Rallye du Touquet 2022 et les réunionnais

Par Sportcom 974 | Le 22/03/2022 | Sports mécaniques

  • Partager l'article sur :

Le rallye du Touquet 2022 aura donc été disputé par des conditions sèches cette année. Contrairement à nombre d’éditions passées, la manche inaugurale du Championnat de France des Rallyes aura été roulé sous un soleil radieux. Contrairement aux préjugés, ces conditions ont été au moins aussi difficiles à affronter que sous des averses franches.

Les routes sèches ont rendues les nombreux changements de revêtements encore plus traitres que sur le mouillé. Au moins sous la pluie, quand ça glisse, ça glisse partout et vous pouvez difficilement être surpris. Sur les routes sèches ch’ti, de cette année, le delta entre portions grippeuses et celles manquant d’adhérence était très élevé. Nombre d’équipages se sont fait surprendre à un moment ou un autre sur ce Rallye du Touquet.

Le vainqueur du Touquet est Nicolas Ciamin qui s’était déjà imposé en 2019. Il termine devant une paire de Quentin… Deux Quentins qui se sont livrés une bataille homérique tout au long des 210km face à la montre. C’est finalement Quentin Giordano qui s’impose pour moins de 5s devant Quentin Gilbert. Ecarté de la lutte dès l’ES1 pour un bris de transmission, le double vainqueur en titre passe le flambeau à Ciamin.

En ce qui concerne la délégation réunionnaise et assimilés, le bilan est plutôt bon.

Un abandon précoce au Rallye du Touquet

Margot Dupuy devait abandonner précocement suite à une sortie de route (4 tonneaux) sans gravité pour l’équipage. Ce Rallye du Touquet lui aura permis de se jauger face à ses opposantes dans le cadre du trophée Clio féminin. Il faut dire que l’objectif est attractif pour la lauréate en fin de saison. «On reste focus sur l’objectif qui permet de se faire offrir une Alpine A110 pour une épreuve du CFR en 2023.» expliquait Margot. « C’est vrai que nous avons dû abandonner suite à notre sortie à fond de 5 (150km/h environ). Mais nous avons énormément appris et mis le doigt sur des points précis sur lesquels on doit travailler. Notre rythme était plutôt bon en journée et le jeu reste ouvert.» Parmi les zones à travailler, c’est très lucidement que la jeune femme détaillait : «je dois travailler sur le freinage. L’an passé je bloquais souvent les roues et j’ai alors appliqué un freinage progressif…sans doute trop d’ailleurs. Je dois encore travailler pour avoir plutôt un freinage dégressif. En terme de rythme par rapport aux autres féminines, on est plutôt pas mal.»

Crédit photo Bastien Roux

Pas d’erreur de pilotage

Une fois encore le lead réunionnais est assumé par Réhane Gany engagé dans la Stellantis Motorsport RC. « Finalement, une deuxième place ce n’est pas si mal.» commençait Réhane. « Bien que nous ayons fait un choix de pneus trop durs le samedi matin ! On parvient à limiter la casse et conserver notre deuxième place. Cette année, ça roule très vite en Cup et pour mon premier rallye, on n’a pas fait d’erreur de pilotage. Compte tenu des vitesses folles auxquelles on roule sur les routes nordistes on marque quand même de gros points.» Bien que l’objectif de l’officiel Peugeot soit la victoire, signer une place de dauphin sur une épreuve qu’il découvrait est plutôt flatteur.

Réhane Gany et LeFloch Rallye du Touquet
Crédit photo Bastien Roux

Deux spéciales annulées

Le «cousin» franco-malgache Hugo Louvel avait une carte à jouer sur ce Touquet. « Il nous fallait surtout reprendre confiance en nous après tant de mois sans rouler.» expliquait Hugo. « On n’a pas fait de grosse erreur et on a respecté notre tableau de marche : prendre nos marques puis monter progressivement notre rythme sans faire d’erreur. « Mission accomplie pour le zanatany qui effectuait le bon choix de pneus le samedi matin. « Avec du 21 cuté devant et du 11 à l’arrière on était plutôt bien chaussé.» détaillait Hugo. «Malheureusement pour nous deux spéciales ont été annulées. Dommage ça aurait pu faire un beau final avec Hugo et Léo en fin de course.»

Crédit photo Bastien Roux

Une place dans le Top5 au Rallye du Touquet

Dernier réunionnais à suivre, Nazim Bangui franchit la ligne d’arrivée pour son premier Rallye du Touquet. «C’est incroyable les vitesses qu’on prend.» s’amusait Nazim. «On a tous fait des erreurs et j’en ai sans doute fait plus que les autres. On termine dans le top5, ce qui est plutôt un bon résultat. » Manquant encore de régularité, Nazim aura toutefois signé de probants résultats prouvant qu’il en est capable. Avec un delta moyen d’une seconde au kilomètre sur le leader à l’arrivée, l’écart s’est nettement resserré par rapport aux épreuves 2021. «Il nous faut travailler encore et encore ! On poursuit le boulot commencé avec Stéphane Lefebvre et on devrait continuer à s’améliorer.»

Crédit photo Bastien Roux

Des rendez-vous étalés dans le temps attendent maintenant nos compatriotes réunionnais exilés dans l’hexagone (appelés kréopolitains à La Réunion). Réhane Gany et Nazim Bangui ont rendez-vous dans deux semaines. Un rendez-vous à l’occasion de la manche inaugurale du Championnat de France sur terre (Rallye Terre des Causses du 1er au 3 Avril). Hugo Louvel revient à leurs côtés du 6 au 8 Mai. Ça sera pour la deuxième manche de la Stellantis Motorsport RC au Rallye Castine Terred’Occitanie du 6 au 8 Mai prochains.

Enfin, Margot Dupuy renoue avec le Trophée Clio à l’Antibes sur asphalte du 19 au 22 Mai.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
LEXUS
IS
29 990 €
30 990 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
CUPRA
FORMENTOR
48 900 €
 
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *