11 erreurs à ne pas commettre sur un deux-roues

Par Hervé Fitte-Rey | Le 23/02/2024 | Conseils | Moto

Pour rouler en toute sécurité dans les DOM-TOM et ailleurs, il y a des erreurs à ne pas commettre. Que vous soyez jeunes conducteurs ou un motard confirmé, certaines erreurs sont commises. Avec le temps, des motocyclistes prennent de mauvaises habitudes. Et, les jeunes permis oublient certains détails qui font la différence sur la route. C’est pour votre sécurité et de celle des autres usagers de la route. Nous allons voir le Top onze des erreurs à éviter.

Les conducteurs doivent éviter certaines erreurs aux guidons de leurs deux-roues

Erreur 1 : l’équipement nécessaire

On ne le répétera jamais assez, mais l’équipement pour le motard est vraiment important. C’est votre seule carrosserie. Le port du casque et le port des gants sont eux obligatoires. Le blouson, le pantalon et les bottes de moto sont un minimum à avoir sur vous dès que vous prenez la route. Même si c’est pour un court trajet, et cela, en toute saison. Sans ces équipements, vous prenez d’énormes risques et il n’y a pas besoin de rouler vite pour occasionner de gros dégâts. Rappelez-vous que ce sont des machines qui font un certain poids suivant la cylindrée.

Erreur 2 : la béquille latérale

Cela est surtout pour les jeunes conducteurs d’un deux-roues. Il est fréquent de démarrer sa bécane et de partir sans regarder si la béquille est toujours en place ou mal positionnée. Sur les motos, si la béquille est toujours en position, la machine ne démarrera pas. La béquille agit comme un coupe-circuit. Sur certains deux-roues, ce n’est pas le cas et le fait de mettre le contact ne changera pas la donne. Vous pouvez donc mettre le moteur en route et prendre la route. Le risque est que lors d’un virage, si vous n’avez pas vérifié que votre béquille est bien relevée, vous risquez la chute et peut-être causer un accident avec un tiers.

Erreur 3 : débuter avec de grosses cylindrées

Quand on vient d’avoir le précieux sésame, le permis moto, tous les motards veulent un deux-roues qui envoie du lourd. Quelque part, c’est légitime, mais comme dit l’expression “Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs”. Ce qui veut dire, qu’il vaut mieux commencer par de petites cylindrées pour se faire la main sur la conduite, la moto et acquérir de l’expérience. Trop de décès en deux-roues sur route sont causés à cause de l’inexpérience et l’utilisation de motos puissantes. C’est une des raisons qui fait que le permis A2 à vu le jour avec des motos à moteurs bridés.

Erreur 4 : le conducteur s’admire sur une vitrine de magasin

Voilà une erreur bête, on va dire. Le motard est un peu narcissique et aime bien s’admirer sur sa bécane. Mais, si vous êtes tentés de vous admirer sur une vitrine en roulant en ville, il y a un risque. Celui de ne pas regarder la route. Un véhicule s’arrête brusquement devant vous, vous n’avez pas le temps de réagir et vous finissez dans le pare-chocs. Il en est de même pour les piétons que vous ne pourrez voir. À moto, vous devez toujours anticiper et regarder loin pour justement être en mesure d’intervenir sur un éventuel danger. 

Erreur 5 : le manque d’anticipation

Quand vous êtes aux commandes d’une moto ou d’un scooter, vous devez toujours être capables d’anticiper un quelconque danger. Nous avons vu plus haut que le port d’un équipement adapté était nécessaire pour vous protéger. Le manque d’anticipation peut être fatal pour le pilote. Vous devez toujours être capables d’analyser la route et adapter votre comportement avec : 

  • la tenue ;
  • la signalisation qui comprend aussi les bandes blanches ;
  • la configuration de la route avec les plaques d’égouts et en même temps, analysez également les bas-côtés de la route ;
  • tous les usagers de la route ;
  • les conditions de circulations.

Erreur 6 : ne pas faire à moto un contrôle de la machine avant chaque départ

Cela, vous devez le faire tout le temps et en plus, c’est hyper rapide. Avant chaque départ, quand vous avez démarré votre moto, profitez du temps de chauffe pour faire un petit contrôle rapide : 

  • les pneus ;
  • les freins (avant et arrière) ;
  • le bon fonctionnement des feux ;
  • les niveaux ;
  • les fuites.

C’est simple, rapide et cela met en confiance mentalement pour prendre la route, de savoir que sa machine est ok.

Erreur 7 : ne pas bien négocier les virages

On en a à déjà parler un peu plus haut, sur la route, vous devez toujours être en mesure d’anticiper. Et bien quand la machine aborde un virage, surtout ne freinez jamais à l’intérieur d’un virage. C’est déjà trop tard, vous risquez de faire un tout droit et déséquilibrer la moto. Vous devez anticiper la courbe. Et, pour cela, avant d’attaquer le virage, vous décélérez avec le frein moteur et vous freinez. La moto entre dans la courbe facilement en maintenant un filet de gaz constant. Votre regard se porte toujours loin et à la vue de la sortie du virage, vous pouvez tourner la poignée des gaz et reprendre la position sur la route. 

Erreur 8 : Pourquoi ne pas faire de la moto fatigué ? 

Concentration inexistante

Quand vous prenez la route, vous devez être toujours concentrés sur la route. Un manque de concentration peut occasionner de graves conséquences pour vous et pour les usagers de la route. Ne prenez pas la route quand vous êtes fatigués.

Erreur 9 : se surestimer

Les motards aiment bien tourner la poignée de gaz pour se faire plaisir et attaquer les virages. Notamment si vous êtes avec d’autres motards. Le problème est que vous n’avez pas le même niveau de conduite et l’expérience que les autres riders. Vous risquez de ne pas conduire à votre niveau et être trop sûr de soi n’est pas réellement une grande idée. C’est un cas d’accident fréquent. Ne vous mettez pas en danger inutilement. Restez à votre niveau et profitez de la route. Pour rouler vite et attaquer à fond les virages, les circuits sont conçus pour ça.

Erreur 10 : ne pas soigner ses trajectoires et les distances de sécurité

Rouler sur un deux-roues, que ce soit une moto ou un scooter, demande de l’expérience et elle s’acquit avec le temps. Dans un précédent article, nous avons vu la trajectoire de sécurité et les distances de sécurité. Prenez le temps de bien soigner toutes vos trajectoires en roulant tranquillement. Vous verrez que vous prendrez encore plus de plaisir tout en étant sécurisé.

Erreur 11 : penser que tous les autres conducteurs vous voient

Le fait de penser que les motards sont vus par les automobilistes est une grave erreur. Les conducteurs d’autres véhicules oublient l’angle mort et ne vous voient pas. Pour éviter cela, roulez de façon à ce que les autres conducteurs vous aperçoivent dans leurs rétroviseurs. 

En fin de compte, vous devez penser à beaucoup de choses quand vous êtes au guidon d’un deux-roues. Un dernier petit conseil pour la route. Si cela fait un moment que vous n’avez pas conduit un deux-roues, reprenez tranquillement, sans aller vite, et vous pouvez aussi aller vous remettre à niveau dans une auto-école. Bonne route à tous.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
28 600 €
 
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
29 600 €
 
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
27 900 €
 
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (5)
  • Le 23/03/2024 | François MAYOTTE976

    Être VU par les autres : surtout ALLUMER SES PHARES , le jour comme de nuit . Il vaut mieux changer d' ampoules plus souvent , que de terminer au cimetière pour l' éternité, non ?

  • Le 01/03/2024 | Archibald Libert

    Bonjour, merci pour votre commentaire ! La team Oovango.

  • Le 01/03/2024 | Archibald Libert

    Bonjour, merci pour votre commentaire ! La team Oovango.

  • Le 28/02/2024 | Vetro

    Bonjour merci pour cette piqûre de rappel

  • Le 24/02/2024 | CATIGA

    Bonjour oovango Bravo pour cet article. Vous avez parlé de ce qu'il fallait. Étant moniteur je partage aux futur motards et motardes ces principes et avec ce genre d'article celà conforte notre vision de la sécurité moto. Si je peux me permettre de rajouter une petite ligne sur votre article pour compléter cest de parler du fait de laissé la moto faire son temps de chauffe sur place est a évité car : le moteur va monter en température adéquat et le ou la pilote va attaquer directement hors que les autres éléments sont encore froids tels que -pneus, freins etc, ce qui peut amener l'accident aussi et aussi on pollue sur place (atmosphèrique et sonore) donc au lieu de laissé le temps chauffe sur place faite le si possible en roulant les 2 3 premier kilomètres en bas régime le temps que tous chauffe en même temps Voilà petite astuce si cela peut vous servir. Merci oovango de me lire V ride safe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *