La sécurité à moto : les 5 conseils de Stéphanie, une motarde aguerrie !

Par Ophélie Vinot | Le 06/06/2022 | Moto | Sécurité routière

  • Partager l'article sur :

Stéphanie, "Fany", est motarde depuis 20 ans. Elle fait partie des WomenBiker's, un groupe de motardes créé il y a deux ans à La Réunion. Elle donne quelques conseils à toutes les femmes qui veulent passer leur permis, qui viennent de l'avoir ou qui l'ont déjà depuis un moment mais souhaitent se perfectionner en toute sécurité à moto.

« Comment tu fais pour bien rouler ? », « Et comment tu fais pour prendre un virage ? », « comment tu fais pour appréhender une situation d’urgence ? » : ce sont les questions que l’on pose régulièrement à Stéphanie, « Fany », motarde expérimentée. La Dyonisienne fait partie des WomenBiker’s et l’un de ses objectifs, c’est « d’aider les filles à prendre confiance en elles ». « Rouler à moto, ça fait peur à beaucoup de monde », affirme-t-elle. « Même une fois qu’on a le permis, on a un peu d’appréhension par la suite : peur de tomber, peur de ce qui peut se passer sur la route,… Mais plus on roule, plus on prend confiance en soi. Quand on prend confiance en soi, on atteint un vrai bonheur ! ». En attendant, Fany donne quelques conseils pour que les motards assurent leur sécurité à moto.

Conseil n°1 : la sécurité à moto

La base de la sécurité : l’équipement. Le casque et les gants sont obligatoires. Stéphanie préconise également de porter une veste de moto et des bottes ou, de préférence, des chaussures de moto.

Conseil n°2 : l’observation et la prudence

« Je dis que tout est dans le regard ». Fany explique : « quand on est en moto, bien souvent, on a un 6e sens. On pressent les choses avant qu’elles n’arrivent. Ce côté-là, il faut l’écouter, c’est-à-dire jouer la carte de la prudence. Cette prudence-là, ça va être, par exemple, se dire : « on voit, on se dit qu’on a le temps ». On a le temps, peut-être. Mais il vaut mieux, encore une fois, jouer la carte de la prudence. Ça ne sert à rien de prendre des risques. Le but quand on sort en moto, c’est de rentrer le soir à la maison ! ».

Conseil n°3 : la concentration

Qu’est-ce que trouve un motard à la moto et ne trouve pas à la voiture ? Non, ce n’est pas le début d’une blague. Fany réfléchit à cette interrogation depuis longtemps : « j’ai trouvé une réponse à cette question au fil des années. Quand on est motard-e, on vit l’instant présent. Quand on est en voiture, on va penser au trajet, aux choses qu’on a à faire, aux embouteillages,… On pense à 10.000 choses. Tandis qu’à moto, on se concentre uniquement sur la route et sur l’instant où on y est. C’est là qu’on y trouve la totale liberté. On apprécie, on décompresse, c’est ça la vie finalement ! ».

Conseil n°4 : gérer le poids de sa moto

Le poids de la moto est une appréhension récurrente. « Les filles ont souvent peur de ne pas pouvoir déplacer la moto, par exemple », explique Fany. « J’ai souvent beaucoup de questions sur les cylindrées et sur le poids de la moto ». Au-delà de suivre les conseils personnalisés du vendeur sur place, Fany souligne l’importance d’être consciente d’être droitière ou gauchère : « ce que les nouveaux permis ont parfois du mal à comprendre, c’est l’équilibre entre le côté droit et le côté gauche ». « Lorsque l’on va s’asseoir sur la moto, côté droit ou côté gauche selon ce que l’on est [droitière ou gauchère], on va automatiquement se pencher sur son côté fort. Parfois, cela déséquilibre la moto. Il faut trouver l’axe qui permet de s’asseoir comme il faut, en plein milieu, et de laisser vraiment cet équilibre naturel venir », insiste-t-elle.

Conseil n°5 : appréhender les situations d’urgence, élément phare pour sa sécurité à moto

« Lorsque j’ai passé mon permis moto, j’ai eu la chance de rencontrer un moniteur qui m’a fait ce qu’on appelle du perfectionnement moto », raconte Fany. « Plus ça va, et plus j’encourage les femmes à faire de même ». Le perfectionnement moto est « un stage où l’on prend sa propre moto et où le moniteur va nous tester sur certaines situations ». Par exemple, le freinage d’urgence — « savoir comment réagir et comment se tenir » — ou encore l’appréhension des virages en épingle — « donc la position que l’on doit avoir sur la moto ».

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
37 680 €
42 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
57 380 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
KONA
26 901 €
29 901 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (1)
  • Le 09/06/2022 | maillot

    +bonjour etan motard moi meme je pensse qu il faudrais un perfectionement du port du casque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.