Réhane Gany, 20 ans et déjà sur les sommets

Par Sportcom 974 | Le 10/09/2021 | Sports mécaniques

C’est à l’occasion du Rallye du Mont Blanc le week end passé que le jeune réunionnais Réhane Gany (il fêtait ses 20 ans lors de ce rallye) passait le cap de la mi-saison dans le cadre de la 208 Cup. Cette année pas moins d’une quinzaine de concurrents retords et véloces se disputent les lauriers lors de chaque manche et sont équipés de la même monture: une Peugeot 208 engagée en RC4.

Alors qu’il reste encore trois épreuves à disputer jusqu’au terme de la saison, entretien avec le talentueux Réhane après 2 manches asphalte et deux manches terre. Après tant de kilomètres parcourus, Réhane commence à bien connaître sa monture : « C’est vrai qu’on a maintenant pas mal de roulage dans cette voiture, d’autant que la plupart de mes essais se font sur asphalte. »

Lors de la dernière épreuve en date, il s’octroyait donc une nouvelle victoire en moins de 24 ans et une deuxième place au général de la Cup. « C’est un bon résultat comptable mais je ne suis pas satisfait du comportement de la voiture. Pour ce rallye spécifique nous n’avions pas les bons réglages car nous avions cassé la boite en essais et nous n’avions pas pu dérouler notre programme comme prévu. », explique Réhane.

« Par ailleurs alors que le comportement était OK en essais, dès le départ du rallye, j’ai eu un problème de comportement du train arrière : alors que la 208 est réputée pour la précision et le grip de l’arrière, là il était flou et très mobile et c’était vraiment bizarre à conduire ! Avec mon copilote on a donc opté pour la prudence en ne prenant pas de risques. J’ai donc roulé c’est vrai, mais dans les sections à haute vitesse, j’en ai vraiment beaucoup lâché… », déplore le pilote.

Gany Le Floch Peugeot 208Cup credit Damien Saulnier MB21 action1
Gany Le Floch Peugeot 208 Cup credit Damien Saulnier MB21 action1

En préparation des prochaines épreuves, Réhane et son équipe vont devoir s’atteler à comprendre les raisons de ce comportement. « Je ne sais pas si c’est un problème de châssis ou un amortisseur défaillant : peut-être que le banc qui nous sert à faire le parallélisme nous remonte de mauvaises informations ? Il va falloir en tout cas que l’on en comprenne les causes avant la prochaine course. »

Objectif : ERC

Bien conscient que les ténors Margaillan et Fransechi restent ici encore un ton au dessus, le pilote réunionnais n’a pas été en mesure d’accrocher cette locomotive de tête et lâche ainsi plus d’une minute à Margaillan. Néanmoins, ce Mont Blanc reste une bonne opération dans la cup en U24.

« On a une bonne avance mais tout peut basculer à tout moment », relativise le pilote. « L’objectif est de marquer de gros points lors des prochaines courses et si possible de se battre aux avant-postes. » Toutefois, Réhane n’a désormais plus la pression de devoir impérativement signer une victoire. En capitalisant sur l’énorme expérience de son navigateur Franck Le Floch, Réhane va pouvoir maintenant apprendre une autre facette du pilotage de haut niveau : la gestion de course.

Dauphin de Margaillan au Rallye des Vosges et vainqueur en U24, puis abandon après une sortie de piste au rallye Terre d’Occitanie où il découvrait la terre (ES9), et enfin podium avec victoire Junior au Terre de Langres : c’est donc sur une victoire que Réhane termine sa première partie de saison. 

Gany-Le-Floch-Peugeot-208Cup-credit-Damien-Saulnier-MB21
Gany-Le-Floch-Peugeot-208Cup-credit-Damien-Saulnier-MB21

« Chaque épreuve est un nouveau rallye pour moi. C’est une véritable découverte à chaque fois et il ne faut pas brûler les étapes. L’objectif de la saison reste le classement Junior en Cup et il est important de terminer chaque épreuve. », explique le réunionnais.

À l’arrivée de chaque épreuve, les mieux classés se voient crédités d’une dotation financière et d’une partie de cette dotation en bons d’achat à valoir pour l’achat de pièces chez Peugeot Sport. En fin de saison, le vainqueur U24 se voit offrir une saison complète en tant que pilote estampillé Peugeot Sport évoluant au volant d’une voiture officielle couvée par le lycée technique partenaire du constructeur sochalien.

A ce sujet Réhane relativise : « On n’en est pas encore là, il reste trois épreuves à disputer et il faut rester concentré en poursuivant l’apprentissage. Je prends les courses l’une après l’autre car il faut déjà boucler 2021 ! Ensuite c’est vrai que j’aimerais rouler en ERC. C’est ce que fait Franceschi, le leader français. Il y a beaucoup de pilotes engagés en RC4 et le niveau y est très relevé ! »

Interrogé sur ses aspirations au niveau professionnel en WRC, le leader junior de la cup française avoue qu’il « faudrait aller en Rallye2. Mais pour atteindre ce niveau avec une maîtrise suffisante, je dois encore travailler en RC4. …bien sûr que c’est le rêve de tout pilote de rouler en WRC, mais il faut déjà rouler en R5 et y briller ! Mon véritable rêve à court terme serait de rouler le Tour Auto de la Réunion dans cette catégorie. …pourquoi pas en 2022 ? …ce serait génial ! »

Pour l’heure, Réhane et son équipe doivent encore travailler sur leur Peugeot 208 afin de corriger le problème de comportement du train arrière avant la prochaine échéance, lors du Rallye Coeur de France le week-end du 24 septembre prochain.

À lire également :

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
19 580 €
22 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
23 680 €
30 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
34 900 €
39 900 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.