Simulateur de conduite en auto-école : l’expérience Oscar 2 en Guyane

Par Adeline Louault-Pron | Le 24/11/2021 | L'auto & vous

Pas de problèmes d’embouteillage

Le simulateur de conduite Oscar 2 des Codes Rousseau est doté de caractéristiques techniques exclusives. Il est muni d’un siège qui transmet les vibrations et d’un écran panoramique incurvé. Deux écrans latéraux et un écran arrière complètent la machine pour les manoeuvres. Le volant est doté d’un retour de force, d’un pédalier sensitif et d’une boîte 6 vitesses. C’est un concentré d’innovations et de technologies ! Il permet à tous les candidats au permis d’apprendre à conduire en toute sécurité, à leur rythme. « Ce simulateur agréé permet d’effectuer jusqu’à 10 heures de conduite sur les 20 heures que comprend l’apprentissage obligatoire, déclare Stephen Ohlicher, directeur du centre de formation du même nom à Rémire-Montjoly.

L’auto-école, la première à s’équiper de cet équipement dernier cri en Guyane, a prévu de proposer 3 à 5h de conduite sur simulateur à ses clients. « L’idée est de privilégier le simulateur sur les débuts de la formation en focalisant les jeunes conducteurs sur les bases de la conduite ». L’apprentissage des manoeuvres sera quant à lui réservé à la conduite en conditions réelles. 

Améliorer la formation des élèves

L’auo-école Ohlicher explique qu’elle a opté pour cet investissement afin d’améliorer la formation de ses élèves. Oscar 2 leur permet de gagner du temps mais aussi de gagner en confiance en soi. Pas de problèmes d’embouteillages, d’intempéries ou de pannes, le candidat est tout de suite dans l’action. Numa, 15 ans, débute sa formation en conduite accompagnée. Concentré sur la boite de vitesses, il apprend à manier le levier sans stress.  « L’apprentissage me paraît plus rapide et plus efficace. Je n’ai pas le stress causé par le trafic ni l’angoisse de mettre en danger quelqu’un sur la route ou de casser la voiture », confie l’adolescent. Selon les professionnels, la formation des automobilistes sur les simulateurs de conduite est aussi performante que les leçons réalisées au volant de véritables véhicules à double commande.

Un avantage économique

Elle est aussi plus rapide et plus économique pour l’élève comme pour le centre de formation. « L’apprenti conducteur arrive plus sûr de lui aux leçons en circulation réelle. Au final, il n’aura besoin que du minimum d’heures obligatoires pour valider sa formation », indique un moniteur. Cerise sur le gâteau, le prix d’une heure de séance sur simulateur est moins chère qu’une heure en circulation. Il faut compter environ 35 € pour une heure sur simulateur contre 45 € pour une leçon classique. Enfin, le taux de rentabilité pour l’auto-école est supérieur car il n’y a pas de frais d’essence ni d’usure du véhicule à prendre en compte. 

Le simulateur n’est pas réservé qu’aux apprentis conducteurs précise-t-on chez Ohlicher. « Cet équipement permet de travailler un large panel de compétences. Y compris la conduite sur boîte auto. Idéal pour la formation à l’éco-conduite. Il est également adapté aux conducteurs souhaitant se perfectionner ou revenir à la conduite après une période d’arrêt ». 

  • Partager l'article sur :
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *