Permis de conduire : des aides financières pour réduire son coût

Par Mario Dakpogans | Le 04/10/2022 | Conseils achat / vente

Pour obtenir leur permis de conduire, les candidats doivent valider un examen pratique et un examen théorique. Toutefois, cette formation a un coût et le prix varie selon plusieurs facteurs. L’un des principaux facteurs qui influent ce coût est la région dans laquelle vous passez le permis. Les départements d’Outremer se trouvent dans la moyenne basse en termes de tarifs. Le coût du permis de conduire en France varie entre 1000 euros et 2000 euros. Une somme que tout le monde n’arrive malheureusement pas à payer. Heureusement, il existe aujourd’hui plusieurs aides financières pour réduire le coût du permis de conduire. Souhaitez-vous passer votre permis de conduire ? Êtes-vous dans l’incapacité de financer la formation sur fonds propres ? Découvrez les solutions qui s’offrent à vous pour réduire cet investissement et les différentes conditions à remplir pour en profiter.

Comment se faire financer son permis de conduire avant 25 ans ?

Plusieurs aides existent pour que les jeunes ayant entre 15 et 25 ans puissent obtenir leur permis de conduire sans grande difficulté.

Le prêt à taux zéro

Mis en place par l’État, cette solution s’adresse aux jeunes dès l’âge de 15 ans pour commencer l’apprentissage anticipé de la conduite. Il s’agit en effet d’un prêt à taux zéro dont les intérêts sont pris en charge par l’État. Autrement dit, vous n’aurez qu’à rembourser le montant prêté mais pas les intérêts.

Si vous souhaitez en bénéficier ou financer l’apprentissage de votre enfant par ce biais, vous devez vous inscrire dans une auto-école affiliée. L’auto-école doit avoir le label « qualité des formations au sein des écoles de conduite ». Ensuite, elle doit avoir signé une convention type avec l’État. Vous pouvez vérifier cela sur le site de la sécurité routière. En dehors de ça, vous devez également choisir une banque partenaire pour les démarches. Pour que cette dernière vous réponde favorablement, vous devez vous présenter avec le contrat de formation signé. Selon l’organisme financier, on peut vous demander de venir avec une personne caution ou co-emprunteur.

Le montant du prêt doit être compris entre 600 euros et 1200 euros au plus. Vous êtes totalement libre d’emprunter la somme en totalité ou en partie. Le prêt à taux zéro présente l’avantage d’être cumulable avec d’autres aides attribuées pour le permis au plan local ou national.

Lorsque le prêt à taux zéro vous est accordé par l’organisme financier, le montant est directement versé à l’auto-école. En ce qui concerne le remboursement, il s’effectue par mensualités d’un montant de 30 euros maximum.

Comment bénéficier de l’aide au permis avec la bourse des mairies

En dehors du prêt à taux zéro, certaines municipalités attribuent une bourse aux personnes qui ont entre 18 et 25 ans pour l’obtention du permis de conduire. Cette aide est calculée selon les ressources de la personne ou celles de la famille. Ainsi, renseignez-vous auprès de l’hôtel de ville de votre commune pour savoir si elle participe à la bourse municipale ou non. Si oui, vous pouvez prendre connaissance des conditions à remplir. Certaines municipalités en métropole comme Metz ou Reims payent une partie de la formation de leurs administrés de moins de 26 ans et sans ressources suffisantes. Mais, elles posent généralement une condition qui est d’effectuer un travail d’intérêt général de 40 à 50 heures au sein de la commune. Très souvent, ce sont des séances d’aides aux personnes âgées ou des activités de protection de l’environnement.

Financement avec le fonds d’aide aux jeunes en difficulté

Cette aide financière pour réduire le coût du permis s’adresse aux jeunes ayant entre 18 et 25 ans qui ont des difficultés financières ou qui ont du mal à s’insérer sur le marché du travail parce qu’ils n’ont pas de permis. En effet, l’absence de permis de conduire peut-être un frein pour effectuer certaines missions. Contactez la mission locale la plus proche de chez vous pour savoir si vous pouvez en profiter. Rappelons que le fond d’aides aux jeunes en difficulté peut aller jusqu’à 1000 euros.

Peut-on utiliser le CPF (compte personnel de formation) pour passer le permis de conduire ?

Pour ceux qui sont salariés, votre employeur cotise afin que vous puissiez faire des formations professionnelles et qualifiantes. Il y a donc ce qu’on appelle le compte personnel de formation (CPF) dans lequel vous avez entre 500 et 800 euros en moyenne tous les ans. L’employeur doit cotiser pour tous ses employés, que ce soient ceux en CDI ou non. Tous les autres contrats sont alors concernés : les contrats à durée déterminée (CDD), les jobs étudiants, les contrats d’apprentissage, contrat d’intérim etc.

En tant que salarié, on peut donc choisir de se faire former dans un domaine précis, mais ce n’est pas tout. Vous pouvez également utiliser votre compte personnel de formation pour passer votre permis de conduire. Pour que cela soit possible, il faut au préalable trouver un agréée CPF.

Comment obtenir des aides pour le permis de conduire avec Pôle Emploi ?

Au chômage et dans le besoin de permis, retenez qu’en fonction de votre situation, il est possible de bénéficier d’un financement partiel ou total du permis de conduire par Pôle Emploi. Le montant de l’aide peut aller jusqu’à 1200 euros et est versée directement à l’auto-école. Toutefois, tous les chômeurs ne peuvent pas bénéficier de l’aide de Pôle Emploi. En effet, l’attribution de l’aide financière se fait uniquement aux personnes pour qui l’absence de permis de conduire pose un réel problème dans leur recherche d’emploi.

Pour bénéficier d’une aide au financement du permis de conduire auprès de Pôle Emploi, il faut démontrer que le permis de conduire est une nécessité pour vous réinsérer sur le marché du travail. Par exemple, vous pouvez avancer comme raison le manque de transports en commun à proximité de votre domicile ou encore des horaires de travail décalés.

En dehors de ça, il faut respecter l’une des conditions suivantes :

  • Être inscrit à Pôle Emploi comme demandeur d’emploi relevant des catégories A, B et D ;
  • Être inscrit au Pôle Emploi en contrats aidés ;
  • Être demandeur d’emploi bénéficiaire de RSA.

Si le candidat remplit l’une de ces conditions, il doit également répondre à des conditions de ressources :

  • Il ne doit pas être indemnisé au titre du chômage.
  • Il perçoit l’Allocation de Retour à l’Emploi minimale ou l’Allocation de Sécurisation Professionnelle. Autrement dit, son allocation journalière ne doit pas dépasser 29,56 euros en 2022.
  • Ou, il bénéficie du RSA, de l’Allocation de Solidarité Spécifique, de l’Allocation Adulte Handicapé, de la Rémunération de fin de formation, de la Rémunération de formation de Pôle Emploi.

Notre conseil ? Prenez contact avec votre conseiller Pôle Emploi afin que ce dernier détermine si l’aide est justifiée. Si oui, il vous accompagnera pour les démarches à effectuer.

Comment avoir l’aide de 500 € pour le permis des apprentis ?

Le centre de formation d’apprentis octroie une aide au financement du permis B à toutes les personnes majeures et qui ont un contrat d’apprentissage en cours. D’un montant de 500 euros, cette aide n’est pas soumise à conditions de ressources. Vous n’avez pas non plus à justifier du caractère indispensable du permis.

Dès que vous avez une inscription dans une auto-école de votre choix, le centre de formation d’apprentis va verser sur demande cette aide et l’auto-école mettra à disposition la formation correspondante.

Obtention de permis avec l’aide d’une auto-école sociale ?

Les auto-écoles associatives ont vu le jour dans les années 80 et aujourd’hui, on en retrouve de plus en plus. Elles ont pour objectif d’aider les personnes à se réinsérer sur le plan professionnel.

Ces auto-écoles s’adressent aux chômeurs à la recherche d’emploi, aux jeunes sans diplôme, aux personnes handicapées, aux bénéficiaires du RSA ou aux personnes pour lesquelles la langue représente une barrière. D’autres catégories de personnes peuvent bénéficier de l’aide selon la politique de l’auto-école sociale.

Une grande partie du permis est pris en charge par les collectivités ou des fonds spécifiques. De cette façon, le candidat n’a plus à dépenser beaucoup d’argent. Par exemple, certaines auto-écoles associatives permettent de passer le permis pour 250 euros.

Quelle aide financière aux intérimaires pour passer le permis de conduire ?

Il existe en France une aide proposée aux intérimaires qui souhaitent passer le permis de conduire. Cette aide est proposée par le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire. Toutefois, l’intérimaire doit avoir réalisé au moins 414 h de mission au cours des 12 derniers mois et son quotient familial ne doit pas dépasser les 11OO euros.

Quelle aide financière au permis pour les personnes en situation de handicap ?

Il existe des subventions de l’AGEFIPH qui permettent de prendre en charge les frais supplémentaires que peut engendrer le handicap. Pour en bénéficier, vous devez être demandeur d’emploi ou salarié en milieu ordinaire. Le montant de la subvention varie selon la situation du candidat. Le candidat doit apporter à l’AGEFIPH certains justificatifs nécessaires à l’étude de son dossier (bulletins de salaire, attestation Pôle Emploi, etc.)

Pour +

Le permis en candidat libre, grâce aux voitures à double commande de Servolant

Annulation du permis de conduire : que faire ?

Auto-école en ligne : une bonne alternative ?

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
35 870 €
50 870 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
33 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (1)
  • Le 15/10/2022 | Nayel

    J aime bien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *