Yamaha R1 M : la Superbike Premium de Yamaha 

Par Pauline Delnard | Le 11/03/2022 | Essais Motos | Moto

Présentation de la Yamaha R1 M : 

Une moto Yamaha R1 M suréquipée  :

  • Un bloc optique agressif, des clignotants à LED intégrés aux rétroviseurs
  • Un réservoir d’une capacité de 17L  pour une autonomie d’environ 170km.
  • Une fourche inversée et un amortisseur arrière pilotés (gestion électronique) de la marque Öhlins ERS PNX.
  • Tableau de bord TFT complet : affichage (heure, compteur kilométrique, rapport engagé, modes de conduite, jauge de température et un capteur d’angle/d’inclinaison)
  • 5 modes de conduites embarqués entièrement paramétrables : A, B, C, D et Race  
  • De nombreuses assistances électroniques : Centrale IMU, LCS, LIF, TCS, SCS, PWR, Ride Control, UBS, ABS
  • Shifter Up&Down, un amortisseur de direction et un régulateur de vitesse de série
  • Des carénages tout en carbone pour encore plus de prestige avec la R1 M.

L’essai routier à la Réunion  :

En ville :

Comme toutes sportives, le côté pratique en ville n’est pas son point fort numéro 1 : le rayon de braquage est très court, les manœuvres se font en général en descendant de la moto.

Les bracelets fermés au guidon et les rétroviseurs bas facilitent tout de même le passage de la moto en interfiles.

La hauteur de selle de 860mm convient aux personnes de grandes tailles. Elle reste accessible aux personnes  de moyennes tailles (1m70), qui se retrouveront néanmoins sur la pointe des pieds. Il faudra rester vigilant dans les côtes ou endroits en dévers. En dessous de cette taille, je pense qu’elle reste difficilement accessible.

On adopte une position de conduite vers l’avant, assez radicale puisqu’on est bien appui sur les poignets.

Sur les routes sinueuses : (essai effectué avec des Michelin Power Cup 2)

Le réservoir fin que l’on retrouve sur l’ensemble de la  marque nous permet de prendre parfaitement appui avec les jambes :  un gain d’appui lors de notre déhanchement d’un virage à un autre.

La garde au sol est basse (121mm) : très proche du bitume, voilà une excuse pour faire frotter nos sliders ! 

Un Shifter Up&Down de série équipe cette R1M et sa cousine R1. Comme nous l’attendions, Yamaha nous assure un passage de rapport fluide en montée et en descente. Le temps de coupure choisi évite les à-coups !

=> Le Poids : 202kg au total, elle n’est pas la plus légère de sa catégorie (Ducati Panigale V4 : 193kg), c’est une moto qu’on balancera  d’un virage à l’autre en déhanchant. Veuillez à tout de même bien anticiper les virages si vous adoptez ce type de pilotage. 

Les motards avec une expérience de « supermotard » ont tendance à balancer cette sportive à l’aide du guidon avant leur corps. Un style plutôt radical, assez différent mais efficace !   

=> Les cartographies sportives et les assistances électroniques :

La R1M Yamaha est un bijou de technologie à elle seule.

Elle dispose de 4 modes de conduites : A, B, C et D totalement paramétrables.

Les assistances électroniques sont les suivantes :

  • LCS : Lauch Control sur 2 positions maintient le moteur au régime idéal.
  • LIF : Lif control sur 9 positions, adoucit les délestages de la roue avant pour éviter les Wheeling. Ce paramètre est déconnectable. 
  • TCS : Traction Control de 1 à 9 positions, il évite le patinage de la route arrière afin de conserver un maximum d’adhérence. Cette assistance est encore plus efficace lorsque la moto est inclinée.
  • EBM : sur 3 positions différentes, le système de gestion du frein moteur adapte l’ouverture de l’accélérateur, le calage d’allumage et le volume d’injection. Vous aurez ainsi plus ou moins de frein moteur.
  • SCS : Slide Control breveté de 1 à 3 positions, agit en cas de glisse trop importante pour amortir le mouvement de la moto.
  • PWR : Power Modes sur 4 réglages, il adapte la réponse des gaz grâce au ride by wire APSG. Violente en position 1 ; le mode 4 permet quant à lui d’adopter une réponse beaucoup plus progressive lors des jours pluvieux par exemple.
  • Ride Control : permet la sauvegarde de vos menus personnalisés 
  • Centrale IMU à 6 axes : une unité qui mesure la vitesse de rotation des roues, une mesure gyroscopique, l’angle d’inclinaison, le glissement et le changement d’assiette. 
  • UBS : une assistance au freinage qui combine l’action du frein avant et arrière afin de répartir de manière optimale le freinage en tenant compte l’angle de la moto.

Pour les puristes, un mode Race est intégré. Le tableau de bord affiche le compte tours à partir de 8 000 tr/min, le rapport engagé, les modes sélectionnés et un chronomètre !

Le freinage :

Celui-ci se fait grâce au double disque flottant, diamètre 330mm, étriers radiaux 4 pistons, ABS à l’avant ; un disque, diamètre 220mm,  étrier 1 piston, ABS à l’arrière. Une puissance de freinage démentielle, on a l’impression que la moto freine aussi bien à 200 km/h qu’à 70km/h. 

Comparativement aux freins de la Panigale V4 ou de la GSXR 1000, la R1 ne possède pas les freins les plus performants sur le marché.

La super sport se dote également d’une assistance de freinage UBS qui répartit le freinage de manière optimale selon l’assiette et l’angle de la moto. Fini le transfert de masse trop important lors des gros freinages ! 

La Partie-cycle :

Le cadre deltabox en aluminium et le bras oscillant en magnésium permettent une perte de poids importante. Nous avons une fourche inversée en Öhlins RS PNX pilotée, d’un diamètre 43 mm, débattement 120mm ; et un amortisseur Öhlins piloté d’un débattement 120mm également.

Sur un roulage souple comme soutenu, la partie cycle de la R1, connue et reconnue, se révèle encore une fois sans faille ! Vous n’avez plus rien à faire, la technologie adapte les suspensions selon les défauts de la route et votre style de pilotage. La moto est stable en toutes circonstances ; se place là où l’on pose le regard : elle s’inscrit parfaitement en courbe.

Le Moteur :

En magnésium, 200 ch à 13 500tr/min, 113,3 Nm à 11 500 tr/min annoncé par le constructeur. Le couple et la puissance sont stratosphériques ! Rare sont ceux qui vont au bout de cette machine et pour cause, vous saurez doser la poignée car c’est une moto qui ne demande qu’à partir malgré les aides électroniques engagées !

A chaque passage de rapport avec le shifter Up&Down, le moteur nous donne une sonorité exceptionnelle !

Ce moteur quelque soit le rapport répond à vos demandes à tous les régimes.

Sur les voies rapides (autoroute) :

Le Moteur :

Aucune difficulté à s’insérer dans les voies rapides grâce à ses 200ch. La puissance est présente à tous les régimes. 

En effet, pour éviter les vibrations, nous préférons rouler en 5ème voire 4ème pour une limitation à 110 km/h. Cela améliore le confort en limitant les vibrations.

Une moto qui consomme encore beaucoup trop. Que vous rouliez de manière souple ou soutenue, il vous sera difficile d’atteindre 200km d’autonomie.

La bulle et les carénages permettent de se cacher du vent. C’est avec une incroyable facilité que les km/h s’envolent. On a l’impression que la route défile à 110km/h alors que le compteur affiche déjà plus de 220km/h.

C’est un point que nous apprécions fortement car Yamaha a su délivrer sa puissance intelligemment de sorte à la rendre facile. En comparaison avec d’autres superbikes qui vous demanderont des efforts physiques conséquents pour rester accroché à la moto.

A chaque fois que vous ouvrez un peu la poignée, vous atteindrez des vitesses à vous en faire perdre votre permis.

Le phare :le phare éclaire fort en ligne droite. En virage, moto inclinée c’est simple : on ne voit plus rien ! Et pour cause, les phares bien qu’esthétiques, ne sont pas assez larges pour un éclairage optimal. Aucun problème constaté la nuit : idéal pour les balades nocturnes 

Régulateur de vitesse : pouvant être activé à partir de 50km/h en 4ème ; agréable à utiliser lors de longs road trips sur les voies rapides.

En duo : La selle reste ferme sur la plupart des sportives et ce millésime n’échappe pas à la règle ! La position est rude en passager. On se retrouve plus haut que le pilote, les jambes très repliées. L’amortisseur étant relativement dur, cela n’optimise par le confort pour le dos. Les balades à deux restent possibles pour les plus vaillants d’entre vous.

Evaluation  de la Yamaha R1 M :

En quelques mots, la Yamaha R1M est l’ultime superbike  ! Elle n’est sans doute pas la meilleure en puissance pure,  mais c’est une sportive très coupeuse grâce à la technologie Crossplane n°4. Nous pouvons compter sur le couple du moteur crossplane pour ressortir premier en fin de courbe : un atout majeur qui la garde dans la course des meilleures 1000cm3. Sa partie cycle figure parmi l’une des meilleures, connue et reconnue des motards aguerris. Alors même si elle n’est ni la plus légère ni la plus puissante des superbikes, elle reste en termes de ressenti, la plus précise, la plus vive, avec un moteur plein à tous les régimes.

La Yamaha R1M transforme vos rêves en réalité.

Retrouvez l’ultime Dark Side of Japan chez Bourbon Bike au prix de 35 000€ pour la version M. 

La R1 standard vous est disponible à partir de 26 000€.

Un grand merci à Stef d’avoir participé à cet essai.

Mes remerciements à notre petit Quarta Réunionnais nommé Kilian pour cette magnifique prouesse !

Les + de la Yamaha R1 M

  • Fiabilité
  • Couple du crossplane 
  • Partie cycle performante
  • Electronique digne
  • Sonorité exceptionnelle 
  • Choix de coloris pour la version standard :  Blue, Tech Black, Rouge

Les – de la Yamaha R1 M

  • Consommation 
  • Puissance pure (les autres marques commencent à proposer des motos entre 210 et 220 ch)
  • Grosse différence de prix entre la R1 et la R1M à la réunion (environ 9 000€ d’écart)

Fiche technique de la Yamaha R1 M :

  • Type : 4 cylindres en ligne, crossplane, refroidissement liquide
  • Cylindrée :  998cm3
  • Soupape : 4/cylindre
  • Puissance : 200 ch à  13 500tr/min, 113,3 Nm Nm à 11 500tr/min
  • Poids : 202kg tous pleins faits
  • Réservoir : 17L
  • Norme : Euro5
  • Hauteur de selle : 860mm
  • Empattement : 1405mm
  • Alimentation : injection
  • Transmission : 6 rapports, à chaîne
  • Châssis : Deltbox en aluminium, bras oscillant en magnésium
  • Suspension avant : Fourche inversée Öhlins ERS NPX pilotée, diamètre 43 mm, débattement 120mm
  • Suspension arrière : Amortisseur Öhlins piloté, débattement 120mm
  • Frein avant : double disque flottant, diamètre 320mm, étriers radiaux 4 pistons, ABS
  • Frein arrière : undisque, diamètre 220mm,  étrier 1 piston, ABS
  • Dimension pneu avant : 120/70/17 en magnésium 
  • Dimension pneu arrière : 200/55/17 en magnésium
  • Prix : environ 35 000 €

La R1 standard est disponible au prix de 26 000€

Performances :

  • Vitesse max : 310 km/h
  • Consommation : 4,5L/100km (d’après notre essai)

Concurrentes :

Aprilia : RSV4

Ducati : Panigale V4

BMW : M1000 RR

Suzuki : GSXR 1000 RR

Honda : CBR 1000 RR Fireblade SP

Pneus disponibles :

Les motos d’environ 200ch sont très exigeantes. Pour éviter d’éventuels décrochages de part la puissance moteur et les vitesses que vous pourrez atteindre, nous prenons le soin de vous recommander quelques pneus. Cette liste n’est pas exhaustive, nous vous donnons néanmoins des références que nos amis motards réunionnais ont déjà testé sur ce type de moto.

Usage HyperSport/Semi-SlickUsage Route/Tourisme
Durée : 2 500 – 4 000 km pneu arrière .
Vous êtes à la recherche d’une gomme tendre pour une meilleure accroche sur route sèche en virage. Une gomme tendre offre une meilleure remontée d’informations pour le pilote.  => Il vous faudra être plus vigilant lors des jours de pluie.

Bridgestone : S22
Dunlop : D212
Michelin : Power cup 2, Power Gp
Continental : Race Attack, Conti Attack
Pirelli : Supercorsa 2
Metzeler : Racetec RR
Durée : 6 000 – 7 000km et plus pneu arrière Vous êtes à la recherche d’une gomme relativement dure car vous prenez votre moto au quotidien, vous roulez beaucoup sur les grandes voies. Vous aurez un bon compromis d’accroche sur route sèche et mouillée.

Bridgestone : S21
Michelin : Power 5
Dunlop : Sportsmart Mk3
Pirelli : Diablo Rosso 3

N’hésitez pas à consulter d’autres essais du magasine pour un éventuel comparatif avec ses concurrentes.

A bientôt sur oovango.com pour d’autres essais ! 

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
27 680 €
31 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
RAV4
39 990 €
45 990 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
KONA
31 000 €
44 900 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (1)
  • Le 13/03/2022 | V4 Man

    Bravo pour l'article. Mentions à Stef...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.