Conducteur secondaire : comment l’assurer ?

Par Mario Dakpogans | Le 22/03/2022 | Conseils achat / vente

Souscrire à une assurance auto est une obligation légale pour les Français. Cette disposition permet de vous protéger ainsi que de protéger les autres victimes en cas de sinistre. L’assurance est donc d’une importance capitale et vous ne devez pas prendre le risque de conduire sans l’avoir. Lorsque le propriétaire d’un véhicule souscrit à une assurance, il n’est pas le seul qui est protégé par les garanties du contrat. Les autres personnes qui conduisent le véhicule, le conducteur secondaire et les conducteurs occasionnels, ainsi que les passagers sont également couverts par le contrat. Voici ce que vous devrez savoir sur l’assurance conducteur secondaire.

Qu’est-ce qu’un conducteur secondaire et comment l’assurer ?

Le propriétaire d’un véhicule est rarement la seule personne qui la conduit. Il peut arriver que de proches parents prennent de temps en temps le volant. C’est pour cela que le nom d’une deuxième personne peut être inscrit dans le contrat d’assurance auto. Et cela en plus de celui du propriétaire.

La différence entre conducteur principal et conducteur secondaire

La différence entre ces deux termes est essentielle, puisqu’une confusion peut être lourde de conséquences. En fait, s’il s’avérait que le conducteur secondaire inscrit sur l’assurance est en fait le principal, cela peut faire l’objet de poursuite pour fraude à l’assurance. Réfléchissez donc à la fréquence d’utilisation de ces deux conducteurs avant de déclarer l’un comme principal et l’autre comme secondaire.

Qui peut-on mettre comme deuxième conducteur ?

C’est cette seconde personne qu’on désigne ici par le terme conducteur secondaire. Il peut s’agir par exemple du conjoint du conducteur principal, de son enfant, d’un de ses frères ou même d’un ami. Quoi qu’il en soit, cette personne peut avoir accès au véhicule assuré, non pas de façon occasionnelle, mais assez régulièrement.

Pour assurer le deuxième conducteur de votre voiture, vous devez, en tant que conducteur principal, informer votre assureur de ce projet. Vous devez alors indiquer quelques informations qui concernent cette personne. Cela inclut son nom, sa date de naissance ainsi que la date d’obtention de son permis de conduire. C’est donc une procédure assez simple qui ne nécessite pas la fourniture de beaucoup d’information.

Quelle différence entre conducteur secondaire ou occasionnel ?

Le conducteur secondaire d’une voiture ne doit pas être confondu avec les autres conducteurs. Avec le conducteur principal et les conducteurs occasionnels notamment.

La fréquence d’utilisation est la principale différence entre ces trois types de conducteurs. Là où le conducteur principal utilise souvent la voiture, le conducteur secondaire, lui, l’utilise moins souvent. C’est le cas du conjoint qui prend le véhicule afin d’amener les enfants à l’école ou faire un tour au supermarché.

Qu’en est-il de l’assurance conducteur occasionnel ?

Pour la plupart des compagnies d’assurance, un conducteur occasionnel est un titulaire du permis de conduire qui se sert d’une voiture assurée de manière exceptionnelle. Il peut s’agir d’une personne à qui le conducteur principal est susceptible de prêter le véhicule pour un voyage par exemple. Il conduit donc a une fréquence moindre comparée au conducteur secondaire, Contrairement au conducteur principal ou secondaire, son identité n’est pas mentionné sur le contrat et aucun document n’a besoin d’être fournis à l’assureur en cas de prêt du véhicule. Ensuite l’assurance responsabilité civile fonctionnera en cas d’accident afin de permettre aux victimes tierces d’être indemnisées.

Pourquoi ajouter un conducteur secondaire à son assurance ?

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il vous est interdit de rouler une voiture sans l’avoir assuré au préalable. Prendre le risque de le faire vous expose à de graves sanctions juridiques. Et cela que vous soyez responsable ou non d’infractions routières. Pour éviter les désagréments liés à une non-assurance, vous devez donc souscrire à une police d’assurance. En Outre-Mer, vous pourrez opter pour une des nombreux assureurs disponibles.

Quel que soit le type de police d’assurance pour lequel vous optez, assurance tous risques ou tiers, toutes les personnes qui conduisent l’automobile sont couvertes. Il n’y a donc aucune obligation à ajouter un second conducteur. Le faire à cependant un certain nombre d’avantages.

En cas de sinistre, le niveau de couverture des différentes personnes qui conduisent le véhicule n’est en fait pas le même. Des majorations de franchise plus élevées peuvent être appliquées comme sanction pour les autres conducteurs ponctuels du véhicule. En ajoutant le nom d’un second conducteur, ce dernier bénéficie du même niveau de garantie en cas de sinistre. Et comme il conduit le véhicule assez souvent, une couverture optimale est la bienvenue. C’est là tout l’intérêt de l’assurance second conducteur.

Comment passer de conducteur secondaire à principal ?

Il est possible de passer du statut de conducteur secondaire à celui de conducteur principal. Il suffira de prévenir la compagnie d’assurance qui demandera les éléments nécessaires pour effectuer le changement de situation. Le numéro de contrat, les coordonnées et l’identité du conducteur seront demandés par l’assurance.

Si jamais le deuxième conducteur souhaite souscrire à ses propres garanties d’assurance, il n’aura là aussi qu’à prévenir l’assurance pour souscrire un nouveau contrat. Le coefficient bonus-malus accumulé sera lui transféré sur le nouveau contrat.
Cependant, s’il veut changer de compagnie d’assurance, l’ancien assureur transmettra au nouveau les informations relatives à l’assuré, tel son Relevé d’Information.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Ajouter jeune permis

Si vous êtes jeune conducteur et que votre nom apparaît comme second conducteur sur une police d’assurance, cela peut également vous être bénéfique. Cela vous permettra par exemple d’éviter des surprimes le jour où vous souscrirez à une assurance en tant que conducteur principal. En fait, les assurances considèrent les jeunes conducteurs comme des conducteurs à risque et appliquent donc de surprime pour leur offrir des contrats.

Conducteur secondaire bonus

Il est par ailleurs possible qu’en tant que jeune conducteur, vous accumuliez du bonus durant la période où vous êtes second conducteur.

Conducteur secondaire : quel prix ?

Comme inconvénients d’un ajout, on peut relever une majoration relative de la prime d’assurance. L’augmentation du tarif peut même être assez conséquente. C’est notamment le cas s’il s’agit d’un conducteur à risque. Comme un jeune conducteur ou un conducteur avec de mauvais antécédents. En revanche, pour un profil avec un permis d’au moins 5 ans et avec de bons antécédents, la compagnie d’assurance n’appliquera aucun malus.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
37 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
43 540 €
58 540 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
VOLKSWAGEN
GOLF
42 916 €
51 916 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *