Vanne EGR : comment la nettoyer sans la remplacer ?

Par Mario Dakpogans | Le 10/06/2022 | Conseils achat / vente | Guides & Essais

Les voitures à moteur diesel sont connues pour leurs nombreux impacts négatifs sur l’environnement. De ce fait, elles sont mal vues au 21e siècle où la question de la réduction de l’émission des gaz polluants est une priorité. La vanne EGR a alors été inventée pour limiter les émissions de gaz polluants que dégagent dans l’atmosphère ces voitures. Toutefois, ce dispositif antipollution peut rapidement s’obstruer par de la calamine et cesser de fonctionner. Malheureusement, le changement d’une vanne EGR peut coûter relativement cher. Pourtant, il faut parfois juste nettoyer cette pièce pour qu’elle se remette à fonctionner.

C’est quoi la vanne EGR : rôle et utilité ?

Encore appelée soupape EGR, la vanne EGR a été inventée aux USA au cours des années 1970. Testée pour la première fois par le géant américain General Motors, il s’agit d’un dispositif mécanique, dont la pose a été rendue obligatoire pour les voitures diesel au sein des pays membre de l’Union européenne et donc en Outre-mer également. Cette règle entre dans le cadre de la diminution des émissions des gaz toxiques dans l’atmosphère, surtout par les voitures diesel.

Le dispositif est constitué d’une pièce à clapet qui a pour rôle de rediriger ces gaz vers l’injection, afin qu’ils y soient brûlés une seconde fois.

Où se trouve la vanne EGR sur une voiture ?

La vanne EGR se situe au niveau du moteur de la voiture. Cependant, tous les modèles de voitures n’en sont pas équipées. Les normes antipollutions européennes l’imposent pour les voitures à moteur diesel ; Même s’ils ne sont pas les seuls à en avoir une. Notez qu’il existe deux types de vannes : haute pression et basse pression.

La première est la plus simple et la plus répandue et se trouve juste à la sortie du collecteur. Avec ce type de vanne, le principe de fonctionnement consiste à créer un by-pass, depuis le collecteur d’échappement à la tubulure d’admission. Elle tient son nom de haute pression de sa localisation qui fait que la pression est plus haute.

La vanne basse pression, c’est le second type de vanne qui se situe sur la ligne d’échappement. Pour renvoyer les gaz dans le moteur à une température réduite, ce dispositif est doté d’un refroidisseur. Les gaz sont donc refroidis avant d’être renvoyés vers le turbo au lieu d’être directement envoyés vers le circuit d’admission. Avant les années 2000, les véhicules diesel avaient des vannes pneumatiques. En revanche, les vannes EGR des véhicules particuliers diesel récents sont toutes électriques.

À quoi sert la vanne EGR auto ?

Le sigle EGR signifie Exhaust Gaz Recirculation. Ainsi, la vanne EGR sert à réduire les émissions de gaz toxiques des voitures en réutilisant 5 à 35 % des gaz d’échappement comme l’indique son nom. Pour y arriver, la vanne récupère les gaz d’échappement au niveau du collecteur d’admission. Elle refroidit ensuite ces gaz qui à basse température émettant beaucoup moins d’oxydes d’azote.

Ce dispositif ingénieux présente aussi une limite non négligeable. Il peut conduire sur le long terme à un encrassement du système d’injection. La vanne EGR peut, elle aussi, être bouchée par la suie alors que le dépôt de particules sur la vanne peut déjà entrainer plusieurs dysfonctionnements au niveau du moteur. Il est alors essentiel de faire un entretien régulier du moteur et plus particulièrement un nettoyage de la vanne.

Quels sont les symptômes d’une vanne EGR encrassée ?

On distingue plusieurs symptômes d’un encrassement de la vanne EGR. En général, le chauffeur comprend qu’il y a un problème au niveau de la vanne lorsqu’il remarque une certaine perte de puissance au niveau du moteur. Dans la plupart des cas, à bas régime, la voiture a tendance à brouter, parfois ; même jusqu’à caler de façon répétitive. Le véhicule aura clairement du mal à monter à haut régime lors de la conduite.

Par ailleurs, d’autres symptômes non moins fréquents permettent aussi aux chauffeurs de savoir que la vanne EGR de leur moteur à essence commence à accumuler un fort dépôt de calamine, voire se boucher complètement. Il s’agit de :

  • L’allumage du voyant moteur sur le tableau de bord quand la vanne est bloquée en position fermée
  • L’émission de fumées noires au niveau des gaz d’échappement si la vanne est bloquée en position ouverte
  • L’augmentation de la consommation de carburant
  • Un contrôle technique refusé
  • De la suie sur la vanne EGR

Puis-je rouler avec vanne EGR défectueuse ?

Il est essentiel d’arrêter la voiture en cas de panne de votre vanne. Dans le cas contraire, d’autres pièces du moteur de la voiture pourraient être endommagées. En particulier, les injecteurs qui font partie des pièces les plus sensibles et les plus coûteuses du moteur peuvent à leur tour s’encrasser. Le circuit d’admission du moteur pourrait lui aussi s’abîmer. Il y a donc tout intérêt à vite intervenir avant que le problème ne s’aggrave.

Comment nettoyer une vanne EGR sans la démonter ?

La vanne EGR est une pièce qui dispose d’une longue durée de vie. On ne doit procéder au remplacement de la vanne EGR qu’au bout de 150 000 kilomètres. Avant ce kilométrage, la cause la plus probable des pannes au niveau du moteur est un encrassement de la vanne. Pour éviter ce genre de panne, il faudra vous organiser pour faire un nettoyage courant de la vanne. Voici ci-dessous quelques techniques à connaitre.

Le décrassage en roulant 

Il est possible de nettoyer la vanne EGR en roulant. Le principe de ce nettoyage sans démontage consiste à rouler pendant une vingtaine de minutes avec le moteur à haut régime pour brûler la calamine incrustée.

Le nettoyage de la vanne à l’aide d’un spray dédié

Cette opération nécessite que la vanne EGR soit démontée. Le nettoyage se fait à l’aide d’un spray dédié qu’il faut laisser agir durant une dizaine de minutes. Ensuite, on pourra extraire la calamine avec un pinceau et un grattoir pour les résidus incrustés.

Le décalaminage par hydrogène

Le décalaminage par injection d’hydrogène consiste à améliorer l’enrichissement du mélange air carburant dans le moteur à combustion. C’est une opération efficace et non agressive puisqu’elle ne nécessite l’injection d’aucun produit chimique et/ou corrosif dans votre moteur. La calamine est dissoute dans le moteur et s’évacue avec les gaz d’échappement où elle est collectée dans un filtre dédié. Le décalaminage par hydrogène est la meilleure façon de nettoyer la vanne EGR sans la démonter et sans utiliser un produit chimique.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
19 990 €
23 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
27 160 €
32 160 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
23 680 €
30 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.