Anthony Bruni Junior, tel père, tel fils…

Par Sportcom 974 | Le 30/11/2021 | Sports mécaniques

Le Rallye est un virus extrêmement puissant qui a tendance à contaminer fréquemment les membres d’une même famille. Contrairement à la Covid19, le virus automobile se transmet le plus souvent des parents vers les enfants et les exemples sont fort nombreux. À La Réunion, ce sont de véritables dynasties qui traversent les générations. À ce titre, Anthony Bruni, fils de…. Anthony Bruni poursuit la saga familiale en ayant opté pour le baquet de gauche depuis le Tour Auto 2021.
Surnommé « Nanou » pour d’évidentes raisons de facilité, l’aîné des fils d’Anthony a clairement marqué de son empreinte la dernière épreuve en date : le Rallye de Saint Joseph disputé fin Octobre.

« Mon premier souvenir concernant le rallye remonte à de nombreuses années » se souvient le rookie. « Papa m’avait emmené à bord de sa Peugeot engagée en challenge lors d’une de ses nombreuses séances d’essais. J’étais tellement petit que je ne pouvais évidemment même pas voir la route. » Toutefois, les sensations d’accélérations et de freinages avaient visiblement conquis le tout jeune Nanou.

Les courses virtuelles pour commencer

Âgé aujourd’hui de 21 ans, « l’héritier » a toutefois attendu avant de franchir le pas. « La clé est toujours la disponibilité et le budget. » avance-t’il. « Du fait de mes activités liées à la scolarité, je ne pouvais pas trouver le temps de rechercher du budget. » C’est donc vers des activités moins chronophages que le jeune Anthony s’est dirigé ses premières années : « Beaucoup de vélo en X country, un peu de moto, l’essentiel de mon temps de loisir ne permettait pas d’envisager d’autres activités. »

En complément, Nanou est une figure habituelle des paddocks ; en étant toujours présent aux côtés de son paternel au fil des épreuves qu’il disputait à bord de rutilantes montures. « Je me souviens notamment des années avec la Mitsubishi Lancer, non seulement c’est une voiture top mais en plus elle était magnifique. Le bang, les 4 roues motrices, les images de glisse, d’accélération, le son…c’est magique pour un enfant ou un ado! »

Bien évidemment l’attrait des sports mécaniques était présent pour l’ado. C’est tout naturellement vers la course 2.0 qu’il s’est tourné. « Le frère de Papa : Tonton Patrice est un fondu de jeux vidéos et notamment de courses virtuelles. J’ai passé des heures et des heures derrière un volant à comprendre les trajectoires, prendre des repères de freinage, assimiler les modifications de comportements quand on apporte des changements aux réglages…franchement même si certains voient ça comme un passe temps, c’est clair que j’y ai appris certains automatismes. »

Le Tour Auto en Peugeot 106

La crise liée à la Covid a néanmoins permis au jeune adulte de franchir le pas. Du fait du ralentissement des activités professionnelles, l’étudiant en licence professionnelle météo et énergie de l’environnement n’est pas parvenu à trouver un stage ; pour poursuivre son cursus professionnel. Accompagné de ses proches, Nanou s’est donc aligné au départ du Tour Auto fin juillet au volant d’une modeste Peugeot 106. « J’ai bien sûr ressenti un peu de stress au départ de la première spéciale. » explique le jeune Anthony. « Mais c’était surtout beaucoup de joie, un vrai rêve de gosse qui se réalisait. J’étais sur un petit nuage.» La mécanique en décidait autrement et le rookie était contraint à l’abandon au matin de la deuxième étape alors que sa prestation était déjà remarquée par les spécialistes.

Pour sa deuxième course à l’occasion du Rallye de Saint Joseph, le tout jeune pilote sautait sur une magnifique opportunité : une Peugeot 208 Cup. « C’est grâce à Patrice Poinapin, un ami de la famille que j’ai pu franchir un step. » détaille Nanou. « On s’est battu pour réunir le complément de budget et je suis donc parti au volant d’une voiture nouvelle génération.»

Auteur d’une très belle performance en se portant leader de la série dès la fin de la première étape, l’équipage était néanmoins contraint à l’abandon suite à la perte des plaquettes de freins en liaison ; à seulement deux spéciales de l’arrivée. « C’est vrai qu’on a joué de malchance, mais quel plaisir ! » tempère le pilote. « Honnêtement je l’appréhendais comme une séance d’essais avec comme seul objectif de prendre du plaisir sans même regarder les chronos des concurrents. »

Le Rallye des 1000km en perspective

Désormais sous les feux des projecteurs, le jeune Nanou repartira sur la même voiture pour l’ultime épreuve de sa première saison le premier week-end de décembre lors du Rallye des 1000km. « Je reste dans le même état d’esprit : profiter à fond de cette fabuleuse voiture. Le principal est de ne pas faire d’erreur et de poursuivre mon apprentissage. »

Son copilote Jean Fred Pecault explique : « Il me fait énormément penser à son père par son approche de la course et sa vitesse. Sans vouloir froisser Anthony, je pense même que Nanou est plus rapide. Alors qu’il débute à peine en rallye, il a déjà certains automatismes digne des spécialistes. »

De son côté le pilote voit le Rallye plus que comme un simple loisir sur le long terme. « Il est bien sûr beaucoup trop tôt pour en parler et même pour l’envisager… mais c’est vrai que j’adore ça. Je comprends totalement pourquoi Papa était à fond dans la discipline alors que j’étais tout gamin. »

Toutefois, Anthony Junior a également d’autres objectifs bien plus prioritaires. « Même si j’adore le Rallye, cette ambiance il faut garder la tête sur les épaules. Je n’ai pas encore terminé mes études et je dois avant tout conclure ma licence pro. Je suis bien décidé à prioriser la reprise de mes études et les stages qui vont avec… pour pouvoir faire du rallye, il faut un sacré budget et il est plus important pour moi aujourd’hui de poursuivre mon assise professionnelle. »

Pour l’heure, en cette période de fin d’année, place au plaisir du pilotage pour Nanou, sa famille et son équipe avec le Rallye des 1000km programmé ce week end. Il sera aligné au volant de la Peugeot 208 Cup de PNP Sports flanquée du numéro 23.

Bonne course…

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
LEXUS
IS
29 990 €
30 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
17 990 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
SUZUKI
VITARA
25 990 €
31 980 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.