Nissan Ariya e-4ORCE : la Japonaise électrique futuriste

Par Sébastien Berthoud | Le 11/04/2024 | Essais Auto

Quel coup de crayon ! Le design de l’Ariya mêle subtilement des lignes futuristes, une calandre noire plutôt imposante ainsi qu’un gabarit à mi-chemin entre un SUV et un monospace. Et le coloris baptisé « Akatsuki Copper » avec toit noir de notre modèle d’essai ne passe pas inaperçu, surtout avec ses dimensions généreuses (2,17 m de largeur avec les rétroviseurs).


En ouvrant la porte côté conducteur, la surprise est de taille avec l’impression d’entrer à l’intérieur d’un véritable salon roulant. Les finitions sont à la hauteur et les deux écrans de 12,3 pouces plutôt agréables. L’affichage tête haute est appréciable mais les menus de l’ordinateur de bord demanderaient un coup de jeune et les commandes tactiles sur l’accoudoir central électrique peuvent faire débat. Si le volume du coffre n’a rien de surprenant pour un véhicule de cette taille (415 litres), l’habitabilité est exemplaire avec un espace aux jambes généreux pour les passagers à l’arrière qui peuvent profiter d’une luminosité maximale grâce au toit ouvrant panoramique. Cerise sur le gâteau, le rétroviseur central vidéo est une invitation aux manoeuvres, surtout la nuit, et fait oublier le gabarit de l’auto.


Nervosité au programme

Avec deux moteurs électriques pour une puissance cumulée de 306 ch et 600 Nm de couple, l’Ariya e-4ORCE ne manque pas de punch. L’exercice du 0 à 100 km/h est avalé en moins de 6 secondes, avec des passagers et quelques bagages. Un score valable en toutes conditions, quatre roues motrices obligent. Si les freins sont parfois à la traine pour stopper les 2,2 tonnes du mastodonte, le châssis est très prévenant et il est possible de s’amuser. 

Sur les longs trajets, le double vitrage de l’Ariya fait des miracles. À haute vitesse, les bruits d’air sont filtrés de manière impressionnante. Comme les aides à la conduite sont nombreuses (maintien dans la voie, freinage anticipé en courbe, assistant dans les embouteillages, ajustement aux limitations de vitesse…), enchaîner les kilomètres est un véritable plaisir.

La fonction e-Pedal Step permet de récupérer un peu d’énergie grâce au freinage régénératif. En étant doux du pied droit, il est ainsi possible de dépasser les 400 km d’autonomie. Par ailleurs, l’Ariya intègre un système actif de gestion de la température de la batterie qui peut être activé manuellement. Cela permet de la réchauffer au préalable, à l’approche d’une session de charge rapide afin d’obtenir la vitesse la plus élevée possible. 



Au final, la Nissan Ariya e-4ORCE tient la comparaison avec ses concurrentes dans bien des domaines. Proposée à 60 000 € (62 000 € avec les bonnes options), elle représente une excellente alternative à la Volkswagen ID.4 GTX ou encore au Skoda Enyaq Coupé RS. Un achat intelligent.

Les plus 

-Rétroviseur central vidéo

-Habitabilité

-4 roues motrices

-Agrément de conduite et nervosité

Les moins

-Plus de 2,2 tonnes sur la balance

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
27 146 €
32 440 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
28 600 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4 X
25 285 €
31 780 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *