La voiture autonome : rêve ou réalité en Outre-mer un jour ?

Par Redaction | Le 31/01/2022 | Actu | L'auto & vous

Présentation de la première voiture autonome

Le 1er juillet dernier, le gouvernement a fait paraître un décret modifiant le code de la route. Le but étant de poser un cadre juridique sur la responsabilité des voitures autonomes. Si ce concept de première voiture autonome paraît encore lointain, pour le gouvernement français cette innovation arriverait à grand pas. Plusieurs entreprises tel que Google, Apple et Tesla se sont d’ores et déjà penchés sur la question. Plusieurs modèles sont à ce jour en phase de test avant de pouvoir officiellement être autorisés sur la route. Un décret assez en avance, puisqu’il s’agit juste d’une expérimentation de ces véhicules sur les routes françaises. Une expérimentation prévue cette année.

Une responsabilité du conducteur remise en cause dans certains cas du car autonome

Le décret stipule que la responsabilité du conducteur sera évaluée selon le niveau d’autonomie du véhicule. Lors d’un accident, si la voiture autonome était en autonomie complète, le conducteur ne serait pas mis en cause. Cependant l’assurance pourrait se retourner contre le fabricant du logiciel de la voiture autonome ou du constructeur du véhicule. Cependant le système de conduite automatisé ne pourra pas être enclenché sur toutes les portions de routes. Son utilisation restera malgré tout réservée à certains endroits et dans certaines conditions précises. Lors des embouteillages sur l’autoroute, il sera possible d’activer le système de conduite autonome par le conducteur . En revanche, le but est qu’en ville ou sur les routes à double sens, son utilisation sera formellement interdite.

Des véhicules adaptés pour les DOM ?

Certaines interrogations se posent concernant les départements d’Outre-mer. Pour assurer le bon fonctionnement de ce type de véhicule, la route empruntée doit être dans un état optimal. Les panneaux doivent être lisibles pour la voiture autonome, qui repère par un capteur la signalisation en vigueur dans l’espace. Les tracés sur le bitume doivent être nets et précis pour que le véhicule puisse rester dans sa voie. Vient donc la question des routes parfois endommagées et chaotiques. Seraient-elles adaptées pour ce type de véhicule ? Nous avons interrogé l’un des principaux acteurs des transports à La Réunion. Il nous dit « aujourd’hui il n’y aucun équipement, aucune installation pour les véhicules autonomes à La Réunion. Personne n’en parle pour l’instant, aucun politique, aucune collectivité locale ne porte un tel projet à ce jour. »

La voiture et conduite autonome, loin d’être une priorité

Si le but du projet des voitures autonomes semble se concrétiser dans l’hexagone, en Outre-mer leur arrivée reste encore très lointaine. Pour le futur des transports de La Réunion, la voiture autonome n’est pas envisagée dans les années à venir. Pour le moment, les différentes organisations de transport s’emploient à développer le réseau déjà existant avec les véhicules actuels. Sans oublier l’électrification de la mobilité, qui demande elle aussi, de nouveaux aménagements.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
LEXUS
IS
29 990 €
30 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
26 670 €
30 170 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
25 990 €
30 990 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.