Collection et rugissements mécaniques, bienvenue à la Fast Night

Par Priscilla Romain | Le 27/09/2022 | Passion auto / moto | Tuning

L’obscurité dense de cette zone commerciale n’est déchirée que par les phares de voitures, et les spots placés par l’organisation aux quatre coins de la zone d’exposition. On a clairement l’impression d’être arrivé à un rendez-vous secret. Alors que l’événement est déclaré aux autorités et qu’elles sont même présentes. Dans un coin, un DJ passe les derniers sons à la mode et les premiers visiteurs réunis en îlots dansent déjà une boisson à la main. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les organisateurs de la Fast Night savent installer une ambiance. Il est 19h30, et les grosses voitures ne sont pas encore arrivées.

La Fast night, une forte affluence dès la première édition

« Nous avons mis 19h sur le flyers parce qu’on sait que les gens aiment prendre leur temps et arriveront à 20h. Donc on est dans les temps. » confie rapidement un des membres de l’organisation. « L’ambiance va monter crescendo et puis pour les batailles d’échappement ce sera la folie. » Au bout de la 5ème édition, les organisateurs connaissent bien leur produit. « Nous avons commencé à Jarry et nous avons été surpris par l’affluence. Nous attendions une centaine de passionnés et nous nous sommes retrouvés avec 400 personnes excités… depuis nous avons mieux calibré les choses pour que l’événement se déroule en toute sécurité. »

À 20h, la zone d’exposition est déjà beaucoup plus remplie, les badauds, téléphone en main, prennent des photos. Des photos de Tesla tout fraîchement arrivées sur l’île, des BMW tunées, et des Subaru 22b STI. À chaque nouvelle arrivée dans la zone d’exposition, les spectateurs se précipitent donnant à la scène des allures de séquence de Fast and Furious.

Pour l’amour de la collection

Au-delà du spectacle, la Fast Night est l’occasion pour les collectionneurs de sortir leurs bijoux en toute discrétion. C’est le cas de Fabien, qui a fait sensation en arrivant au volant de la Chevrolet Camaro 45th Anniversary rutilante. Le temps de la garer, il en descend rapidement pour se fondre dans la masse, laissant le public l’admirer. Il estime que des événements tels que la Fast Night lui font justice à sa voiture qui, dans son cas, est un rêve d’enfant. « J’ai toujours été fan des voitures américaines. Enfant, j’avais des miniatures de Chevrolet, de mustang, et je m’étais promis d’avoir, dès que possible, une Chevy. »

Rêve réalisé au prix d’une attente d’un an et demi, le temps d’homologuer, puis de faire transiter son bijou jusqu’en Guadeloupe. « On ne se rend pas compte, mais il faut être très patient. D’autant qu’avec les formalités administratives, on paie près de deux fois la voiture. »  Une contrainte qui en vaut la peine. « Chaque fois que je la débâche pour la sortie, et que je suis au volant, c’est une joie incroyable. » Et il y a de quoi, sous ce capot un moteur V8 de plus de 400 chevaux attend de rugir dans un bruit incroyable. Souvent réunis en association, les collectionneurs et passionnés auraient aimé profiter de plus d’événements dédiés aux voitures d’exception. Mais l’exercice est pour le moment difficile en raison notamment de la volatilité de la communauté mécanique sur l’île. Au total, le public a pu admirer près de 80 modèles dont une dizaine de collection.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
43 540 €
58 540 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
CUPRA
FORMENTOR
48 900 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
27 680 €
31 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *