La Yaris GR enfin aux Antilles !

Par Redaction | Le 27/08/2021 | Actu

Attention, cette petite citadine va faire du bruit ! Dans tous les sens du terme. De la Yaris qu’on connait maintenant depuis près de deux décennies et quatre générations, elle n’en a que le nom, et en partie seulement. En effet, la dénomination « GR » derrière change tout. Les lieux d’élaboration et de construction d’abord. Si la Yaris est made in France, à Valenciennes, la GR -pour Gazoo Racing, l’unité sport de Toyota basée en Afrique du Sud- sort des usines japonaises du groupe. Seuls les feux, les rétroviseurs et l’antenne sont similaires à la classique, qui pèse 200kg de moins à vide.

La finition « Track » est arrivée en début de semaine en Martinique – DR

Rien à voir avec la Yaris « classique »

Évidemment, sous le capot se cache un « monstre » 1,6L de 261CH et 360Nm porté par quatre roues motrices. De quoi se faire plaisir au volant installé dans un siège semi-baquet. Si l’interface numérique est similaire à celui de la 3ème génération de Yaris -pas le point fort de Toyota-, on retrouve dans le tableau de bord entre les deux compteurs à aiguille des informations numériques telles que la pression de suralimentation et la température de l’eau de refroidissement et d’huile, comme dans les voitures de course. Comme dans la version « classique » hybride, on retrouve le compte-tour et la vitesse en affichage « tête haute » à travers le pare-brise.

La version livrée en Guadeloupe et Martinique est exclusivement disponible en boîte manuelle à six rapports avec trois modes de conduites : normal, track (motricité 50-50 avant arrière, préconisée pour le circuit) et sport.  Les performances ? De 0 à 100km/h en 5’5 et une vitesse maximum de 230km/h pour une consommation de 8,2L/100km annoncée sur le cycle WLTP. 

La concession Toyota de Guadeloupe affiche un modèle d’exposition à Jarry – crédits ML

Une citadine touchée par le malus

Avec ses caractéristiques de voiture de course, la Yaris GR n’en est pas moins facile à conduire, avec toutes les aides à la conduite des voitures actuelles et une fluidité dans le passage des rapports de vitesse. Seul défaut notable au volant : le manque de visibilité à l’arrière lié surtout à un aileron supérieur très bas. 

Vous l’aurez compris, la Yaris GR, malgré ce nom et son gabarit similaire à la petite citadine devrait séduire des amoureux de la conduite sportive qui se donnent les moyens. Il faut compter pas moins de 44500€ pour se l’offrir dans ces territoires, hors carte grise et malus écologique. Avec ses 184g/100km de CO2 rejetée, la petite Toyota est aussi la citadine la plus touchée fiscalement (7 851€ en 2021). 

Deux voitures en une : compacte et sportive, de quoi générer de la curiosité – DR

Pour l’instant, la première livrée aux Antilles est d’une douzaine de modèles. La crise qui touche actuellement la production chez Toyota comme ailleurs pourrait repousser de plusieurs mois les prochaines. En Hexagone, la liste des acquéreurs tout comme les délais de livraison s’allongent pour les deux versions proposées.

Sur les sept premiers mois de l’année, 116 Yaris ont été immatriculées en Guadeloupe, 121 en Martinique et 406 à la Réunion. 

A lire aussi :

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
28 990 €
37 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
26 170 €
30 170 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *