Les embouteillages de Mamoudzou : un fléau  !

Par Nora Godeau | Le 27/01/2022 | Actu | L'auto & vous

« C’est infernal ! Chaque jour, je mets entre 1h30 et 2h pour faire un trajet qui ne devrait normalement ne me demander que 15 min », s’insurge Dhana. Habitante de la commune de Koungou, située à 8,5 km de Mamoudzou. Les embouteillages sont en effet légions sur le tronçon de route qui relie les deux communes. Les personnes habitant « en brousse » évitent au maximum de se rendre sur le chef-lieu. Sauf en cas d’extrême urgence, tant le trajet s’avère long et pénible. Le problème vient du fait que la population de Mayotte ne cesse d’augmenter et que tout le monde souhaite posséder un véhicule. Les plus malins optent pour les deux roues. Motos ou scooters, ces engins se faufilent entre les files de voiture faisant la nique aux embouteillages de Mamoudzou !

Mais tout le monde n’est pas fan des deux roues, peu pratique pour les familles nombreuses. Rien n’est prévu par ailleurs pour réguler le marché des voitures, qui reste du domaine des entreprises privées. En revanche, le problème des embouteillages est pris très au sérieux par le conseil départemental. Plusieurs solutions ont été imaginées à court et long terme par Mistoihi Mari, le directeur des services techniques, et son équipe, pour y remédier.

La mise en place d’un réseau de bus

Cela pourra paraître étrange pour qui n’y a jamais mis les pieds, mais il n’y a pas de bus dédiés au transport en commun sur l’île au lagon ! Les seuls bus existant sur le territoire sont pour le moment réservés au transport scolaire. Les gens non véhiculés se déplacent donc en taxis collectifs. Pour tenter de réduire les embouteillages de Mamoudzou, le département souhaite mettre en place un réseau de bus urbain et interurbain. Plusieurs gares routières sont d’ores et déjà en cours de construction aux quatre coins de l’île. Un élargissement de la route nationale est également prévu et le projet devrait normalement voir le jour à l’horizon 2022.

Développer les transport maritime

Pour le moment, le transport maritime à Mayotte est minimaliste. Une « barge » relie Petite-Terre à Grande-Terre, point barre !  Mistoihi Mari et son équipe souhaitent donc le développer en installant des pontons au niveau de certains villages névralgiques du nord et du sud. « Les usagers pourront donc se rendre à Mamoudzou sans prendre leur véhicule », explique le directeur des services techniques.

Créer un périphérique

Le conseil départemental a pour projet de créer un « boulevard urbain de contournement de Mamoudzou ». Autrement dit, une sorte de périphérique qui permettrait aux automobilistes de contourner le chef-lieu par les hauteurs. Ce boulevard aurait deux voies : l’une dédiée aux voitures et l’autre aux bus. « Ce projet va nécessiter encore beaucoup de temps et d’argent », précise Mistoihi Mari. On peut donc au mieux espérer le voir naître d’ici 2025.

Un train pour Mayotte ?

Enfin, last but not least, le conseil départemental souhaite mettre en place une ligne de chemin de fer. Ce train made in Mayotte relierait dans un premier temps Mamoudzou à Dembeni (où se trouve le centre universitaire) et Longoni (où se trouve le port industriel). Le but étant, à terme, de relier tous les villages entre eux. Considéré comme un projet fantaisiste par beaucoup d’habitants, ce train présenterait cependant beaucoup d’avantages pour Mistoihi Mari. « Installer des rails serait beaucoup plus écologique que de créer de nouvelles routes », explique-t-il notamment. Pour lui, ce train permettrait aussi de « casser le marché des voitures à Mayotte » et donc de réduire notablement les embouteillages.

Bref, le département fourmille donc de projets en tous genres pour régler ce problème épineux que représentent les embouteillages de Mamoudzou. La question, malheureusement récurrente à Mayotte, reste de savoir s’ils survivront au prochain changement de mandature…

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
34 900 €
39 900 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
RAV4
39 990 €
45 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
21 990 €
30 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.