L’état des routes de Martinique : l’impact sur nos véhicules

Par Dina PERIA | Le 07/03/2022 | L'auto & vous | News

État du réseau routier en Martinique

Sujet ô combien sensible, les usagers ont tous un avis bien arrêté sur la question des infrastructures routières en Martinique qui se dégradent. Le constat général dit que « certaines routes de Martinique sont en assez mauvais état et qu’elles coûtent cher au porte-monnaie des usagers ». Certains glissent que « nous n’avons pas chez nous de routes comme il se doit. On doit certainement changer plus de pièces en Martinique qu’ailleurs », ajoute-t-on.

Un trou rebouché par là, une chaussée démontée dans un rond-point, des nids de poule qui apparaissent ou encore une signalisation insuffisante… Ce qui fait souvent l’objet de coups de gueule d’usagers qui attestent un peu plus chaque jour de leur mécontentement.

Le diagnostic d’un garagiste est quand à lui sans appel. « Les pièces les plus usées sont liées à tout ce qui est suspension et direction. Amortisseur, train avant, barre de tension, biellettes… sont les premières pièces à changer ». Le porte-monnaie des usagers en prend également un coup. Lorsqu’ils regardent au coût annuel des dépenses pour les pièces de voiture.

En plus des reliefs des territoires ultramarins, l’état des routes de la Martinique explique également l’ascension des 4X4 un temps et des Pick up, dans ce département.

Comment sont les routes : avis d’usagers

Pour Stéphen-Jean Pécome, originaire de Sainte-Luce, un accident peut survenir en raison du mauvais état de la route ou d’un défaut d’entretien. « Cela fait bien depuis longtemps que l’on se moque des usagers de la route », explique-t-il assez remonté. « La route nationale 5, au lieu-dit les Coteaux à Sainte-Luce, est un vrai toboggan. Et bien plus encore, dans le sens Sainte-Luce – Rivière-Salée quand il pleut c’est une vraie patinoire. Car l’écoulement de l’eau se fait au milieu de la chaussée. Nous payons une taxe prélevée sur le carburant pour l’entretien des routes pourtant. »

Fulbert Cina, Ducossais, est lui un peu plus mesuré. « J’ai 25 ans de permis de conduire, indique-t-il. Il est vrai qu’il y a eu une évolution sur les grands axes où il y a eu des entretiens fin 2021 notamment. Mais le problème reste sur les voies communales et parfois les voies privées ». L’état de certaines routes de Martinique peuvent avoir un impact important sur les véhicules. Les municipalités ont parfois du mal à dégager suffisamment de budget pour entretenir les chemins communaux qui sont, par endroit, dans un état déplorable voire parfois délaissés. L’usure des pièces des véhicules  se fait ressentir fortement. Des ressorts d’amortisseurs qui cognent… des bruits sourds…

Qui doit s’occuper de l’entretien des routes ?

Fulbert poursuit en signalant la déformation de la route dans le rond-point de Champigny à Ducos, à la sortie de la zone industrielle direction Rivière-Salée ainsi qu’à la sortie du pont de Génipa, direction Ducos, qui tend à glisser facilement à la moindre averse et à faire perdre le contrôle. « On n’en parle pas mais il y a beaucoup d’accidents à ce niveau là. Les routes sont souvent des scènes d’accident en raison de leur état ».

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
30 680 €
36 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3
15 540 €
19 440 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
21 990 €
31 990 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (2)
  • Le 12/03/2022 | Ted

    La CTM a augmenté la taxe sur le carburant prétextant quil ny avait pas eu d'augmentation depuis des années. Avant les route étaient réparer dans la semaines ou il y avait un problème et cela durait très longtemps avant une nouvelle déformation. Depuis 10 ans ils font de la merde. Une route qui fait moin de bruit mais à la moindre pluie elle se déforme. De plus il prennent 1 ans pour faire une réparation maintenant. Alors pourquoi payer plus de taxe pour de la merde? Nous vivons dans un monde où tout les secteur d'activité pensent à l'argent avant tout quoi qu'il en coûte et quelque soit le résultat. On parle d'écologie et de prévention je trouve cela bien hypocrite. Les routes ne sont pas bonne et nous font dépenser. De plus on consomme et pollue plus quand il fait freiner pour slalomer et éviter les ni de poules et reaaccelerer que si on roulait à une vitesse constante. Quand on entend que des ingénieurs étrangers viennent faire des route soit disant ils ont le savoir-faire et 1 ans après il y a un gros cratère qui se forme...on se demande cest quoi exactement leur spécialité ? Au niveau de l'aéroport direction lezarde cela fait un ans que la voie de droite est déformée cela ne dérange personne. Mais il fait bien faire un léger écart léger à gauche pour l'éviter au risque de renverser une moto qui fait une remontée de fil interdite . Sortant de lezarde pour aller vert l'aéroport il y a une ligne se déformant depuis deux ans la encore rien est fait. Les petites route de campagne n'en parlons même pas. Cest maire la CTM tout le monde se renvoie la balle. En attendant nous payons toujours plus de taxe impôt carburant et nos voiture s'abîment. Nous dépensons encore plus. Cela les arrangent ils sen mettent plein les poches. Les dépensent augmente dans les collectivité mais les résultat baissent et la qualité diminue. Tout ce qu'ils peuvent dire on a dépenser des millions par si des millions par la . Je refuse de croire que ceux qui sont payer pour l'entretient du réseau routier ne voient pas comme nous les défaut de nos route en allant au boulot.

  • Le 10/03/2022 | Volberg

    Ce garagiste a tout à fait raison.Le mercredi 9 mars 2022, j'ai changé les rotules de suspension de ma voiture qui a seulement 4 ans. À cause de l'état des routes( surtout les routes dites "departementales".

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.