Voitures électriques : pourquoi certains propriétaires regrettent leur investissement ?

Par Hélène Luz | Le 28/11/2023 | Conseil électrique

Selon une enquête Yougov récente, 54 % des propriétaires et locataires de voitures électriques et hybrides rechargeables ont des regrets quant à leur achat. Ces derniers déclarent s’en vouloir de leur choix en raison de l’augmentation récente des tarifs de l’électricité. En effet, à la suite 1er août dernier notamment de la hausse significative des prix de l’électricité consécutive à la fin du bouclier tarifaire en France, les conducteurs de véhicules verts remettent en question la pertinence de leur achat d’une voiture électrique. 

Quels sont les problèmes des voitures électriques bien que leur prix d’acquisition baisse ?

Ces dernières rencontrent plusieurs soucis qui limitant leur adoption à grande échelle. L’un des problèmes majeurs est la production, le stockage et la distribution de l’électricité nécessaire pour alimenter ces véhicules. En effet, bien que ceux-ci soient considérés comme produisant zéro émission au niveau local, il faut prendre en compte l’origine de l’électricité utilisée pour les recharger. Sa production provient la plupart du temps encore des sources fossiles ou nucléaires, lesquelles entraînent des émissions de polluants et contribuent au changement climatique.

De plus, le stockage de l’électricité pose également un problème important pour ce type de voitures. Actuellement, les batteries lithium-ion sont largement utilisées par les constructeurs, mais elles ont une autonomie limitée (environ 100 à 300 km) et nécessitent un temps relativement long pour se charger complètement. Ces limitations peuvent rendre, par conséquent, difficile certains trajets longs ou nécessiter davantage d’arrêts fréquents pour recharger.

Le coût des batteries constitue, par ailleurs, un obstacle majeur dans le développement des voitures électriques. Elles ont une durée de vie limitée et doivent être recyclées correctement afin d’éviter toute pollution environnementale supplémentaire. 

Pourquoi les voitures électriques ne sont pas forcément LA solution ?

Les voitures vertes sont souvent présentées comme la clé pour lutter contre les problèmes environnementaux liés à la pollution et aux émissions de gaz à effet de serre. Cependant, avec la hausse du prix de l’électricité, il est légitime de se demander si elles représentent réellement une alternative viable.

Il convient de souligner que le coût global d’un véhicule électrique ne se limite pas seulement au prix d’achat initial. En effet, un des principaux inconvénients de cette dernière est sa dépendance vis-à-vis du réseau électrique pour recharger ses batteries. Avec la hausse des tarifs de l’électricité dans l’Hexagone, cela peut représenter un surcoût significatif pour les propriétaires d’une marque fonctionnant à l’électrique. De plus, le manque actuel d’infrastructures adaptées et accessibles constitue également un frein majeur au développement des voitures vertes. Les utilisateurs peuvent rencontrer des difficultés lorsqu’ils cherchent une borne compatible ou lorsque les bornes disponibles sont déjà occupées. 

En outre, même si certaines entreprises proposent désormais une facturation au kWh plutôt qu’un forfait fixe par recharge effectuée, cela n’est pas encore généralisé et peut varier selon les bornes utilisées. Cette incertitude tarifaire et ce manque de transparence peuvent décourager certains usagers potentiels qui souhaiteraient avoir accès à des informations claires sur les coûts de recharge.

Une vente de voiture électrique en hausse qui ne s’accompagne pourtant pas d’un boom des bornes de recharges !

La vente de véhicules électriques connaît un certain engouement ces dernières années, mais cette tendance ne s’accompagne toutefois pas d’un déploiement conséquent des bornes de recharge. Cette situation soulève plusieurs questions et suscite des préoccupations quant à l’accessibilité et à la facilité de recharge pour les propriétaires de véhicules électriques.

L’une des principales raisons qui expliquent ce décalage entre la demande croissante et le manque d’offre de bornes de recharge est liée aux défis logistiques et économiques que représente l’installation d’un réseau étendu. En effet, il faut prendre en compte les coûts élevés associés à l’infrastructure nécessaire ainsi que les contraintes géographiques liées au déploiement de ces points de recharge dans tout le pays.

De plus, certains acteurs du marché sont réticents à investir massivement dans les infrastructures nécessaires tant que la demande n’est pas suffisamment établie. Cela crée un cercle vicieux où le manque d’infrastructures freine l’adoption massive des véhicules électriques tandis que le faible nombre de véhicules sur les routes dissuade certains investisseurs d’étendre leurs réseaux.

Un autre obstacle majeur est lié à la complexité du système actuel pour accéder aux points de charge disponibles. Les utilisateurs doivent souvent télécharger différentes applications ou être clients d’un opérateur spécifiques pour pouvoir recharger leur voiture. De plus, il existe peu ou pas encore de comparateur offrant aux conducteurs de trouver facilement le point de charge optimal en termes tarifaires et pratiques. Il est donc crucial d’améliorer la transparence et l’interopérabilité entre les véhicules et les bornes afin de faciliter le développement de la mobilité électrique en France.

Actuellement, de plus en plus de propriétaires de VE ou hybrides rechargeables font face à de nombreux défis à la suite de leur passage à une conduite 100 % électrique. Le parcours du combattant pour trouver des bornes de rechargement ainsi que les diverses augmentations récentes des tarifs de l’électricité ont, en effet, fortement remis en question la pertinence de leur achat initial. Il est donc impératif que le gouvernement se penche rapidement sur ces problématiques afin que l’adoption généralisée des voitures électriques puisse réellement s’effectuer.

Hélène Luz
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
27 900 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
19 900 €
29 260 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
23 523 €
29 150 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *