Detailing automobile, nouvelle tendance ?

Par Redaction | Le 04/01/2022 | Conseils achat / vente | Tuning

  • Partager l'article sur :

Entre des conditions climatiques propres à nos territoires et des rouleaux en stations de lavage qui favorisent l’apparition de micro rayures, votre carrosserie au fil du temps est victime de bien des menaces. Un entretien régulier est crucial, et un lavage des plus méticuleux l’est tout autant. Voyons ensemble en quoi le detailing s’inscrit comme nouvelle tendance automobile.

Qu’est-ce-que le detailing auto et pourquoi ? Comment devenir detailing auto ?

Plutôt basique comme question et pourtant… Le detailing automobile est une technique pour certains et un procédé pour d’autres. Ce qui est sûr c’est que votre véhicule est sublimé pour lui redonner de l’éclat. Ces techniques ou procédés de nettoyage professionnelles opèrent en profondeur sur les tissus ainsi que la carrosserie.

Certains passionnés vont même jusqu’à considérer le detailing automobile comme un art qui requiert une grande maîtrise et un savoir-faire. C’est là une réelle préparation esthétique automobile qui s’opère. La définition la plus répandue consiste à s’accorder sur des étapes bien précises. Le nettoyage, la correction, le polissage et enfin, la protection de toutes les parties d’un véhicule ; de haut en bas, à l’intérieur et à l’extérieur. Le tout grâce à des outils et produits spécialisés.

La prestation inclut un nettoyage approfondi et une correction des défauts de la carrosserie souvent imperceptibles à l’œil nu. Souvent traduit en français par l’expression de « cosmétique automobile », il reste la meilleure méthode pour restaurer ou entretenir un véhicule. Il s’agit d’une prestation fournie par un professionnel, un detailer.

Le detailing automobile s’inscrit dans une logique d’optimisation. Bien entendu, en fonction de l’état initial du véhicule lors de sa prise en charge. Certaines étapes peuvent être avancées ou voire même décalées. Toutefois, le detailing automobile ne comprend pas les activités de réparation de peinture ou de carrosserie ; encore moins celles plus techniques de mécanique automobile.

Technique, art, savoir-faire… au final, on parlera de rénovation cosmétique. Elle se réalise avec une attention particulière par un pro pour redonner éclat et brillance à votre véhicule.

Les origines du car detailing

Le terme “detailing” puise sa source dans les pays anglo-saxons, notamment aux Etats-Unis. En Angleterre, on parlera plutôt de “valenting”. Ce terme devenu de plus en plus courant désigne les différents types de nettoyage de voiture. Cette manière de faire a comme révolutionné les précédentes méthodes de remise en état d’une carrosserie dans sa totalité. En France, le detailing reste substantiellement proche de la vision américaine. Mais à la différence, il inclut des activités de nettoyage un peu plus poussées.

À qui confier votre véhicule pour le detailing ?

N’est pas detailer qui veut ! La minutie ainsi que le goût du travail bien fait sont deux qualités indispensables aux professionnels du detailing automobile. Pour votre véhicule, faire appel à un pro c’est s’assurer de le laisser entre les mains d’un technicien hors pair. Ce spécialiste est un esthète amoureux des belles mécaniques, un artiste qui voue un culte au beau, un passionné méticuleux dans ses gestes, et surtout un fervent connaisseur de l’Automobile. Ce spécialiste se réalise en intérieur, à l’abri du soleil et sur carrosserie froide.

Nous vous recommandons vivement de vérifier les accréditations du centre de detailing afin de bénéficier d’une garantie ; notamment, lorsqu’il y a application d’une protection automobile.

Les étapes et accessoires du detailing automobile de l’extérieur…

Quel produit pour le nettoyage de la voiture ?

Le detailing automobile se décline en plusieurs sous-opérations. Chacune s’exécute minutieusement grâce à un matériel de haute technicité et évidemment des produits de haute qualité.

