Rallye de Guadeloupe : Pardo/De La Haye Rois de la Montagne

Par Gianny Gabriel | Le 15/11/2022 | Sports mécaniques

Sur les 24 équipages engagés sur le Rallye de Guadeloupe, 3 n’ont pu prendre le départ pour diverses raisons. Ainsi, Nebor, Pradel et Théodore (récemment sorti de la route en Martinique lors du rallye du Gros morne) manquaient à l’appel dès vendredi soir. Du coup, l’équipage qui portera son nom au palmarès de ce premier rallye de la Montagne fera partie des 21 autres présents sur la ligne de départ de la spéciale le vendredi soir. 

Un « nouveau » rallye pas si nouveau. 

Le rallye débute par une courte spéciale d’un peu plus de 1 km 200 dans les rues de la ville de basse terre. Une nouveauté et un vent de fraîcheur dans le rallye Guadeloupéen. Un tracé à effectuer 3 fois pour débuter le rallye vendredi soir. L’occasion rêvée pour les nombreux spectateurs de voir sans se déplacer, les bolides et leurs équipages. D’autant plus qu’ils réalisaient des passages spectaculaires, notamment avec l’obligation de contourner les rond points intégralement. 


Le samedi représente le plus gros morceau du rallye avec pas moins de 9 spéciales au programme. Des spéciales pour beaucoup issues du rallye Sud Basse Terre. Celle-ci étant bien connu des aficionados. Enfin, le dimanche, avec ses 4 spéciales, pourrait paraître plus « tranquille » sur le papier, mais avec le juge de paix, la spéciale « Vieux-Fort / Valkanears », il faut rester concentré jusqu’au bout !

Pardo de la tête aux pieds

Dès la première spéciale du rallye le vendredi soir, l’équipage Pardo/De La Haye se distingue en signant le temps scratch, quelques 88 centièmes de seconde devant Loic Derussy. Les Martiniquais Nallamoutou-Sancho/Egouy sont déjà distancés de près de 2 secondes. Premier coup de théâtre dès le départ, l’un des favoris : Stéphane Negre copiloté par Jannie Goffin, récents vainqueurs du rallye des grands fonds, semble en panne ! Le véhicule n’avance pas comme prévu et le duo ne se classe que 6e de la première spéciale.

Pardo remet le couvert sur la seconde spéciale mais sur la troisième spéciale, la mitsu bleue de Negre semble avoir retrouvé des couleurs. Temps scratchs pour ces derniers pour bien terminer les spéciales du vendredi. À noter le vendredi soir, la très bonne performance du tandem Kubiak/Pradel qui se hisse à la 3e place de la 2e spéciale avec leur « petite » 106. Elle a été bien aidée par des conditions de piste bien plus sèches que les autres concurrents. 

Autre petit rebondissement, la disparition du classement de Philippe Ninou. Suite à un petit souci interne, le pilote de la 207 Super 2000 a abandonné et repartira le lendemain avec un autre copilote. Dommage, c’était un prétendant au top 5 voir au podium ! Qu’à cela ne tienne ! À l’issue de l’étape du vendredi soir :  Pardo mène devant Derussy et Nallamoutou-Sancho. Negre quant à lui a effectué une petite remontada et est prêt à mettre la pression sur l’équipage martiniquais le samedi. 

Grosse bataille sur le rallye le samedi

Reparti le couteau entre les dents, le duo Negre/Goffin signe le premier scratch du samedi matin avec autorité, assénant près d’une seconde au kilomètre à Pardo/De La Haye. Mais tout au long de la journée, nous assistons à une très belle bagarre entre ces pilotes. Un coup Negre, un coup Pardo. La lutte est intense mais légèrement à l’avantage du pilote de la Fabia. Le tout arbitré par un équipage Derussy/Codiamoutou extrêmement régulier et propre dans leur pilotage. Sans oublions qu’ils ont un équipage en embuscade à la troisième place, près à bondir d’une place au classement en cas de faux pas de l’un des deux équipages devant. 

Les Martiniquais Nallamoutou-Sancho/Egouy, quant à eux, sont juste derrière en assurant un maximum de spectacle. En regardant un peu plus bas dans le classement, on retrouve là aussi de très belle bagarres à coups de centièmes de secondes ! C’est le cas notamment entre les deux meilleurs ennemis : les pilotes de C2 R2 Altis et Sainte-Luce et leur copilotes respectifs Crusoé et Romuald qui se rendent coup pour coup. Une fois de plus, les temps sont à surveiller de très près. 

Les spéciales s’enchaînent. Certaines sont annulées. Il pleut, ça sèche … Des équipages abandonnent, notamment suite à des sorties de route sans gravité pour l’équipage Lapin/Zamore. Bref, le samedi est long et intense et tout le monde a hâte de connaître le classement final du dimanche. 

Negre doit jeter l’éponge

Le dimanche ne se passe pas bien du tout pour Stéphane Negre et Jannie Goffin. La mitsu est au ralenti et fume bizarrement. L’équipage, qui perd près de deux minutes sur la tête lors de la spéciale 13 doit abandonner à cause d’une fuite d’huile. Celle-ci a été causée par un cache haut moteur fissuré. C’est une grosse déception pour cet équipage qui était déjà bien installé en seconde position. De plus, suite à leur victoire sur le rallye des Grands Fonds, et les autres bons résultats, ils pensaient sérieusement au championnat. Malheureusement, ils perdent de gros points ici. Dommage !

Du coup, l’équipage Pardo/De La Haye déroule tranquillement vers une première victoire avec cette voiture. Trois ans après son dernier rallye, Frédéric Pardo signe un retour fracassant. Pourtant, ce rallye est jugé long et usant pour les hommes et les mécaniques. Et ce dernier a déjà prévu de participer au rallye des champions à la Martinique en début décembre prochain. 

9 équipages rescapés

Deuxième au général, Loïc Derussy et Manuel Codiamoutou ont certainement été les deuxième plus réguliers de ce rallye. Il s’agit donc d’une place logique pour cet équipage qui sort la calculatrice avant le dernier rallye le karuréka. 

Ensuite, en troisième position, nous découvrons les Martiniquais Willy Nallamoutou Sancho et Philippe Egouy. Ils sont resté un moment gênés par la voiture 0 qui ouvrait la course devant eux. Mais leur régularité leur a permis de monter en puissance au fil du rallye. Un parcours de bonne augure pour le rallye des champions. 

Aussi, nous avons vu une très belle performance de Lionel Sainte-Luce et Ludovic Romuald. Avec leur 4e place au général, ils sont les 1ers « des autres ». Ces derniers prouvent que leur podium au rallye Madinina n’est pas le fruit du hasard. Quant à Nicolas Joseph et Laura Palmont, ils s’en sortent très bien avec leur 5e place au général. Premier RC4, premier Groupe N., c’est belle performance pour ce pilote à surveiller. 

La Saxo est bien moins puissante que la Golf, mais David Barrière et Joanne Blanc ont mené la petite Citroën à l’arrivée à la très belle 6e place au général. Ils devancent Anthony Altis, distancé au cours du rallye et qui a avoué avoir beaucoup appris d’un rallye qu’il a trouvé particulièrement difficile. Steeve Mélange et Aymeric Montfort ont tout connu ce weekend : des temps forts avec de très belles prestations dans le top 6 et des temps faibles pour diverses raisons. Mais l’essentiel est là : être à l’arrivée !

Enfin, le classement est complété et refermé par le 9e équipage : Olivier Trésor et Vivian Bourseau qui ont le mérite d’être à l’arrivée ! 

Beaucoup d’abandons

Outre les non partants, ce rallye a connu 12 abandons dont une seule sortie de route – heureusement sans gravité ! Malheureusement la mécanique a trahi de nombreux pilotes qui étaient en bonne position au classement ou qui faisaient le spectacle. Nul doute qu’ils vont tout faire pour être au départ du prochain et dernier rallye de la saison : le rallye karukera. Il aura lieu les 16,17 et 18 décembre prochains. Mais juste avant, il y aura en Martinique le rallye des champions les 2,3 et 4 Décembre. Et évidemment, Oovango sera la !

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
43 540 €
58 540 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS3 CROSSBACK
38 890 €
48 890 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
34 900 €
39 900 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *