8 moyens de consommer moins dans les embouteillages

Par Redaction | Le 04/02/2022 | Conseils achat / vente | Guides & Essais

Il est difficile de quantifier avec précision la consommation d’un véhicule lorsqu’il est coincé dans un embouteillage. En effet, cela dépend du type d’embouteillage (arrêt complet ou non), du type de véhicule (diesel, essence, hybride ou électrique), des caractéristiques du véhicule et de son moteur (consommation moyenne, poids). Néanmoins, il est indéniable que la consommation de carburant double voire quadruple. Alors quels sont les 8 moyens de consommer moins dans les embouteillages ?

+ Le saviez-vous ?

Selon Inrix, entreprise pionnière dans les solutions liées à l’analyse du transport routier, les automobilistes consommeraient alors 2 à 4 fois plus dans les embouteillages.

Pour quelles raisons un véhicule consomme-t-il plus de carburant ?

Entre les démarrages et accélérations répétés et les freinages incessants, mais aussi la climatisation, une voiture bloquée dans un ralentissement a tendance à consommer plus ; jusqu’à 88% de plus en moyenne dans un embouteillage sur autoroute, et 176% en ville.

En conséquence, cette sur-consommation engendre forcément une pollution supplémentaire, émissions de CO2 incluses.

+ Pour info

Lors d’une attente prolongée à la sortie d’école ou en allant à la boulangerie, la consommation à l’arrêt pendant 10 min/jour et pendant 2 mois est égale à 1 plein de carburant. Sur la base d’une vitesse de 30 km/h dans un bouchon de 2 kilomètres sur autoroute, un usager fera du 25 litres au 100 au lieu de 10 en temps normal.

1) Anticiper le ralentissement des automobilistes

Anticiper les ralentissements et les arrêts évite une surconsommation de carburant de 50%. Lorsque vous remarquez que les voitures avancent et s’arrêtent au bout de quelques secondes, restez à votre place et attendez qu’elles roulent un peu plus pour (re)démarrer. Il n’y a pas de grands avantages à arriver à fleur de leur pare-choc surtout que cela sollicite beaucoup frein et accélérateur. L’objectif est bien entendu d’accélérer et de freiner le moins possible, afin de consommer moins dans les embouteillages et ainsi, préserver vos plaquettes de frein. En effet, dès l’instant où votre pied ne touche plus la pédale d’accélération, l’alimentation en carburant est coupée.

2) Ne pas laisser tourner le moteur de votre véhicule inutilement dans les embouteillages

En règle générale, si vous faites un arrêt supérieur à 1 minute, coupez le contact. Ne laissez pas tourner le moteur inutilement. Si vous êtes arrêté depuis un bout de temps et que vous voyez que la situation ne semble pas s’améliorer, le mieux reste de couper votre moteur, afin d’éviter qu’il ne tourne et donc ne consomme du carburant pour rien.

3) Maximiser l’usage du Start and Stop

Le système Stop and Start, qui commande la coupure de l’allumage dès que la vitesse tombe sous les 5 km/h, se généralise sur les véhicules neufs. Selon les constructeurs, il permet de réaliser jusqu’à 8 % d’économies. En réalité, ce chiffre ne vaut que si l’on roule principalement en ville avec beaucoup d’embouteillages. Par ailleurs, le principe reste valable d’autant plus que les démarreurs et les batteries modernes supportent parfaitement les démarrages fréquents. 

  • Pour les modèles à boîte manuelle : il suffit de relâcher l’embrayage au point mort pour que le moteur s’arrête et de réappuyer sur la pédale d’embrayage pour le relancer.
  • Pour les modèles à boîte automatique : en maintenant le pied sur la pédale de frein, le moteur se coupe. Il se relance dès l’instant où vous relâchez le pied du frein.

4) Adopter une conduite souple

On ne la présente plus, c’est un classique de nos recommandations ! La conduite souple aussi connue sous le nom d’éco-conduite. La conduite souple, c’est savoir se servir correctement du frein moteur, mieux gérer les différents rapports de vitesses, et donc réduire sa consommation de carburant lors de chaque trajet : ou notamment, moins consommer dans les embouteillages. Être plus souple dans sa manière de conduire a ses avantages. Vous pouvez mieux anticiper les déplacements des autres usagers (cyclistes, piétons, motards,…), et donc accélérer et freiner de manière moins brutale. Le but final étant de moins solliciter vos freins. 

+ Le saviez-vous ?

En effet, l’éco conduite permet de réduire sa consommation de 10 à 20 % et gagner ainsi jusqu’à environ 335 euros par an.

5) Ne pas surcharger le véhicule

C’est simple, moins votre voiture a de poids à porter, moins elle devra brûler de carburant. Inutile de faire des allers retours avec des objets dont vous ne soupçonnez même pas la présence. Ne garder que les 16 éléments indispensables à avoir dans sa voiture, c’est consommer moins dans les embouteillages. Pensez aussi à retirer les barres et les porte-bagages de toit lorsqu’ils ne sont pas utilisés, car non seulement ils ajoutent du poids, mais ils créent également une plus grande résistance au vent, ce qui peut augmenter la consommation de carburant jusqu’à 10 %. En outre, une voiture surchargée engendrera le changement prématuré de vos pneus. De plus, débarrassez la voiture des coffres et galeries de toit et porte-vélos quand ils ne servent pas : ils entraînent une surconsommation de 10 à 20 % en raison de la perte d’aérodynamisme.

+ Pour info

La consommation de carburant augmente de 7 % quand le véhicule s’alourdit de 100 kg.

6) Contrôler l’état d’usure de ses pneus

Des pneus sous-gonflés entraîneraient une augmentation de la résistance au roulement et donc une surconsommation de carburant de 2,4 % par 0,5 bar, en plus d’être dangereux du fait d’une tenue de route dégradée et du haut risque d’explosion. Assurez-vous donc de vérifier régulièrement l’usure de vos pneus à l’avenir.

+ Le saviez-vous ?

20 % de la consommation totale de votre véhicule passe dans les pneus. Il est donc absolument nécessaire qu’ils soient bien gonflés et en bon état.

7) Climatiser l’habitacle à bon escient

Avec une chaleur telle que celle des Outre-mer, la climatisation, c’est souvent LA solution. L’inconvénient, c’est que l’on s’habitue facilement à la laisser allumer, même quand ce n’est plus si nécessaire. Une fois l’habitacle rafraîchie, pensez à la couper dès que possible et la couper. En ville, c’est 30% d’économie instantanément et sur route, c’est plus de 15%. L’usage de la climatisation peut parfois avoir un impact conséquent sur votre consommation de carburant.

8) Préconiser un entretien régulier pour consommer moins dans les embouteillages

Il s’agit d’un des moyens les plus efficaces pour consommer moins dans les embouteillages. Une voiture qui est mal entretenue peut connaître une surconsommation de carburant allant jusqu’à 20%. N’hésitez donc pas à consulter le carnet d’entretien de votre véhicule pour mieux en appréhender le fonctionnement optimal.

Cela passe bien évidemment par un contrôle régulier du moteur, changement d’huile et des liquides, du filtre à air, le contrôle en garage pour la courroie de distribution… autant d’éléments qui vous permettront de prendre la route de manière plus sûre et plus économique.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
19 990 €
23 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
27 160 €
32 160 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
23 680 €
30 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.