Quelle est la meilleure assurance jeune conducteur ?

Par Mario Dakpogans | Le 09/08/2022 | Conseils achat / vente | Sécurité routière

Le contrat d’assurance auto est obligatoire pour tout automobiliste voulant se conformer à la loi en vigueur. D’ailleurs, loin d’être une contrainte, c’est avant tout un moyen de se montrer responsable vis-à-vis de soi-même d’abord et de la société ensuite. Toutefois, le constat sur le marché est que les assureurs hésitent à collaborer avec les conducteurs novices, privilégiant les conducteurs expérimentés. Vous venez d’avoir votre permis, quelle est la meilleure option d’assurance jeune conducteur pour vous ? Voici pour vous l’essentiel à savoir sur la question.

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

Avant tout, il est important de rappeler ce que cache l’expression « jeune conducteur ». En se référant au Code des Assurances, et plus précisément à l’article A335-9-1, on comprend que deux facteurs permettent d’identifier un jeune conducteur. Primo, il peut s’agir d’un individu disposant d’un permis de conduire de moins de trois années. Deuzio, il peut s’agir d’un individu possédant un permis de conduire de plus de trois ans, mais n’ayant pas souscrit à un contrat d’assurance auparavant.

Un conducteur se retrouvant dans l’un ou l’autre de ces cas est alors directement reconnu comme un jeune conducteur selon la loi. Néanmoins, certaines compagnies d’assurance appliquent bien d’autres critères pour catégoriser leurs clients en tant que jeunes conducteurs ou non.

Combien coûte une assurance jeune conducteur ?

Une assurance jeune conducteur revient nettement plus cher qu’une assurance classique vu que cela représente plus de risques pour l’assureur. En effet, les chiffres démontrent clairement que les nouveaux conducteurs sont impliqués dans plus de cas d’accidents que les conducteurs expérimentés. De plus, lors de l’accident, la majorité des conducteurs novices a été déclarée responsable de celui-ci. Ces données justifient la méfiance et surtout la grande exigence des compagnies d’assurance vis à vis des contrats d’assurance jeune conducteur.

Les jeunes conducteurs supposent donc un risque plus important aux yeux des assureurs, d’où des tarifs à l’inscription qui sont plus onéreux. Aussi, la loi par la disposition « surprime jeune conducteur » autorise les compagnies d’assurance à élever les cotisations pour les jeunes conducteurs. Ce montant vient s’additionner à celui élevé déjà prédéfini par l’assureur. Elle peut s’élever à 100% de la prime initiale la première année puis descendre à 50 % l’année suivante.

En clair, pour une Renault Clio classique, la prime d’un simple contrat d’assurance au tiers peut aller jusqu’à 800 euros par an. Pour un contrat d’assurance, tous risques, il faut envisager une prime grimpant jusqu’au double parfois du montant précité, soit 1500 euros par an.

Comment assurer un jeune conducteur ?

Dans votre recherche de la meilleure offre, il faut d’abord procéder à une comparaison des différentes offres du marché. Veiller à les comparer, en se basant sur les services et spécificités relatifs à chaque compagnie d’assurance. Comme critère de comparaison, il faut par exemple vérifier :

  • Les types de contrats et les caractéristiques de chacun d’eux  ;
  • La flexibilité du contrat et vérifier s’il est possible de choisir ou d’ignorer certaines options  ;
  • L’ensemble des dommages pris en compte ou non par le contrat d’assurance  ;
  • Les charges qui vous reviendront en cas de sinistre  ;
  • Les cotisations ainsi que les modalités de paiement  ;
  • Le délai de carence défini par l’assureur  ;
  • Les petits avantages proposés par chaque assureur en cas de besoin  ;
  • La possibilité de rupture ou non du contrat et les conditions afférentes  ;
  • La possibilité de disposer d’une voiture de la part de l’assurance en cas dommage sur la vôtre  ;
  • Les différents frais annexes applicables.

Voilà autant d’éléments qui requièrent une inspection rigoureuse avant que vous n’optiez pour une compagnie d’assurance. Ceci-dit, ce serait utopiste de prétendre trouver une compagnie d’assurance parfaite réunissant toutes vos conditions. En revanche, vous pouvez espérer trouver une formule qui vous convient le mieux tout en étant adaptée à vos besoins. Toutefois, le plus grand critère reste le prix de la prime qui peut se montrer très élevé comme évoqué plus tôt. Le jeune conducteur doit donc veiller à choisir un contrat dont la prime rentre parfaitement dans le budget prévu à cet effet.

Quelle assurance auto choisir en tant que jeune conducteur ?

  • Il existe plusieurs formules de contrat d’assurance auto jeunes conducteurs, proposées par les assureurs :
  • la formule au tiers,
  • la formule tous risques,
  • la formule aux kilomètres,
  • la formule temporaire.

Assurance auto au tiers

L’assurance auto au tiers est sans doute la plus petite des formules d’assurance et le minimum exigé par la loi. C’est la formule d’assurance qui engage la responsabilité civile du jeune conducteur envers la société. Elle est généralement la plus courante et la moins chère, idéale pour le budget du jeune conducteur. En effet, elle ne couvre que les potentiels dommages matériels que ce dernier pourrait faire subir à une tierce personne lors de sa conduite. Par contre, ses propres dommages lors d’un sinistre ne sont pas assurés. L’assurance auto jeune conducteur au tiers est donc une solution par défaut.

Assurance auto tous risques

L’assurance auto tous risques, quant à elle, est une forme plus élargie et complète de la formule d’assurance auto au tiers. Elle offre une couverture de la responsabilité au tiers, mais aussi, une couverture de tous les potentiels dommages que peut subir le conducteur. C’est une formule d’assurance plus évoluée et en conséquence plus coûteuse. Elle reste néanmoins la plus indiquée pour tous les conducteurs.

Assurance auto aux kilomètres

L’assurance auto au kilomètre est une autre formule d’assurance proposée par certains assureurs qui convient d’ailleurs parfaitement aux jeunes conducteurs. Ici, dans le contrat d’assurance, il est mentionné un nombre de kilomètres au compteur précis que le conducteur ne peut se permettre d’excéder sous peine de pénalité. Le paiement de prime est ainsi fonction de la distance parcourue par le conducteur. Une formule très intéressante pour un jeune conducteur qui a des trajets de déplacements précis et très réduits. Cette formule lui permet tout simplement de jouir d’une assurance en fonction de l’usage de son véhicule.

Assurance auto temporaire

L’assurance auto temporaire est idéale pour les jeunes conducteurs voulant disposer d’un contrat d’assurance sur une courte durée. Dans ce cas, l’assureur propose un contrat de courte durée qui s’étend sur quelques mois. Il peut s’agir d’un contrat au mois, d’un contrat trimestriel ou encore d’un contrat semestriel. Les clauses du contrat sont dans ce cas assez flexibles de sorte à convenir aux deux parties.

Quelle est la meilleure solution pour assurer un jeune conducteur ?

Bien évidemment, le moyen le plus évident pour assurer votre enfant sans vous ruiner est d’opter pour une formule d’assurance moins chère. Néanmoins, il existe d’autres astuces simples, mais efficaces pour réduire les couts d’un contrat jeune conducteur chez votre assureur.

Le permis de conduite accompagnée

Beaucoup de conducteurs l’ignorent, mais le permis de conduite accompagnée peut réduire conséquemment le montant de votre prime d’assurance. En effet, le montant de la supprime jeune conducteur varie selon que vous présentez un permis classique ou un permis de conduite accompagnée. Dans le cadre d’un permis classique, ce montant peut parfois atteindre les 100 % de la prime initiale lors de la première année. À contrario, quand il s’agit de la conduite accompagnée, ce montant ne peut excéder les 50 % la première année. Et surtout, avec ce permis, la surprime jeune conducteur n’est plus applicable lors de la troisième année. Notre conseil pour vous est donc de passer votre conduite accompagnée, pour faire quelques économies dans vos futures démarches.

Une voiture moins puissante

Dans le cadre de n’importe quel contrat d’assurance, le modèle du véhicule de l’assuré est un critère très important. Plus votre voiture s’avère être de dernière génération et performante en vitesse, plus élevés seront vos risques d’accident. Plus élevés sont vos risques d’accident, plus importants sont alors les tarifs demandés par les compagnies d’assurance. Toutefois, les assureurs sont inflexibles quant à l’idée de collaborer avec un jeune conducteur possédant une voiture puissante. Le risque est bien trop grand à leurs yeux. Pour convaincre et jouir d’une assurance moins coûteuse, le jeune conducteur doit donc posséder un modèle de voiture plutôt ancien et moins puissant.

L’importance d’avoir été « conducteur secondaire » antérieurement

Si vous avez déjà été conducteur secondaire sur un autre contrat, alors considérez que ceci constitue un grand atout pour vous. Les assureurs considèrent que cet élément justifie du degré de maturité et du sens des responsabilités du jeune conducteur. De ce fait, ils sont plus enclins à réduire les tarifs lorsque celui-ci souscrit en tant que conducteur principal. En tant que parents, commencez dès à présent à mentionner le nom de votre enfant sur vos contrats d’assurance. C’est un facteur qui lui sera grandement bénéfique à l’avenir.

La même compagnie d’assurance que vos parents

Un autre conseil pour bénéficier d’un tarif abordable est de se faire assurer dans la même compagnie que vos parents. Les assureurs acceptent plus facilement un jeune conducteur dont ils assurent déjà les parents, encore plus si ces derniers sont de bons conducteurs. Le jeune conducteur pourra ainsi bénéficier plus aisément d’offres avantageuses.

La non-déclaration de petits sinistres

Il est vrai que votre assurance est là pour vous soutenir lorsque vous êtes victime d’un sinistre, mais soyez malin. Si le sinistre en question est très léger et que vous pouvez le gérer vous-même, n’hésitez pas. En effet, recourir aux services de votre assureur pour de petits sinistres à répétition entache votre réputation d’assuré. Cela vous conduit soit à une résiliation du contrat soit à une application plutôt contraignante d’un malus si vous êtes fautif. Il est vraiment important pour vous de sauvegarder votre réputation durant la période où vous êtes encore considéré comme jeune conducteur. Cela rend votre assureur plus enthousiaste à l’idée de vous faire des réductions, vous permettant ainsi de faire des économies.

Où trouver l’assurance la moins chère pour les jeunes conducteurs ?

Il existe de nombreuses compagnies d’assurance proposant des contrats d’assurance jeune conducteur en France. Toutefois, il est nettement déconseillé d’opter pour le premier assureur venu. En effet, retenez que le choix de votre compagnie d’assurance doit faire l’objet d’une longue recherche minutieuse. De ce fait, n’hésitez pas à utiliser les outils que vous proposent désormais les avancées technologiques.

Les comparateurs d’assurance en ligne

Il s’agit notamment des nombreux comparateurs d’assurance que vous pouvez retrouver en ligne en quelques clics seulement. Néanmoins, il est difficile de juger de l’objectivité de ces sites puisqu’ils sont généralement dépendants d’une compagnie ou d’une autre. Malgré tout, ils permettent à l’utilisateur de faire une comparaison complète de toutes les offres de différentes compagnies pour différents services. Sur la base d’un certain nombre de critères de comparaison, vous pourriez donc trouver la meilleure offre d’assurance auto jeune conducteur. C’est de ce fait un outil très efficace pour vous permettre d’assurer votre enfant à moindre coût.

Les types de souscriptions

Une fois que vous avez déniché la bonne offre, vous pouvez opter pour une souscription soit en ligne, soit physique. Dans le cas d’une souscription en ligne, des indications vous seront données pour renseigner vos références et autres informations. Dans l’autre cas, il faudra vous déplacer dans les locaux de l’assureur pour la souscription physique et finaliser le contrat. Dans l’un ou l’autre des cas, vous pouvez obtenir un devis en ligne bien évidemment. Si une souscription en ligne vous évite de devoir vous déplacer, une souscription physique, elle, vous permet de mieux négocier.

Plus clairement, lorsque vous vous déplacez dans les bureaux de votre assureur, vous pouvez négocier certains éléments du contrat. Toutefois, vous ne pouvez bien sûr pas le faire lorsque vous finalisez votre contrat en ligne. Une astuce simple est donc de se rendre chez l’assureur, avec les devis « moins coûteux » d’autres compagnies d’assurance concurrentes. Cela incite le conseiller qui vous reçoit à réduire légèrement, dans la mesure du possible, certains montants. Vous pouvez ainsi réussir à faire baisser soit votre prime annuelle d’assurance, soit votre franchise.

Pour +

Coût d’une assurance auto : les éléments pris en compte

Assurance tous risques : les bonnes raisons d’en souscrire une

Conducteur secondaire : comment l’assurer ?

Top 10 des voitures préférées des jeunes permis

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
34 900 €
39 900 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
38 070 €
43 070 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
VOLKSWAGEN
GOLF
32 201 €
36 701 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.