Le detailing services commence avec un diagnostic complet

Pour accorder une attention des plus particulière à votre véhicule, le spécialiste commence par effectuer un diagnostic complet. Il évalue l’ampleur du travail à effectuer. Bien entendu, il vous est possible de recommander les zones qui selon vous méritent une attention plus importante. La rénovation se fait avant tout à partir de vos exigences.

Le pré-lavage à la mousse active

D’abord, la carrosserie du véhicule se pré-lave à la mousse active pour enlever les premières impuretés. Cette mousse est projetée grâce à un canon à mousse raccordé au Karcher ou sinon à la main. Son objectif est de piéger la saleté, de l’encapsuler pour être plus précis. Cette étape indispensable évite ainsi la création de micro rayures ; trop souvent causées par des résidus en contact direct entre l’éponge et la zone à nettoyer. Elle va permettre de décoller, en douceur et sans contact, les contaminations autres que ferreuses des éléments du véhicule.

Selon la puissance de la mousse utilisée, elle sera également efficace sur l’étape de dégradation du film routier statique. Afin d’aider la mousse à pénétrer dans certaines zones peu accessibles, le choix de pinceaux à poils très doux s’imposera. Ces zones peuvent être la calandre, les joints de porte, poignées de porte, aileron de coffre, emblème de carrosserie,etc…

Les parties sensibles, joints de fenêtre, insigne de la marque, intérieur de rétroviseur, trappe à essence, etc… se nettoient à l’aide d’un pinceau spécifique. Suivi du premier rinçage du véhicule.

Le lavage avec minutie et précision

Ensuite vient le temps d’un lavage minutieux effectué à l’aide d’un shampoing. Ce dernier comme tout le reste des produits se voudront adaptés, haut de gamme et à fort pouvoir nettoyant ; sans pour autant être corrosif, abrasif, ou agressif vis-à-vis de la carrosserie.

À cette étape, les professionnels du detailing recommandent fortement la technique des 2 seaux. Elle associe un savon efficace, souvent qualifié de « hard », des gants haute performance et des seaux avec grit guard. C’est une grille positionnée au fond du seau pour emprisonner la saleté résiduelle dans la partie inférieure du seau. Il peut s’agir de grains de sable, de terre, de poussières en tout genre. Ainsi, elle ne pourra retourner sur la carrosserie et donc favoriser les micro rayures.

En outre, le detailer utilisera 2 gants de lavage, l’un pour les parties basses et l’autre pour les parties hautes. Après un deuxième rinçage, vient la décontamination de la carrosserie.

La décontamination chimique de la carrosserie

Après le lavage, la peinture est comme dénudée à l’aide de produits de décontamination chimique. Sur cette étape-là, le principe est de supprimer les contaminations routières incrustées dans le vernis. Il est question de particules de rouille, de fer, de traces de gomme, de goudron et même de sève d’arbre. Pour désintégrer les fientes d’oiseaux et décoller les cadavres d’insectes, un démoustiquant spécifique est nécessaire. Tandis que pour les contaminations routières, il s’agit de dégoudronnant et de décontaminants ferreux. L’idée est de rendre la surface totalement saine et dépourvue de dépôts avant l’étape de polissage.

Aucun recoin du véhicule n’est épargné, le bas de caisse, l’intérieur des portières, les vitres, les optiques des phares… aucun. Le véhicule est alors débarrassé de toute impureté, comme décontaminé.

Le traitement des micro rayures avec le detailing automobile

Voici votre véhicule préparé dans les règles du detailing. Maintenant, l’expert va procéder aux traitement des micro rayures. Il consiste en la correction des défauts de la carrosserie à l’aide de polish et de pads adaptés en conséquence du résultat souhaité.

Le lavage des jantes, des pneus et des roues

Suite au premier rinçage du véhicule, votre detailer procèdera au nettoyage des jantes. Certainement les éléments les plus encrassés du véhicule. En principe, ils se nettoyent à la fin pour prévenir des projections sur les parties supérieures du véhicule. Le lavage en profondeur fera état d’un dégraissage des jantes, pneus et passages de roues ; sans négliger les flancs. Votre detailer utilisera un dégraissant jantes au pH neutre si possible et aussi de différentes brosses, souples et anti rayures.

Les jantes et même les étriers de frein peuvent aussi être polis et protégés. Enfin, on passe un produit de « dressing » des pneus pour leur donner un brillant satiné, spectaculaire.

Seriez-vous étonnés de savoir que des pinceaux spécial detailing à poil doux sont préconisés ? En effet, ils aident à faire travailler le produit dans les goujons de roues, à nettoyer les étriers de frein ; et autres interstices des jantes.

Le séchage complet du véhicule

Cette étape permet d’éviter que des gouttelettes ne ruissellent sous l’action du polisseur, en réduisant ainsi l’efficacité. Le detailer pourra user d’un pistolet branché à un réseau d’air, de microfibres de séchage de très haute densité, voire double face ; de souffleurs à air chaud, filtré et pulsé à plus de 200km/h pour un séchage rapide et sans trace.

Protection des éléments sensibles et dégraissage du véhicule

Par éléments sensibles, les experts entendent joints, plastiques extérieurs, arrêtes de carrosserie, feux, pare-brises, jantes, insignes, etc… Avant de poser une polisseuse sur une carrosserie, il est important de (re)dégraisser les zones afin de s’assurer qu’aucune poussière n’est venue se re-déposer pendant le déplacement du véhicule par exemple. Cette étape consiste en effet à masquer à l’aide d’un scotch spécial toutes les parties en plastique du véhicule.

Le polissage de correction

Dans cette quête du rendu parfait, les techniques sont bien nombreuses.

  • Ponçage à sec, à l’eau, à la main, à la calle à poncer ou à l’orbitale,
  • Retouches peinture et revernissage de zone,
  • Correction de peau d’orange (“orange peel”) appelé aussi poli lustré (ou poli miroir ou poli lustrage)
  • Compounding (pâte à polir extrêmement abrasives),
  • Polishing (polissage avec abrasivité médium), et finishing (polissage de finition) pour ramener un maximum de brillance selon la typologie de la peinture (métallisée, brillant direct, nacrée, ou multi-couches),
  • Polissage à la rotative, à l’orbitale, à la roto-orbitale, à la nano polisseuse…

Le véhicule sera re-lavé pour ôter les éventuelles poussières survenues avec le polissage.

Lustrage des éléments

Après l’étape de polissage, une des étapes de finition consistera à rendre brillance et à nourrir certains types de peinture. En fonction du rendu souhaité, le professionnel optera pour des outils et produits distincts. Toutefois, il privilégiera une application manuelle avec un pad pour plus de sécurité ; et une microfibre haute densité pour réaliser l’essuyage final, aussi appelé “buffing”. Avant d’appliquer la fameuse cire de protection, un glaze sera passé pour réhydrater, nourrir la peinture d’origine.

Film protecteur, cires de protection et traitement céramique

Après avoir été corrigée de toutes ses imperfections, la peinture est ensuite protégée et « scellée ». La protection peut prendre la forme d’un film protecteur, offrant un effet déperlant, ou d’une cire de protection. Vous pourrez opter pour des cires naturelles, synthétiques et pourquoi pas hybrides. Elles peuvent s’appliquer à la main, avec un tampon d’application ou avec une polisseuse, en une ou plusieurs couches. La cire protège la carrosserie et ravive la couleur de la peinture pour un éclat incomparable. Elle présente l’avantage d’éviter que l’eau ne stagne et ne génère des impuretés.

Saviez-vous qu’une cire peut aussi être appliquée sur les jantes ? Celle-ci protège la jante et prévient de l’encrassement prématuré. Les optiques de phares, quant à eux, se rénovent à coup de ponçage ; puis par polissage et lustrage de chaque élément. L’application d’un vernis ou d’un traitement céramique bien spécifique finit de les protéger.

La cire peut se voir remplacée par un revêtement céramique. Le traitement céramique commence à bien se faire connaître auprès des passionnés de l’automobile. Hautement technologique et issu de l’aérospatiale, il offre des caractéristiques exceptionnelles de protection du vernis et un rendu esthétique. En outre, cette alternative donne à la carrosserie un côté hydrophobe qui luttera contre l’adhésion de la saleté sur la carrosserie. Ce qui rend son entretien beaucoup plus facile à l’avenir. C’est aussi très vrai pour les jantes, qui, accrochent beaucoup moins la poussière ferreuse venant des freins.

…en passant par l’habitacle…

Le detailing automobile s’applique également à l’intérieur du véhicule. Il consiste en une aspiration en profondeur des tissus, tapis et aussi moquettes ; sans oublier le détachage des sièges et moquettes. Ils sont soigneusement shampouinés afin d’éliminer les contaminants et les taches, tout en les éclaircissant et les rafraîchissant. Ainsi, votre véhicule est désinfecté et désodorisé. Il ne faudrait pas négliger les plastiques des tableaux de bord et des intérieurs de portes. Ils sont eux aussi traités dans l’unique but de leur redonner un aspect neuf.

Les plastiques et vinyle sont nettoyés et protégés pour les raviver et les protéger du soleil. Puis, les vitres intérieures sont nettoyées en profondeur pour donner une finition parfaitement transparente, sans trace. Pour les vitres, le detailer préfèrera un produit hydrophobe permettant alors un écoulement de l’eau plus rapide en cas de pluie.

Chaque zone, y compris le plus petit aérateur, le plus petit poussoir, sera traité correctement avec une variété de brosses et de microfibre, pour éliminer les plus petites impuretés des zones même les plus inaccessibles.

…et voire même le compartiment moteur

Le compartiment moteur fait aussi l’objet de soins particuliers. En étant correctement nettoyé, dégraissé, éventuellement poli et protégé.

Tarif d’un detailing automobile ?

Le detailing est une opération complète de rénovation et d’entretien automobile, nettement plus cher qu’un nettoyage voiture classique. Les tarifs généralement constatés chez les detailers démarrent vers 1 500 €. Mais cette somme peut doubler, voire tripler facilement selon le niveau de prestation souhaité. De plus, prenez soin de prévoir un autre moyen de déplacement. Votre véhicule devra rester plusieurs jours dans l’atelier de votre detailer. Et cela aussi pourrait engendrer des frais.

Les signes de la tendance

Nombre de passionnés considèrent maintenant le detailing comme un complément indispensable à l’entretien de leur véhicule. Selon une étude de l’ICA (International Carwash Association), les propriétaires conserveraient leur véhicule plus longtemps. D’où une nécessité à accorder un soin plus méticuleux au fil du temps. Sur le continent voisin, 74% des consommateurs étaient désireux de payer pour une prise en charge de leur véhicule par un professionnel.

Bien que le lavage auto soit un marché mature, selon Google Trends, le sujet “detailing automobile” est devenu 2 fois plus populaire qu’en 2008. En parallèle, le detailing automobile continue à gagner en popularité à mesure de 3 à 4% par an.

La démocratisation du detailing automobile auprès du grand public en fait bel et bien une tendance à la hausse. Aux États-Unis, des applications deviendront bientôt la norme pour les entreprises spécialisées dans le detailing les plus populaires.

Le detailing redonne à votre voiture son aspect neuf, voire mieux. C’est ce qui le distingue d’un classique lavage, même approfondi. Il va même jusqu’à faciliter vos lavages ultérieurs. Alors, pour le prochain entretien de votre véhicule, pensez au detailing !

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
LAND CRUISER
60 990 €
63 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
25 490 €
32 990 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *