Confinements aux Antilles : maintien de l’activité du secteur automobile

Par Redaction | Le 11/08/2021 | Économie et politique

« L’atelier reste ouvert et les commerciaux recevront sur rendez-vous », assure le responsable des ventes d’une enseigne de distribution du Lamentin, en Martinique. « Quasiment tous les clients confirment leur rendez-vous en Service Après-Vente », remarque le chef d’atelier d’une autre marque installée non loin de là.

Au premier jour du confinement strict décrété par le préfet de Martinique Stanislas Cazelle, l’ambiance est plutôt à la lassitude dans les garages automobiles de l’île. « Presque deux ans… Cela commence à peser sur le moral », concède ce responsable qui doit pallier aux arrêts de travail maladies liés au Covid et aux congés des personnels durant cette période si particulière.

« Éviter au maximum le chômage partiel »

Sur les routes de Martinique ce mercredi matin pourtant, le trafic n’a pas semblé moins dense que d’habitude en cette période de grandes vacances. Depuis la veille, 19h, les sorties sont bien limitées à 1km du domicile, sauf dérogation. Dans les showroom des concessions de l’agglomération foyalaise, dont certaines ont été victimes de pillages récemment,  le maintien d’une permanence à minima à de facto entrainé le déplacement des personnels sur leur lieu de travail.

Les ateliers de réparation automobile restent ouverts en Martinique – crédits AV

« Nous sommes entièrement ouverts », confie le directeur d’une enseigne de réparation automobile installée récemment en Martinique. Il avoue que le « décret préfectoral tel qu’il est paru lundi n’est pas très clair et soumis à interprétation ».

En effet, la préfecture stipule dans son arrêté que « les commerces d’achats urgents », comme les boutiques de produits informatiques ou automobiles, peuvent rester ouverts. « En attendant qu’on me dise de fermer tel rayon ou l’ensemble de mon magasin, je reste ouvert » poursuit le dirigeant, pour « éviter au maximum d’activer des mesures de chômage partiel qui ne sont intéressantes pour personne ».

L’impact des mesures sanitaires sera forcément ressenti dans l’activité automobile tout au long du mois d’août « et on le ressent déjà depuis hier (mardi, ndlr) » conclut le directeur qui attend comme l’ensemble des acteurs du secteur les mesures d’aides économiques pour faire face à cette nouvelle période difficile.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
31 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
AUDI
A1
20 990 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
27 680 €
31 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.