Les VHU en Martinique, vers une meilleure gestion en 2022

Par Dina PERIA | Le 01/06/2022 | Environnement | News

  • Partager l'article sur :

Ce ne sont pas des trophées et pourtant chaque année, un nombre important  de véhicules hors d'usage sont abandonnés sur la voie publique par leur propriétaire et  fleurissent les bords des routes martiniquaises. Un problème  récurrent  qui se pose et représente des  nuisances  pour  l'environnement et la santé de la population. Comment ont évolué les collectes de VHU en Martinique ces deux dernières années ? Quelles sont les solutions pour résorber la présence des VHU ?

Conformément aux dispositions du code de l’environnement, un plan d’actions engage les producteurs automobiles, les collectivités et bailleurs sociaux (SMHLM, SIMAR) sauf quelques très rares exceptions, à poursuivre ce travail d’enlèvement de VHU en Martinique et de dépollution de ces épaves. Chaque année, un bilan des collectes est dressé par l’association traitement des déchets automobiles-véhicules hors d’usage. En 2021, 3019 VHU collectés par TDA-VHU et les propriétaires, contre 3152 l’année précédente. Soit une baisse de 4 %. Les collectes varient selon les collectivités, les difficultés rencontrées et le contexte, notamment sanitaire qui n’a pas été mobilisateur.

2022 une année bien engagée pour la collecte de VHU en Martinique

Des efforts ont été néanmoins réalisées par les collectivités signataires. Le dernier signataire est la municipalité du Diamant qui devrait rejoindre le mouvement  pour cette année. Selon les chiffres des collectes mensuelles dressées par l’association TDA-VHU Martinique, c’est la ville capitale, Fort-de-France qui remporte la palme dans le nombre de véhicules collectés. De 2020 à 2021, le nombre de véhicules collectés est passé de 804 à 1118 ; tandis que la tendance est à la baisse pour les municipalités de Rivière-Pilote, Rvière-Salée et Sainte-Marie. Collectivités très actives dans le recensement et la collecte des VHU. Loin en deuxième partie de tableau, des communes essentiellement rurales ont très peu effectué de collectes. Les raisons qui peuvent peut-être expliquer de manière générale la diminution des enlèvements, le contexte sanitaire ou un manque d’agents recenseurs. On peut également se demander si le prix moyen de rachat à la tonne de VHU a influencé le traitement et le recyclage des VHU en juillet 2021. 140 euros la tonne en juillet 2021 et 167,5 euros en mars 2022 ; les prix ont connu un pic. L’année 2022 semble bien engagée en matière de recyclage de VHU en Martinique.

Former et communiquer

Pour résorber la présence des VHU sur le territoire, l’association TDA-VHU entend mettre l’accent sur la formation des agents municipaux ; ceux-là même chargés du recensement des épaves sur le terrain, en zone urbaine comme en zone  rurale ; sur  l’accompagnement des agents des bailleurs sociaux ( SMHLM et SIMAR). Dans les cités, les agents municipaux démarchent les propriétaires de véhicules souvent en panne et hors d’usage, avant de procéder à l’enlèvement de ce déchet polluant et dangereux.

Enfin sensibiliser le grand public est un des axes majeurs sur lequel travail l’association TDA-VHU  pour faire appel aux écocitoyens. Cela passe par des campagnes de sensibilisation dans les établissements scolaires sur les dangers que représente un VHU ; (risque de pollution et problème sanitaire) et dans la médiatisation des enlèvements des VHU.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
35 870 €
50 870 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
33 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *