Yamaha MT-10 : une Hyper Naked à l’allure des Transformers

Par Pauline Delnard | Le 28/01/2022 | Essais Motos | Moto

*La MT-10 sera de nouveau dispo courant 2022, aux normes Euro5

Présentation de la Yamaha MT-10 :

  • Un bloc optique à fort éclairage et de fins clignotants à LED placés sur les écopes radiateurs 
  • Un réservoir d’une capacité de 17L  pour une autonomie d’environ 180km.
  • Tableau de bord LCD (MT-10) ou TFT couleur (MT-10sp) complet : affichage (heure, compteur kilométrique, trip, rapport engagé, modes de conduite, jauge d’essence/de température, témoin d’ABS…) 
  • 3 modes de conduites embarqués : A, Standard, B
  • Quelques assistances électroniques : traction Control réglable sur 3 niveaux, anti dribble). On embarque un D-Mode supplémentaire sur la version SP.
  • Shifter Up et un régulateur de vitesse de série
  • Un châssis et moteur empruntés à la R1

L’essai routier de la Yamaha MT-10 :

En ville :

  • Une position légèrement inclinée vers l’avant, un guidon large et plat nous permet de circuler aisément en ville grâce à son rayon de braquage important.
  • La hauteur de selle de 825 mm convient aux personnes de grandes et moyennes tailles.
  • Les différentes parties des commodos et le tableau de bord se trouvent dans notre champ de vision sans avoir à baisser la tête. L’ensemble des paramètres sont lisibles même en plein jour.
  • La température du moteur monte relativement vite ; le ventilateur se déclenche lui aussi assez tôt pour permettre la régulation.

Sur les routes sinueuses : (essai effectué avec des Continental RaceAttack)

En effet le réservoir est assez large, cela réduit notre agilité lors du déhanchement d’un virage à l’autre pour les personnes de moyennes tailles.
On a une très bonne garde au sol de 130 mm en plus des commandes reculées permettant à la moto une prise d’angle supérieure.
Un Shifter Up de série équipe cette MT-10 à partir de l’année 2017. Également comme sur la R1, le shifter est réglé aux petits oignons : on touche à peine le sélecteur pour monter les rapports de manière fluide, sans à-coup.

– Le Poids : 210 kg tous pleins faits (dans la moyenne pour un roadster 1000cm3), c’est une moto plus maniable que la Tuono V4 mais il nous faudra tout de même déhancher pour la balancer d’un virage à l’autre. Veuillez tout de même bien anticiper les virages car elle reste moins agile qu’une Streetfighter V4S.

Les cartographies sportives :

  • Mode A (Sport) :  on obtient un bon compromis entre la puissance moteur et le Traction Control, paramétrable sur 3 niveaux.
  • Mode B (Race): en plus de la réponse des gaz, nous pouvons fortement diminuer le TC. Alors là, croyez moi, c’est une moto à tout faire. Réponse en image ! 

Par ailleurs le D-Mode disponible sur la version SP permet d’améliorer la réponse des gaz à la poignée.
Un simple coup de gaz et vous partirez en Wheeling en 1,2, et 3 !

Le freinage et la partie-cycle

  • Le freinage : celui-ci se fait grâce au double disque flottant, diamètre 320 mm, étriers NISSIN radiaux 4 pistons, ABS à l’avant ; un disque, diamètre 220mm,  étrier NISSIN 1 piston, ABS à l’arrière. On a un freinage proportionné à la puissance du moteur même si elle ne possède pas autant de mordant que ses rivales comme la Aprilia Tuono V4 1100 factory. En effet la plupart des roadsters 1000cm3 sont équipés aujourd’hui de freins radiales et de durites avia, ce qui n’est pas encore le cas de la MT-10.
  • La partie-cycle : avec un cadre et un châssis deltabox  en aluminium empruntés à la R1, voilà un gain de performance important. Nous avons une fourche inversée de la marque KAYABA, d’un diamètre de 43 mm, débattement 120mm ; et un amortisseur KAYABA d’un débattement 120mm. La version SP proposée par Yamaha est équipée d’une fourche/amortisseur Öhlins pilotés : on a alors une gestion électronique qui durcit plus ou moins les suspensions selon la route empruntée et le mode de conduite pratiqué.

De surcroît sur un roulage souple comme soutenu, la partie cycle se révèle sans faille après quelques réglages en précharge, compression et détente ! La moto reste collée à la route en toutes circonstances ; elle se place là où l’on pose le regard et s’inscrit parfaitement en courbe.

À noter : n’hésitez pas à optimiser les réglages constructeurs selon votre poids, taille et envies ! Elle peut paraître un peu trop souple avec les réglages constructeurs.

  • Moteur : 160 ch à 11 500tr/min, 123 Nm à 11 500 tr/min annoncé par le constructeur. Le couple et la puissance sont fulgurantes ! La sonorité propre à l’architecture crossplane de la marque est plaisant à entendre ! Nous apprécions également la répartition de la puissance ; résultat : nous obtenons un moteur pleins à tous les régimes pour une performance optimale. Rare sont ceux qui vont au bout de cette machine et pour cause, vous saurez doser la poignée car c’est une moto qui ne demande qu’à partir malgré les aides électroniques engagées !

Sur les voies rapides (autoroute) : 

Le Moteur : Aucune difficulté à s’insérer dans les voies rapides grâce à ses 160ch. La puissance est présente à tous les régimes. En effet, pour éviter les vibrations, nous préférons rouler en 5ème pour une limitation à 110 km/h. Cela améliore le confort en limitant les vibrations.
Mode Standard (Pluie) : le Traction Control est fortement engagé pour réduire au maximum le couple du moteur et ainsi éviter les glisses. 
Cependant nous regrettons un peu sa consommation d’essence d’environ 8,1L/100km. Cela pèsera lourd sur votre porte-monnaie si vous décidiez de rouler sur des grands axes quotidiennement.

Le phare : éclaire large et loin ! C’est vraiment l’idéal pour les balades nocturnes.

Régulateur de vitesse : pouvant être activé à partir de 50km/h en 4ème ; agréable à utiliser lors de longs roads trips sur les voies rapides.

En duo : Yamaha a pensé à vous sur ce modèle ! Alors que la balade à deux est quasiment impossible sur la R1, la MT-10 offre au passager un large selle. Néanmoins les reposes pieds sont relativement haut et vers l’avant, un bon point puisqu’on arrive à poser les coudes sur les genoux.
La version Tourer équipée d’une haute bulle de protection face au vent et de deux bagages à l’arrière vous offre plus de confort.

Evaluation de la Yamaha MT-10  :

En quelques mots, même si la Yamaha MT-10 n’est pas la meilleure proposée sur le marché en terme d’équipements et de freins, c’est une moto facile à prendre en main, très esthétique, qui vous donne le sourire dès que vous êtes à bord. Sa partie cycle est impressionnante ; la puissance moteur est phénoménale. Nous pouvons donc compter sur son unique et redoutable moteur crossplane, constituant un atout majeur pour rester dans la course des meilleures 1000cm3. Nous attendons avec impatience du radial Brembo et des durites avia sur la prochaine génération.

 Retrouvez l’ultime roadster Dark Side of Japan chez Bourbon Bikes au prix de 16 900€.

Les + de la Yamaha MT-10 :

  • Fiabilité
  • Maniabilité
  • Moteur crossplane 
  • Partie cycle
  • Sonorité 
  • Modes de conduites paramétrables
  • Choix de coloris : Night Fluo, Ice Fluo, Tech Black, Bleu 
  • Eclairage

Les – de la Yamaha MT-10 :

  • Consommation trop importante
  • Freins perfectibles
  • Optique de phare qui se fissure sur certains modèles.

Fiche technique de la Yamaha MT-10 :

  • Type : 4 cylindres en ligne, crossplane, refroidissement liquide
  • Cylindrée :  998cm3
  • Soupape : 4/cylindre
  • Puissance : 160 ch à  11 500tr/min, 112 Nm Nm à 9 000tr/min
  • Poids : 210kg tous pleins faits
  • Réservoir : 17L
  • Norme : Euro5
  • Hauteur de selle : 825mm
  • Empattement : 1400mm
  • Alimentation : injection
  • Transmission : 6 rapports, à chaîne
  • Suspension avant : fourche inversée KYABA, diamètre 43 mm, débattement 120mm réglable en précontrainte, détente, compression
  • Suspension arrière : amortisseur KAYABA, débattement 120mm réglage en précharge 
  • Frein avant : double disque flottant, diamètre 320mm, étriers radiaux 4 pistons, ABS
  • Frein arrière : un disque, diamètre 220mm,  étrier 1 piston, ABS
  • Dimension pneu avant : 120/70/17
  • Dimension pneu arrière : 190/55/17 
  • Prix : environ 16 900€

19 900€ pour la version SP

Performances de la Yamaha MT-10 :

  • Vitesse max : 286 km/h
  • Consommation : 8,1L/100km (d’après notre essai)

Concurrentes :

Aprilia : Tuono V4 1100 Factory
Ducati : Streetfighter V4S
BMW : S1000 R
KTM : 1290 Superduke R
Kawasaki : Z H2
MV Agusta : 1000 RR

Pneus disponibles :

Les motos d’environ 200 ch sont très exigeantes. Pour éviter d’éventuels décrochages de part la puissance moteur et les vitesses que vous pourrez atteindre, nous vous conseillons quelques pneus. Cette liste n’est pas exhaustive, nous vous donnons néanmoins des références que nos amis motards réunionnais ont déjà testé sur ce type de moto.

Usage HypersportUsage Route/Tourisme
Dunlop : D212 gp Racer, Sportsmart TT
Michelin : Power cup 2, Power Gp
Continental : Race Attack, Conti SportAttack
Pirelli : Supercorsa 2
Metzeler : Racetec RR
Bridgestone : S21
Metzeler : M9rr
Michelin : Power 5, Road 6
Bridgestone : S22

N’hésitez pas à consulter d’autres essais sur le site du magasine pour un éventuel comparatif à ses concurrentes !

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
26 170 €
30 170 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
25 490 €
30 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
19 940 €
23 940 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *