Tour auto de La Réunion : Law-Long vainqueur par K.O.

Par Redaction | Le 26/07/2021 | Sports mécaniques

Thierry Law-Long et son fidèle navigateur depuis 14 ans Mohammad Balbolia s’imposent lors de la 52° édition du Tour Auto. Au terme des 150 km de compétition répartis en 11 épreuves chronométrées, c’est donc un 2e sacre sur l’épreuve reine du sport automobile après 2018 qui vient s’ajouter au palmarès déjà bien fourni du pilote étang saléen.

17 abandons après 18 mois sans rouler

Bien qu’ayant concédé le leadership à son principal rival Dorseuil / De Berge (Ford Fiesta MKII) lors du premier chrono de la première étape vendredi soir, le duo à bord de la Skoda Fabia engagée en R5 s’est porté en tête dès l’entame de la 2e journée dans la spéciale spécifique des Radiers.

Après 5 temps scratch et une attaque maxi dans les deux derniers chronos de samedi soir, le triple champion de La Réunion aura géré son avance dans la dernière boucle. C’est au prix d’une attaque totale et constante que Thierry Law-Long aura construit puis maintenu son avance jusqu’à la dernière boucle. Le triple Champion de La Réunion en titre démarre de la plus belle des façons l’exercice 2021.

Facebook Sonia Bardinot
Le triple champion en titre des rallyes de La Réunion remporte son 2e Tour Auto – photo Facebook Sonia Bardinot

Le tandem vainqueur en titre de l’épreuve Damien Dorseuil / Kevin De Berge n’auront rien laché durant toute la course, mais le pilote clairement affaibli par un épisode de dengue il y a une dizaine de jours n’aura jamais pris tous les risques pour aller chercher Thierry. Alors qu’une stratégie avait été mise en place pour l’ultime étape, des faits de course dans la première boucle ne permettaient pas à Damien de dérouler le programme.

Alors que Law-Long venait de quitter le départ de l’ES 9 et que Damien se trouvait sur la ligne, la procédure de départ était neutralisée durant plusieurs minutes pour permettre à une infirmière de quitter la zone. Les pneus redescendaient en température et perdaient en efficacité lorsque l’équipage était finalement autorisé à partir en course 6 minutes plus tard. Néanmoins, au prix d’une attaque absolue dans les deux dernières spéciales, le tandem à bord de la Fiesta revenait à 2s4 de l’équipage vainqueur.

Le scénario de 2019 s’inverse

Le scénario 2019 se répète donc à l’arrivée de cette édition 2021 entre les deux hommes forts du rallye à La Réunion avec cette fois des résultats inverses.

Le podium est complété par Bellon / Zaneguy qui ont eu connaissance de leur évolution à bord de la Volkswagen Polo Gti engagée en R5 seulement quelques jours avant le départ. Vainqueur du Tour en 2012 et 2013, Samuel revenait à la compétition automobile réunionnaise après une longue absence qui l’aura vu évoluer essentiellement sur les routes hexagonales en 2015 et 2016.

En manque de roulage pour régler cette voiture à sa main, l’ambulancier le plus rapide de La Réunion aura accumulé beaucoup trop de retard dans les premiers chronos avant de pouvoir enfin mettre cette fabuleuse voiture à sa main et commencer à engranger des performances. Avec 28s perdues dans la première puis 21s dans la seconde, Samuel démarrait  avec un écart conséquent avant que des modifications de réglages ne lui permettent non seulement de faire jeu égal avec les ténors mais également signer le meilleur chrono dans les spéciales 6 et 10 au plus fort de la bagarre entre les deux leaders.

Nombre d’abandons sont à relever au terme de cette course, dont le quadruple champion Malik Unia. Des soucis mécaniques ont accablés les bolides ayant passé une année au garage et cette longue mise en sommeil y a certainement un rôle important. En manque de roulage, plusieurs équipages seront partis à la faute soit par excès d’optimisme et manques de repères soit par défaillance mécanique. Grégory Portet (Ford Fiesta MKI) est sorti en terminant sa course sur le toit en vue de l’arrivée de l’ES3 en raison d’un problème majeur du circuit de freinage.

Stéphane Sam Caw Freve / Hamza Mogalia (Ford Fiesta MKI) seront lourdement sortis dans l’ES4 heureusement sans blessure pour l’équipage suite à une rupture des freins. Un des prétendants à la victoire en F2000: le couple Rajoel dont la copilote Madame est par ailleurs Présidente du club organisant le Tour Auto sera quant à lui parti à la faute suite à la rupture mécanique d’une fusée du train arrière. Aucun blessé ne sera à déplorer suite aux nombreuses sorties de route des concurrents du 52° Tour Auto.

Sur le podium d’arrivée dyonisien, l’ambiance était particulièrement détendue pour les 39 rescapés de cette épreuve. Alors que depuis plusieurs années le public semblait bouder quelque peu le sport auto, cette 52° édition aura vu une ferveur particulière aux abords des spéciales et dans les parcs avec une population globalement très respectueuse des consignes sanitaires drastiques déployées sur cette épreuve.

Le prochain rendez-vous rallystique est fixé en septembre à La Réunion, si les conditions sanitaires dégradées le permettent toutefois.

Classement final Tour Auto 2021:

Classement officiel du 52è Tour Auto de la Réunion

 

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS CROSS
26 990 €
34 680 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
SUZUKI
SWIFT
16 486 €
19 086 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
SUZUKI
JIMNY
23 980 €
27 670 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *