Course de côte de Caféière : une course très disputée

Par Gianny Gabriel | Le 17/05/2022 | Sports mécaniques

Une bagarre pour la course de côte à laquelle n’a pu prendre part Paul Martin sur sa Peugeot 206. Ce dernier, victime de soucis mécaniques, n’a pu s’aligner pour les montées de classement. Dommage, il n’a pas pu concrétiser les résultats encourageants obtenus lors des montées d’essai où un top 10 était envisageable.

Le classement de la course inversé pilote par pilote : 

16e et dernier, Olivier Trésor continue la prise en main de sa 206 F2013, pas toujours évidente avec quelques ajustements à effectuer. Il était déja 16e à Bananier mais il devançait deux pilotes. 15e place pour Sébastien Beillevert, lui aussi en plein réglages sur sa Clio Williams F2014. Par rapport à Bananier, ce pilote chute de 3 places.
Magnifique duel entre les pilotes en double monte sur la Twingo R1. Nicolas Louber et Teddy Adams se sont rendus coup pour coup tout au long de la course. Et au terme d’un suspens haletant, c’est Teddy Adams 13e qui s’impose devant Nicolas Louber 14e. L’écart entre ces deux pilotes n’est que de 1 centième de secondes !
11e à Bananier, Pierrot Nebor confirme sa performance en se classant 12e cette fois avec sa 106 F2013.

Moins d’une seconde entre la 11e et la 9e place.

Jonathan Kubiak, Nicolas Joseph et Steeve Mélange se tire la bourre tout au long de la journée. Finalement le pilote de la 106 F2013 Jonathan Kubiak échoue aux portes du top ten avec une 11e place qui constitue malgré tout un bon résultat. 
26 centièmes de secondes devant lui, on retrouve Nicolas Joseph avec sa Clio RS Groupe N, qui, après son grand retour à Bananier, enchaîne une seconde dixième place consécutive. 5 dixièmes devant ce dernier, se classe le vainqueur de cette classe 3 du groupe N. Au volant il y avait Steeve Mélange et sa 206. Très bon début de saison pour lui. 

Bataille à 4 pour la 5e place de la course

Là aussi les écarts sont infimes. 4 pilotes sont regroupés en moins d’une seconde pour le gain de la 5e place. Anthony Altis avec sa C2 R2 se rapproche mais il reste encore un peu de travail. Il continue avec brio la découverte de son véhicule, termine 8e. Il gagne une place par rapport à Bananier.
7e place pour un Michael Lapin qui a tellement attaqué avec sa lancer Evo 6 groupe N qu’il a fait une sortie de route sans gravité, mais a refait l’esthétique arrière de sa belle rouge. Grosse déception pour lui, qui avait fait la très belle performance d’arriver 5e à Bananier. 
La surprise vient de Stéphane Negre. Pilote très talentueux et expérimenté, Stéphane a validé avec un très bon temps les améliorations portées sur la Saxo F2013 du team. Un véhicule plus performant et les résultats suivent : 6e. Il est bon de rappeler qu’il était 13e à Bananier. L’autre bon résultat du jour est à mettre à l’actif de Lionel Sainte-Luce. Belle progression là aussi par rapport à la précédente course à laquelle il était classé 8e. Cette fois-ci c’est à la 5e place que le pilote de la C2 R2 termine la course. 
Dans une position délicate ou il ne pouvait pas aller chercher devant des auto trop rapides, ni se faire rattraper par ses concurrents qui le suivent, David Barrière a fait rugir le moteur de son antique mais performante golf pour attraper une bien belle 4e place au pied du podium. 

Un podium très disputé. 

Dès les montées de classement et surtout à la première montée de course seuls 24 centièmes de secondes séparaient le leader du troisième. 
Une compétition très serrée et dominée par Philippe Ninou jusqu’à la 2e montée de course ou Loïc Derussy passe en tête. 
Dans la même seconde que tout le monde dès le départ, Laurent Beauvarlet est très déçu de devoir assister à la lutte en tant que spectateur et ce après la première montée de classement. Sa monoplace PRM Funboost est victime d’un problème mécanique. Du coup c’est Loïc Derussy qui « a fait ce qu’il faut » (selon ses dires à la remise des prix) avec sa Lancer Evo 9 Groupe R pour devancer Philipe Ninou de 82 Centièmes de secondes. 
Après Bananier, Loïc Derussy enchaîne une seconde victoire consécutive, encore une fois devant Philippe Ninou qui a cette fois considérablement réduit l’écart au volant de sa 207 Super2000. 

Ce qui promet une saison palpitante, à suivre sur Oovango.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Guyane
Bon plan oOvango
CUPRA
FORMENTOR
48 900 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
28 990 €
37 680 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
KONA
31 000 €
44 900 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *