rapport supérieur

Sans oublier la prise USB 12V sous la selle. Alors que la version full dispose de plusieurs D-modes, il faudra se contenter que d’un mode sur la version A2. La version sp ouvre droit à un régulateur de vitesse en supplément.

Alors on vous avoue qu’on a un peu de mal parfois à trouver les informations du compteur d’un rapide coup d’oeil. On espère donc que la prochaine édition sera équipée d’un écran TFT un peu plus grand.
Néanmoins la navigation dans les menus sont très intuitives par rapport aux motos européennes.

Le système de freinage dans tout ça ?

Il se compose à l’avant d’un double disque, diamètre 298mm, étriers Nissin 4 pistons, ABS. À l’arrière un disque simple, diamètre 245mm, étrier Nissin 1 piston, ABS. On bénéficie d’un maitre cylindre radial Nissin à l’avant qui nous donne un mordant un peu plus prononcé. Dans son ensemble, le système est plutôt facilement dosable. Nous ne constatons aucune surchauffe des disques et des plaquettes durant notre descente de Salazie. Cependant, n’hésitez pas à opter pour des plaquettes de type SR pour améliorer les performances de cette MT-09.

La partie cycle

Celle-ci se compose d’un châssis nettement retravaillé en 2021 (50% plus rigide que la première version de 2014). Elle dispose aussi d’un cadre diamant en aluminium, d’une fourche inversée KAYABA, diamètre 41 mm, débattement 130mm, avec plusieurs possibilités de réglages ; d’un monoamortisseur KAYABA, débattement 122mm réglable en précharge. Son empattement a été réduit de 30mm afin de gagner en vivacité et ça se ressent ! Un argument de plus pour la rendre encore plus joueuse.

Lors de notre essai routier, on retrouve des réglages constructeurs pouvant être mis en contrainte. Il
est donc primordial de créer vos propres réglages. Il y a du mieux : le placement sur route est beaucoup plus précis, on efface tout ce flou de la trajectoire que l’on a pu connaître sur la version précédente et
l’arrière rebondit moins. Elle encaisse tout de même convenablement les différentes aspérités de la route.

Côté châssis, elle fait le job vis à vis de la puissance moteur en A2, c’est tout de même satisfaisant
de constater une évolution positive. Sauf que face à la concurrence cela reste difficile pour Yamaha car
elles offrent davantage de réglages sur l’amortisseur arrière notamment, et un amortisseur de direction
pour la stabilité du train avant. Le châssis de la Tuono 660, et de la 937 Monster reste redoutable…

Évaluation de cette MT-09

C’est la fin de cet essai en compagnie de cette belle MT-09 Yamaha A2. En quelques mots, ce roadster
japonais nous procure toujours autant de sensations grâce à son moteur crossplane. Bien que celui-ci soit un peu plus feutré dans sa version A2, son caractère y est toujours ! Elle converse son côté joueur et
vive en virage et c’est principalement ce qui plait : bien joué ! Son châssis et son sytème de freinage gardent les mêmes évolutions que le modèle 2021. Le bon en avant en matière d’assistances électroniques ravira les amateurs de la marque. En termes de budget, il faudra rallonger de quelques billets par rapport à la MT-07 mais elle reste l’une des plus accessibles vis à vis de la concurrence. Nous validons la MT-09 A2 2022 pour les jeunes permis ! Retrouvez pour plus d’informations, la Yamaha MT09 A2 chez le concessionnaire Bourbon Bike.

Les + de la MT-09

  • Freinage plus performant,
  • Châssis précis,
  • Moteur fun,
  • Consommation d’essence minime,
  • Entretien peu onéreux,
  • Fiable,
  • Assistances électroniques.

Les – de la MT-09

  • Taille d’écran peu lisible,
  • Nous espérons davantage de réglages sur
    l’amortisseur arrière + amortisseur de
    direction sur la prochaine édition.
Yamaha MT-09 A2

Fiche technique :

  • Type : 3 cylindres en ligne, 4T, refroidissement liquide
  • Cylindrée : 889 cm3
  • Alésage : 78×62,1 mm
  • Soupape : 4/cylindre
  • Puissance : 95,2 ch soit 70 kW à 6 000 tr/min
  • Couple : 9,50 mkg soit 93Nm à 7 000 tr/min
  • Alimentation : Injection électronique
  • Poids : 189kg tous pleins faits
  • Réservoir : 14L
  • Norme : Euro5
  • Hauteur de selle : 825mm
  • Empattement : 1430mm
  • Transmission : 6 rapports, à chaîne, shifter up & down
  • Suspension avant : fourche inversée KAYABA, diamètre 41 mm, débattement 130mm
  • Suspension arrière : monoamortisseur KAYABA, débattement 122mm,
  • Frein avant : double disque, diamètre 298mm, étriers Nissin radiaux 4 pistons, ABS
  • Frein arrière : disque simple, diamètre 245mm, étrier Nissin 1 piston, ABS
  • Dimension pneu avant : 120/70/17 en aluminium
  • Dimension pneu arrière : 180/55/17 en aluminium
  • Prix : à voir auprès de revendeur de chaque département

Ses performances

  • Vitesse max : 180 km/h (version bridée)
  • Consommation : 6L/100km (d’après notre essai)

Ses concurrentes

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
28 990 €
37 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS CROSS
31 680 €
34 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *