Des voitures incendiées à Mayotte

Par Nora Godeau | Le 27/06/2022 | Actu

Véhicules brûlés : la rançon des guérillas urbaines

En janvier 2020, c’était la guerre à Koungou. Suite à l’annonce du rasage par le préfet d’une partie du bidonville surnommé « Jamaïque », les délinquants sont sortis de leurs refuges pour attaquer les résidences situées aux alentours. Pillages, incendie d’appartements, viols, voitures incendiées à Mayotte, les malfaiteurs ne se sont privés d’aucune technique pour semer le chaos. Les gendarmes sont rapidement intervenus. Cependant, il leur a fallu une journée entière pour rétablir le calme dans le village. Caillassages et grenades se sont succédées au sein d’une guérilla urbaine dont Mayotte a malheureusement le secret.

Trois jours plus tard, un nouvel événement a eu lieu alors que les gendarmes surveillaient toujours les résidences bordant le bidonville. Quelques individus ont réussi à déjouer leur vigilance et à se rendre devant la porte du garage de la résidence privée « le hameau du récif ». Là, ils ont réussi à la soulever suffisamment pour glisser un matelas enflammé à l’intérieur du garage. L’incendie s’est propagé à la voiture située le plus près de la porte, la ravageant complètement.

Bidonville Jamaïque à Mayotte
Bidonville appelé « Jamaïque » à Mayotte

Des voitures incendiées à Mayotte en signe de colère

« Ce soir-là, j’étais chez moi en train de regarder la télé en essayant de ne plus penser à tout ce qui s’était passé ces derniers jours », nous confie Myriam, la propriétaire de l’automobile brûlée. « Soudain, une voisine m’a averti via notre groupe WhatsApp qu’il fallait que je sorte de chez moi car le garage était en feu. En m’y rendant pour voir ce qui s’était passé, j’ai constaté que c’était ma voiture qui était entrain de brûler. J’étais sous le choc », raconte-elle. Sa Peugeot 108 était réduite en cendre ; et son bloc d’appartements étaient inhabitable à cause de la suie et de la fonte des canalisations.

Peugeot 108 incendiée à Koungou-
Peugeot 108 incendiée

De plus, elle a dû se rendre chez sa fille quelques jours, le temps d’effectuer les travaux. Mais aussi, en attendant que la situation se calme dans son quartier. Toutefois, les ennuis de Myriam ne se sont pas arrêtés là.

Enfin, à cause du confinement, les concessionnaires de voitures étaient fermés. Les nouveaux véhicules n’étaient pas encore arrivés sur le territoire. Obligée de louer une voiture pendant un mois avant de pouvoir acheter une Fiat Panda Cross 4×4. Véhicule particulièrement bien adapté aux routes souvent chaotiques de Mayotte.

Des « actes de guerre » qui impactent les automobiles

Les voitures incendiées à Mayotte sont les « actes de guerre » de délinquants. Leur but n’est autre que de semer le chaos par tous les moyens. En septembre 2020, une guérilla urbaine avait éclaté entre bandes rivales issues de deux villages du centre de l’île : Combani et Miréréni. « Ce jour-là, une centaine de délinquants de Miréréni ont déboulé dans le village pour tout casser. Ils étaient armés de pierres, couteaux et machettes. Ils ont mis le feu à 13 voitures par la même occasion », témoigne un habitant du village de Combani.

En avril 2019, deux voitures brûlaient aussi à Bandrélé, un village du sud cette fois-ci, suite à un conflit. Parfois, les incendies de voitures sont des actes de vengeance. Par exemple, en juillet 2017, le 4×4 de l’ONG Sea Shepherd a été incendié. L’équipe effectuait une surveillance sur la plage de Moya pour lutter contre les braconniers de tortues marines.

Des actes marginaux qui enflamment les voitures

Néanmoins, pour le colonel Capelle, chef de la gendarmerie à Mayotte, ces phénomènes restent « très ponctuels ». Et, a-t-il ajouté : « ils n’ont rien à voir avec ce qu’on peut trouver dans les banlieues métropolitaines ».

Finalement, ces phénomènes, si rares soient-ils, sont extrêmement traumatisants pour les propriétaires des voitures incendiées. Ils voient leur bien littéralement réduits en cendre. D’autant plus que cela vient s’ajouter à la longue liste des exactions des jeunes délinquants qui sèment la terreur sur l’île. Depuis une quinzaine d’années, ils agissent au nez et à la barbe des autorités incapables de faire cesser leurs agissements.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
43 540 €
58 540 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
26 170 €
31 170 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
37 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *