Mobilité Partagée : solution pour les Territoires Insulaires

Par Amaury Lawboum | Le 23/10/2023 | Actu | Economie | Environnement | Green

  • Partager l'article sur :

La mobilité partagée a le vent en poupe, notamment grâce à la mise en place de politiques de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. C'est une solution viable pour optimiser les déplacements en renonçant à la voiture particulière. Elle est même encouragée par la loi d'orientation des mobilités. oOvango vous présente la mobilité partagée dans les territoires insulaires.

Les territoires insulaires, par leur nature géographique particulière, sont confrontés à des défis uniques en matière de mobilité. Les déplacements à l’intérieur des îles exigent souvent l’usage de la voiture, qui est pourtant la solution la plus encombrante et polluante. Si la voiture individuelle est une solution mal-optimisée, c’est ici que la mobilité partagée entre en jeu, apportant une bouffée d’air frais dans ces environnements uniques. La mobilité partagée regroupe plusieurs solutions de mobilité douce. Elle en est d’ailleurs elle-même une. Les DOM, notamment La Réunion, ont déjà des solutions qui permettent de se passer, dans une certaine mesure de la voiture individuelle.

Quelles sont les mobilités douces utilisées ?

La mobilité partagée peut se reposer sur une solution simple telle que l’autopartage ou le covoiturage, avec des applications comme Karos par exemple, qui permet à ses usagers de covoiturer pour les trajets domicile-travail. Mais elle se constitue également de services de mobilité partagée, qu’ils soient des deux-roues (vélos, vélos électriques, trottinettes et scooters électriques…) ou des voitures. Ces véhicules en libre-service sont souvent électrifiés, à la fois (dans le cas des deux-roues) pour faciliter leur usage, mais surtout pour qu’ils n’émettent aucun gaz à effet de serre.

Les défis de la mobilité insulaire

Les territoires insulaires sont souvent caractérisés par une topographie accidentée, une faible densité de population et une dépendance excessive à l’égard des véhicules personnels. Ces caractéristiques entraînent des problèmes de congestion, des émissions de gaz à effet de serre et des coûts élevés associés à la possession de véhicules individuels. 

La mobilité partagée : une solution polyvalente

La mobilité partagée offre une réponse à ces défis insulaires. Voici comment elle peut bénéficier aux territoires insulaires :

1. Réduction de la congestion : En encourageant le partage de véhicules, la mobilité partagée contribue à réduire le nombre de voitures sur les routes insulaires, ce qui diminue la congestion et améliore la fluidité du trafic.

2. Économies financières : Les coûts associés à la possession d’un véhicule individuel, notamment l’essence, l’assurance et l’entretien, sont souvent plus élevés sur les îles en raison des distances à parcourir. La mobilité partagée offre une alternative abordable, permettant aux résidents d’économiser de l’argent.

3. Durabilité environnementale : La mobilité partagée favorise l’utilisation de véhicules électriques, réduisant ainsi l’empreinte carbone des déplacements insulaires. Cela contribue à la préservation des écosystèmes fragiles des îles.

4. Meilleure accessibilité : Les services de mobilité partagée comblent les lacunes dans les systèmes de transport public insulaires, rendant les déplacements plus accessibles pour tous, y compris les résidents des zones reculées.

5. Encouragement du tourisme : Les touristes qui visitent les îles bénéficient également de la mobilité partagée, qui leur offre des options flexibles pour explorer l’île sans avoir à louer une voiture.

6. Gestion de flotte optimisée : Les autorités insulaires peuvent utiliser la mobilité partagée pour gérer leur flotte de véhicules de manière plus efficace, en réduisant les coûts d’acquisition et d’entretien.

Des exemples d’opérateurs de mobilité partagée dans les îles

Current Vehicules : mini-voitures pour un mini-territoire

Current est un créé en 2017 par l’entrepreneur Piers Carr dans l’archipel des Bermudes. Il met à disposition aux touristes et aux locaux plus d’une centaine de véhicules en libre-service stationnés dans des zones dédiées. Les véhicules sont exclusivement des quadri-cycles à moteur électriques : la Citroën Ami, la Renault Twizy et la XEV Yoyo. 

Le déblocage se fait via une application sur smartphone. Chaque utilisateur a la possibilité de réserver un véhicule instantanément ou bien à l’avance pour s’assurer d’en avoir un à disposition. À noter qu’il est nécessaire d’avoir 21 ans ou plus, et de posséder le permis de conduire pour les utiliser. En France pourtant, les quadri-cycles à moteur (limités à 45km/h) peuvent être conduits sans permis B.

La tarification pour une Twizy est de 0,5$/min, ou 26$/heure, auxquels s’ajoutent 1,50$ de frais de déblocage. Les habitués peuvent souscrire à un abonnement à 100$ par mois qui divise le prix de la location par deux. 

L’offre de Current vise surtout les touristes qui veulent découvrir l’île de manière autonome. En effet, aux Bermudes il est interdit pour les non-résidents de posséder, louer et d’utiliser une voiture normale. Les touristes doivent alors se tourner vers des micro-voitures – des quadri-cycles à moteur – 100% électriques. De plus, la vitesse maximum autorisée sur les routes de l’île est de… 35km/h, tandis que sa superficie de l’archipel n’est que de 54km2, soit 21 fois moins que la Martinique ou encore 47 fois moins que La Réunion…

Les mini-voitures de Current peuvent stationner dans des « Home Zones », des lieux stratégiques qui maillent le territoire, le plus souvent pour des touristes (Aquarium des Bermudes, Complexes hôteliers, plages, musées…). Ces zones sont presque toutes équipées de bornes de recharge pour les véhicules. 

EVie : Jersey et Guernsey en vélo ou en voiture électriques

EVie est une entreprise créée en 2019 par Gavin Breeze sur les îles de Guernsey et Jersey. Son ambition est d’offrir une solution de mobilité douce aux habitants et aux touristes et de connecter leur territoire. L’application permet aux usagers de louer, à court-terme (à la minute) et à moyen-terme (au mois) des vélos électriques et des vélos-cargo électrique. On peut aussi réserver des voitures électriques, de la minute à la journée entière. À l’inverse de Current, EVie offre la possibilité de louer des voitures normales, telles que des Zoé et des BMW i3, ainsi que des utilitaires électriques. De par son service de location de vélos-cargo et d’utilitaires électriques, EVie veut faire de la livraison neutre en carbone. L’entreprise a un partenariat avec Guernsey Post, l’entreprise postale de Guernsey, pour l’usage de vans électriques EVie.

EVie offre un service d’entretien des vélos électriques pour tout le monde. Le diagnostic est gratuit et le client peut louer un vélo électrique le temps que le sien soit réparé.

EVie propose aussi la Citroën Ami, soit sous forme d’abonnement payé chaque mois, soit sous forme de location avec achat à terme, soit en achat comptant. Sa formule d’abonnement comprend une borne, l’entretien et l’assurance du véhicule dès £379 par mois. 

ZWAV : service de mobilité partagée à La Réunion

ZWAV est la première solution de mobilité partagée en free-floating dans les DOM. Créé en 2021, ZWAV offre depuis 2022 un service de trottinettes en libre-service. Pour l’heure, ce sont 70 trottinettes qui sont réparties dans 30 stations sur la commune de La Possession. Les trottinettes sont 100% électriques et bridées à 25km/h. Le déblocage coûte 1€ puis l’usager paie à la minute, au tarif de 25ct/min. Des abonnements permettent de réduire les coûts et de fidéliser les usagers. 

Si pour l’heure l’étendue du territoire couvert par ZWAV est petite (limitée à la commune de La Possession), ZWAV va déployer de nouveaux deux-roues électriques prochainement à Saint-Paul. Cette nouvelle offre s’accompagnera également de scooters électriques, qui permettront d’atteindre les 45km/h. Son but est de dominer la mobilité partagée à l’ouest et au sud de La Réunion.

ZWAV est également un vendeur de deux-roues électriques, qui propose à la vente dans 4 magasins (Saint-Denis, Le Port, Saint-Gilles, Saint-Pierre) des trottinettes, des scooters et des petites motos 100% électriques. On retrouve aussi un rayon d’accessoires et d’équipements pour motard ou usager des deux-roues électriques.

L’avenir de la mobilité insulaire : par la mobilité partagée ?

Les territoires insulaires du monde entier découvrent les avantages de la mobilité partagée. Des initiatives pilotes voient le jour, allant des programmes de covoiturage comme Karos aux systèmes de location de deux-roues et de voitures électriques. Ces approches novatrices apportent des changements positifs, réduisent l’impact environnemental et améliorent la qualité de vie sur les îles.

La mobilité se conçoit ici davantage comme un service que comme un bien (voiture particulière par exemple). L’utilisateur règle, avec son smartphone, le trajet du point A au point B, plutôt qu’une voiture rarement utilisée. Cette logique est celle du MaaS, dont nous avons précédemment parlé dans un article sur La Réunion.

En conclusion, la mobilité partagée s’avère être un atout précieux pour les territoires insulaires, aidant à surmonter les défis uniques de la mobilité. En promouvant une utilisation plus efficace des ressources de transport, elle contribue à créer des communautés insulaires plus durables, économiquement viables et agréables à vivre. Pour les îles, la mobilité partagée est un vent de changement positif.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3
18 320 €
22 820 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
ALFA ROMEO
GIULIA
43 900 €
49 040 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3
14 990 €
 
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *