Quelle assurance auto en Outre-Mer ?

Par Redaction | Le 12/07/2021 | Conseils achat / vente | Guides & Essais

  • Partager l'article sur :

Un véhicule à moteur doit obligatoirement être assuré pour circuler sur les espaces publics. En Outre-Mer, un véhicule sur cinq impliqué dans un accident avec dommages corporels n'est pas assuré. Nous faisons le point ici sur les bonnes questions à se poser avant de contracter son assurance auto… Et après !

Obligation légale et aides à l’accès à l’assurance

Toute personne qui utilise un véhicule à moteur (auto, moto, scooter, quad, cyclomoteur) peut en effet engager sa responsabilité en causant un préjudice à autrui, endommager le véhicule ou subir un dommage corporel personnel. Par conséquent, souscrire à une formule d’assurance est nécessaire et obligatoire depuis 1958, en France.

Selon l’INSEE, le taux d’assurance auto (obligatoire pour la garantie dommages aux tiers) par ménage est similaire en Outre-Mer et en Hexagone ; à l’exception de la Guyane et Mayotte, dont le recul est de près de 10 points.

Un recul dans ces territoires qui s’expliquerait par la part importante de la population analphabète. Pourtant, ce taux de non-assurés dans les DROM dépasse celui de l’Hexagone concernant les accidents corporels. Autour de 20% dans les DROM contre 4% au niveau national. Si pour des raisons diverses, aucune assurance ne souhaite vous assurer au titre des assurances obligatoires, vous pouvez contacter le BCT, c’est-à-dire le bureau central des tarifications.

Pourquoi souscrire à une assurance automobile en Outre-mer ?

La vocation traditionnelle de l’assurance est de permettre le remplacement de biens détruits ou subtilisés. Elle est donc destinée à vous protéger. Chaque jour, nous sommes sujets à de nombreux risques plus ou moins importants (bris de glace, crevaison, dommages corporels, immobilisation du véhicule suite à une inondation, etc…), mais les risques ne sont pas seulement d’ordre financier et peuvent être de nature judiciaire également.

Compte tenu de leur position géographique les départements d’Outre-mer sont sujets a des risques supplémentaires liées à l’environnement (tremblements de terre, cyclones, inondations,…). Il est donc primordial de prévenir ses risques avec une bonne couverture.

Identifier ses besoins en assurance auto

Concernant l’automobile, la possession d’une assurance civile générale ne couvre pas les dommages causés par un véhicule non assuré. Il est alors obligatoire d’assurer son véhicule selon l’usage qu’on en fait et donc de se poser les bonnes questions. Est-ce pour une utilisation quotidienne ou moins régulière ? Qui est amené à conduire le véhicule ?

Votre situation personnelle, comprenant votre âge, votre état de santé et vos activités doit être analysée judicieusement ; afin de contracter la meilleure assurance. C’est d’ailleurs l’un des outils d’analyse qu’un bon comparateur d’assurance doit vous proposer ; si vous décidez de vous renseigner en ligne vous pouvez aussi bien faire appel à une assistance téléphonique ou physique pour vous aider.

Quelles formules choisir quand vous êtes en Guadeloupe, Martinique, Mayotte…. ?

Un contrat au tiers ou tout risques ? Quelle est la meilleure option ?

Attirante de par ses coûts moindres, l’assurance au tiers n’offre qu’une protection minimale au conducteur. En cas d’accident responsable, seul les dommages causés a un tiers et à son véhicule sont pris en charge par votre assurance. Ainsi, si vous subissez des dégâts matériels et/ou corporels, vous ne serez pas indemnisés. Ses charges seront donc à vos frais. La souscription d’une assurance au tiers peut s’avérer au final bien plus coûteuse en cas de sinistre responsable ou de perte totale de votre voiture (vol, mis à la casse). Quand on sait que les jeunes conducteurs provoquent ou subissent 3 fois plus d’accidents que les automobilistes expérimentés, s’assurer au tiers n’est pas forcément un bon calcul. Renforcer sa couverture en cas d’accident est donc important pour un jeune conducteur. C’est d’autant plus vrai si vous possédez un véhicule récent ou que vous avez acheté votre voiture à crédit. En optant pour une assurance tous risques, vous faites le choix de la sécurité et d’une conduite sereine. En effet, que vous soyez responsable ou non d’un accident, vous assurez l’indemnisation des réparations de votre véhicule.

Au tiers ou tous risque : laquelle vous protégera le mieux en cas d’accident ?

Les produits d’assurance (DIPA ou IPID) varient selon les offres des compagnies. Pour chacune d’entre elles, vérifiez les garanties de base en demandant l’un de ces deux documents. L’obligation légale nécessite de couvrir les dommages opérés à une autre personne (« au tiers ») et le produit « tous risques » doit couvrir l’ensemble des dommages, y compris ceux opérés par vous et sur vous. Des produits optionnels peuvent s’ajouter à la police d’assurance « au tiers » qui permettent de ne pas subir le coût de l’assurance « tous risques » tout en étant protégé des dommages qui vous menacent le plus.

Rapport entre franchise et cotisation

Une assurance, c’est un service que vous payez régulièrement pour être couvert ponctuellement. La logique qui en découle, c’est le rapport entre votre cotisation et l’indemnisation de l’assurance lors d’un sinistre. Selon les clauses de votre contrat, vous pouvez payer moins de cotisations pour un même produit. Mais vous devrez vous acquitter d’une franchise plus élevée lors d’un sinistre. À l’inverse, si vous ne souhaitez pas débourser une somme importante lors d’un sinistre dont vous êtes responsable, vous pouvez réduire le montant de la franchise, au détriment du montant de votre cotisation.

Quel délai pour s’assurer ?

Aujourd’hui, on peut contracter une assurance automobile en Outre-Mer en quelques minutes en ligne, en renseignant certaines informations. Attention, lisez bien et gardez à disposition les documents qui vous sont remis par votre assureur, même en ligne. Si vous avez besoin d’être assuré tout de suite, vous pouvez être engagé sans n’avoir rien signé. Soyez vigilants à ce que toute la documentation et les clauses du contrat vous soient envoyées rapidement.

Et quel délai pour se rétracter ?

C’est l’un des points qui différencie le plus la signature d’un contrat d’assurance en ligne, par rapport à celle en agence. Au niveau légal, le délai de rétractation d’un contrat signé en ligne est invariablement de 14 jours ; à partir de la signature du contrat. Cependant, ce droit de renonciation ne s’applique pas si vous vous faites indemniser au titre du contrat auquel vous avez souscris !

Quels sont les tarifs d’assurance auto en Outre-mer ?

Longtemps la complexité des marchés assurantiels ultramarins a provoqué des surcoûts des polices d’assurance dans ces territoires. Comme au niveau national, difficile d’obtenir un tarif de référence, selon les produits d’assurance. Le montant de la police est fixé en fonction de plusieurs critères liés au profil du conducteur, mais aussi de la voiture : marque, modèle, kilométrages, motorisation ou encore de l’année de mise en circulation. Pour vous aider à repérer les modèles les moins chers à assurer, vous trouverez de nombreuses listes sur le web.

Pour économiser, changez régulièrement d’assurance ?

Selon l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, les compagnies d’assurance réservent leur ristournes et promotions à leurs nouveaux clients, plutôt qu’à leur client fidèle. Le mois avant la date anniversaire du contrat d’assurance, réévaluez les offres des compagnies ; pour en changer et diminuer ainsi son budget assurance automobile…

Un médiateur de l’assurance auto : l’assistance de qualité

Au niveau national, un médiateur de l’assurance peut être saisi pour toute question, difficulté ou mécontentement. Un formulaire est disponible en ligne a l’adresse www.mediation-assurance.org.

Assurance automobile et jeunes conducteurs

Selon le code de route, sont considérés comme jeunes conducteurs les personnes titulaires d’un permis de conduire depuis moins de 3 ans (2 ans en cas de conduite accompagnée) ou une personne qui récupère son permis après un retrait. Du point de vue des assureurs, une personne qui n’a jamais été assurée sera aussi considérée comme jeune conducteur.


Comment se déroule le processus d’assurance « jeune conducteurs » ?

En effet, lorsque l’on cherche à souscrire une assurance automobile les prix annoncés peuvent vite être surprenant de manière générale. Cependant, dans le cas d’un jeune conducteur, le montant de la police grimpent en flèche. Représentant une aggravation du risque à assurer, c’est pourquoi une surprime sera presque systématiquement appliquée sur leur contrat d’assurance auto. Cette majoration étant encadrée par l’article A121-1-1 du code des assurances. La surprime jeune conducteur ne peut dépasser 100 % de la prime de référence. Chaque année sans sinistre responsable, la surprime est réduite de moitié. De plus, la durée maximale de cette surprime est de 3 ans. L’application de la surprime se combine avec l’application du système du bonus/malus.

Pour +

Quelle est la meilleure assurance pour jeune conducteur ?

Réduire sa prime d’assurance auto : 12 moyens d’y arriver

Coût d’une assurance auto : les éléments pris en compte

Loi Hamon, impact sur le changement d’assurance

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
37 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
KONA
31 000 €
44 900 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
27 990 €
31 990 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *