Les Superbikes 2022 : les nouveautés en 1000 cm3

Par Pauline Delnard | Le 04/03/2022 | Moto

Les sportives : la catégorie que nous admirions tous plus jeune.. A l’époque, la catégorie de moto « superbikes » avait un poids conséquent, néanmoins elles étaient rugissantes et impressionnantes. Aujourd’hui, beaucoup de marques phare dans le monde telles que Aprilia, Yamaha et Honda; développent de plus en plus ces machines grâce à leur expérience acquise lors des épreuves reines comme le motoGP. 
A l’heure actuelle, une sportive embarque avec elle, une technologie hors norme ; les sportives sont désormais presque aussi légères que des roadsters, avec plus de 200ch au moteur et plus de 300km/h en vitesse de pointe ! Un châssis constitué de matériaux avancés et des freins surdimensionnés. Tous ces arguments rendent la conduite des superbikes facile et intuitive sur piste comme sur route.

Aprilia 

RSV4 1100 Factory : Une italienne qui ne cesse de se développer depuis l’année 2008. Aprilia offre sa superbike avec quelques améliorations supplémentaires par rapport à la génération 2019. On note :

L’esthétique de la RSV4 1100 Factory

Au niveau esthétique : 3 choix de couleurs encore plus « race » avec des winglets intégrés typés MotoGP pour une assise supplémentaire lors des roulages à haut vitesse. Le modèle 2022 bénéficiera d’un éclairage adaptatif pour un meilleur éclairage en virage. 

En addition, la hauteur de la selle a été revue légèrement à la hausse puisqu’elle est désormais à 840 Mm contre 845mm pour la génération précédente ; elle reste accessible aux personnes de moyennes et grandes tailles.

Le moteur de la RSV4 1100 Factory

Au niveau moteur : un 4 cylindres en V à 65° qui embarque plus de 217 ch et 125Nm de couple dès 10 500 tr/min annoncé pour cette nouvelle superbike 2022. Elle se place sur la plus haute marche des superbikes les plus puissantes. 

Une belle bête qui consomme en moyenne 6,8L/100km. Heureusement que le réservoir est d’une capacité de 18L !

L’électronique de la RSV4 1100 Factory

Au niveau électronique : La marque intègre également un tout nouveau pack électronique APRC. Aprilia pense de plus en plus à la sécurité de ses clients et opte désormais pour un X Care + Road Assistance. Ainsi, la marque vous propose sa propre assistance dépannage, quelque soit le jour et l’heure. 

Le châssis de la RSV4 1100 Factory

Au niveau du châssis : des jantes en aluminium forgé ; les réglages des suspensions Öhlins Smart EC 2.0 diamètre 43mm, d’un débattement de 125mm entièrement réglable à l’avant à avant et un mono-amortisseur d’un débattement de 115mm, est lui aussi entièrement paramétrable à arrière.
Les suspensions Ölhins, connues et reconnues ont désormais 2 types de réglages ; ils peuvent être à la fois en position automatique (gestion électronique pilotée via l’ECU, aucune intervention à faire ; la moto s’adapte à la chaussée et à votre mode de conduite adopté) et manuelle (vous pourrez la personnaliser autant que vous le souhaitez afin d’atteindre votre réglage personnalisé). On a un bras oscillant légèrement plus court (1435mm) et plus léger, dans le but d’optimiser sa maniabilité grâce à l’expérience acquise de la RS.  L’ensemble des parties qui composent cette sportive a été retravaillé de sorte à perdre du poids ; en effet, on constate une perte de 3kg pour un total de 202kg en ordre de marche.

Le freinage de la RSV4 1100 Factory

Au niveau du freinage : A l’avant, la RSV4 est équipée d’un double disque d’un diamètre de 330mm; mordu par 2 étriers radiaux monobloc Bremb 4 pistons Stylema. A l’arrière, la superbike bénéfice d’un disque diamètre 220mm avec 1 étrier double piston.

Retrouvez plus d’information à la Réunion auprès du concessionnaire Moto2000 pour les superbikes.

Les rideurs : Be a racer !

Yamaha 

R1 : Une japonaise dérivée de la M1 MotoGp. Cette R1 a été championne en catégorie Reine en 2021 avec notre français Fabio Quartararo ! Yamaha a l’ambition de fournir une des superbikes les plus prestigieuses du marché en composant la R1 en grande partie de Titane et de magnésium pour atteindre un poids total de 201kg en ordre de marche.

L’esthétique de la R1

Au niveau esthétique : les carénages ont été affuté pour davantage d’aérodynamique à très grande vitesse. Chaque version adopte une nouvelle génération de phare. De nouveau coloris sont aussi disponibles : Bleu Mat, Icon Blue et Yamaha Black.

Le moteur de la R1

Au niveau moteur : 200 ch à 13 500 tr/min et 113,3 Nm de couple dès 11 500 tr/min. Même si les normes sont de plus en plus strictes, Yamaha a su rendre son moteur crossplane CP4 encore plus puissant ! On a un nouveau système d’admission et de nouveaux caches culbuteurs afin de gagner en efficacité de combustion : cela optimise le couple et les performances déjà bien marqués. La consommation reste l’une des plus importantes puisqu’elle est de 7,2L/100km. 

Face à cette puissance moteur, Yamaha règle quelques problèmes rencontrés notamment au niveau de la chaîne qui se détendait trop souvent. La chaîne a donc été renforcée avec des maillons plus épais pour l’année 2022.

L’électronique de la R1

Au niveau électronique : un tout nouveau package électronique déjà bien fourni sur la génération précédente. La technologie Yamaha est classé 2ème la plus performante au monde après Kawasaki.

On retrouvera ces différentes assistances : 

  • LCS : Lauch Control sur 2 positions maintien le moteur au régime idéal.
  • LIF : Lif control sur 9 positions, adoucit les délestages de la roue avant pour éviter les Wheeling. Ce paramètre est déconnectable. 
  • TCS : Traction Control de 1 à 9 positions, il évite le patinage de la route arrière afin de conserver un maximum d’adhérence. Cette assistance est encore plus efficace lorsque la moto est inclinée.
  • EBM : sur 3 positions différentes, le système de gestion du frein moteur adapte l’ouverture de l’accélérateur, le calage d’allumage et le volume d’injection. Vous aurez ainsi plus ou moins de frein moteur.
  • SCS : Slide Control breveté de 1 à 3 positions, agit en cas de glisse trop importante pour amortir le mouvement de la moto.
  • PWR : Power Modes sur 4 réglages, il adapte la réponse des gaz grâce au ride by wire APSG. Violente en position 1 ; le mode 4 permet quant à lui d’adopter une réponse beaucoup plus progressive lors des jours pluvieux par exemple.
  • Ride Control : permet la sauvegarde de vos menus personnalisés 
  • Centrale IMU à 6 axes : une unité qui mesure la vitesse de la rotation des roues, une mesure gyroscopique, l’angle d’inclinaison, le glissement et le changement d’assiette. 
  • UBS : une assistance au freinage qui combine l’action du frein avant et arrière afin de répartir de manière optimale le freinage en tenant compte l’angle de la moto. Cette année, l’ABS existe en 2 modes, intégrant l’assistance en courbe.

Le châssis de la R1

Au niveau du châssis : Considéré comme l’un des meilleurs des superbikes par les plus expérimentés; la firme évolue davantage son train avant en rajoutant des soupapes d’amortissement laminé pour une remontée d’information bien plus précise. La fourche inversée garde un débattement de 120mm pour un diamètre de 43mm. L’ amortisseur arrière quant à lui, d’un débattement de 120mm, bénéficie de nouveaux réglages pour un supplément de stabilité et de maniabilité ; 2 points fort pour lesquels la R1 n’a pas à jalouser ses rivales.

Le freinage de la R1

Au niveau du freinage : Equipéeà l’avant d’un double disque de 320mm, de 2 étriers monobloc radiaux 4 pistons ; à l’arrière, d’un disque d’un diamètre de 220mm, étrier 1 piston. Le freinage est un point perfectible cité par la plupart des puristes vis à vis de ses concurrentes. Yamaha n’effectue pas de grand changement sur son sytème de freinage en lui même, mais les nouvelles plaquettes de frein ont une friction plus forte pour plus d’endurance et de performance.

Retrouvez plus d’information à la Réunion auprès de la concession Bourbon Bike pour les superbikes.

Les pistards : Revs your heart !

Honda

CBR 1000 RR Fireblade SP ; née en 1992, Honda propose un renouveau total puisqu’il s’agit d’une édition ultime pour le 30ème anniversaire en 2022. Après avoir acquis bien de l’expérience de l’épreuve du Tourist Trophy; la CBR 1000 RR Fireblade SP donne un rapport poids puissance impression de 201 kg pour 217 ch !

L’esthétique de la CBR 1000 RR Fireblade SP

Au niveau esthétique : L’aérodynamisme a été amélioré en reprenant les déflecteurs de la RC211V MotoGp. La version SP a une couleur unique en Bleu Blanc Rouge, en plus des suspensions Öhlins pilotées. La version standard garde tout de même ces 2 choix de coloris en noir mat ou rouge. La CBR est désormais équipée d’un tableau de bord TFT 5 pouces de couleur avec 2 modes de visualisations différentes, priorisant des informations différentes : Ville ou Circuit ; et 3 modes de conduites RMSS.

Le moteur de la CBR 1000 RR Fireblade SP

Au niveau moteur : 217ch et 112 Nm de couple à 12 500 tr/min. Honda creuse encore un peu plus l’écart avec ses bielles en titane pour une moto encore plus puissante alors que la génération précédente possédait « seulement » de 192ch.

La démultiplication a été revue puisque la transmission est plus courte que l’ancienne version. Cela permet de gagner une réactivité non négligeable dès les mi-régimes. Sa consommation s’affiche parmi l’une des plus basses, avec un moyenne de 6,1L/100km !

L’électronique de la CBR 1000 RR Fireblade SP

Au niveau électronique : Honda rattrape cette année 2022, son gros retard technologique face à ses rivales.

  • IMU : une unité inertielle de 5 axes, mesure avec une précision extrême la situation de la moto dans tous les axes géométriques.
  • TCS : Traction Control tient compte de l’ouverture des gazs et de l’inclinaison de la moto. Réglable sur plusieurs positions, il permet de garder un maximum d’adhérence sur sa position la plus élevée ; ou au contraire, nous donne la possibilité d’effectuer des rentrées en glisse une fois désactivée.
  • Antiwheeling : agit sur la répartition de l’ouverture de gaz et donc, sur la délivrance de la puissance grâce au capteur d’angle, afin de maintenir un maximum les deux roues de la Honda au sol. 
  • HSTC : le système de contrôle de couple dérivé de la technologie superbikes fait de la Fireblade SP, une moto surprenante car il interagit avec précision sur la traction de la roue arrière via la centrale électronique d’injection FI-ECU.
  • TBW : équivalent au Ride By Wire, il adapte l’ouverture de la poignée pour une réponse des gaz plus précise.
  • Smart Key : communément appelé une clé sans contact, la firme japonaise adopte un système de clé antidémarrage afin de renforcer la sécurité de ses motos.

Le châssis de la CBR 1000 RR Fireblade SP

Au niveau du châssis : Le cadre a été entièrement retravaillé tout en conservant le même matériau : l’aluminium 

La Honda offre une 2ème génération avec ces suspensions Öhlins  SE-C semi-actives; système d’amortissement pressurisé pour minimiser la cavitation, ce qui garantie un meilleur amortissement même dans les conditions les plus extrêmes comme les aspérités du bitume à grande vitesse. L’amortisseur arrière dispose d’un point de fixation supérieur placé à l’arrière du moteur afin d’améliorer la maniabilité de ce millésime.

Les suspensions composées d’une fourche inversée Ohlins NPX ø 43 mm avec système Smart-EC, d’un débattement de 125mm, réglable en précharge, compression et détente ; d’un monoamortisseurUnit Pro-Link Öhlins TTX36 et système Smart-EC, réglable en précharge, compression et détente, d’un débattement 143 mm ; ont été spécialement développé sur circuit. 

Un bras oscillant rallongé pour gagner en stabilité à grande vitesse.

Le freinage de la CBR 1000 RR Fireblade SP

Au niveau du freinage : Equipée à l’avant d’un double disque de 330mm, de 2 étriers monobloc radiaux 4 pistons Brembo Stylema ; à l’arrière, d’un disque d’un diamètre de 220mm, étrier 1 piston Brembo. Le maître cylindre Brembo est 7% plus léger avec des durites plus fines augmente le temps de réactivité au freinage de manière considérable. Honda revoit aujourd’hui le développement de ses plaquettes pour un usage destiné à de la compétition.

A suivre…. Pour d’autres superbikes d’exception !

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
37 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
KONA
31 000 €
44 900 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
27 990 €
31 990 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *