Rehane Gany : « On a une bonne base de travail »

Par Emmanuel Rolland | Le 21/02/2024 | Sports mécaniques

  • Partager l'article sur :

Le jeune espoir réunionnais a eu l’occasion d’effectuer un premier test au volant de sa nouvelle monture, la Ford Fiesta R2, avec laquelle il disputera l’intégralité du championnat de France des rallyes cette année, dans la cadre de la structure Sarrazin Motorsport, et sous les couleurs de Iron Lynx. Premières impressions… Les 8 et 9 […]

Le jeune espoir réunionnais a eu l’occasion d’effectuer un premier test au volant de sa nouvelle monture, la Ford Fiesta R2, avec laquelle il disputera l’intégralité du championnat de France des rallyes cette année, dans la cadre de la structure Sarrazin Motorsport, et sous les couleurs de Iron Lynx. Premières impressions…


Les 8 et 9 février dernier, Rehane Gany, ainsi que ses équipiers, Jean-Baptiste Franceschi et Sarah Rumeau, ont en effet pris part à deux premières journées de tests du côté de l’Ardèche, dans le sud de la France. L’occasion pour les trois pilotes de se familiariser avec leur nouvelle voiture, avec laquelle ils se préparent à l’ouverture du championnat de France des rallyes, prévue du 14 au 16 mars au Touquet.

Interrogé par Oovango.com, Rehane Gany, a pu prendre ses marques avec la Fiesta, après avoir évolué l’an passé au volant d’une Citroën Rally 2 R2 en CDF. « Par rapport à la C3, la Ford met davantage en confiance », explique le pilote réunionnais. « Elle est plus joueuse, elle propose davantage de retours d’informations. Cela permet de s’en imprégner rapidement, et de prendre vite confiance. »

Toujours accompagné par son copilote Franck Le Floch, Rehane Gany a ainsi connu deux journées très constructives, et intenses, dans le cadre de processus de découverte à la fois de sa voiture, mais aussi de sa nouvelle équipe, le Sarrazin Motorsport.


« Je me suis vite senti à l’aise », poursuit-il. « C’est vrai que, cette année, tout sera nouveau pour moi : une nouvelle voiture, une nouvelle équipe… Même si je connaissais déjà Stéphane [Sarrazin], ce qui est déjà une bonne référence. Mais dans l’équipe, que ce soit les ingénieurs ou les mécaniciens, tout le monde a fait en sorte de nous mettre dans les meilleures dispositions pour être à l’aise. On arrive tous à se comprendre assez vite, et c’est très positif. »

« Et puis nous avons pu tester la voiture dans différentes conditions puisque la route était sèche le jeudi matin, puis nous avons roulé sur le mouillé. Cela nous a permis de tester pas mal de choses, le tableau de marche était très cohérent. »

Les préparatifs en vue de l’ouverture de la saison, et le Rallye du Touquet, se poursuivront avec deux nouvelles sessions de test : une journée le 26 de ce mois, puis juste avant la première épreuve de la saison (11 et 12 mars). Des essais qui seront mis à profit pour préparer au mieux cette première échéance de l’année.


« Nous avons encore trois journées de test », continue Rehane Gany. « Nous allons continuer de travailler pour essayer de définir un set-up un peu plus typé ‘Racing’. On peut toujours améliorer des choses, que ce soit au niveau de la voiture et, de mon côté, en termes de pilotage. Nous allons tester des set-up différents, et nous savons déjà sur quels axes travailler pour améliorer les choses. »

Le fils de Sabir Gany a également pris plaisir à évoluer dans son nouvel environnement de travail, avec un vrai dialogue entre lui, son team, et ses équipiers. « Nous échangeons beaucoup, notamment avec JB [Franceschi], et ce même après les essais, où nous continuons à dialoguer pour exprimer nos ressentis ».

« L’autre point positif est que, que ce soit JB, Stéphane ou moi-même, nous avons le même ressenti au volant, ça aussi c’est très cohérent, et cela permet d’arriver à transmettre de bonnes informations à l’équipe. Cela va nous permettre de bien préparer le Touquet ».

Une épreuve, précisons-le, à ce jour menacée par les récentes inondations ayant touché le nord de l’Hexagone, mais qui est pour l’instant maintenue par les organisateurs.


« Les organisateurs font tout pour garantir la tenue de l’épreuve. Mais le rallye risque d’être compliqué, avec beaucoup de boue après toutes ces inondations. Et s’il pleut, je n’en parle même pas… Mais l’objectif de cette première manche sera surtout de ramener la voiture, ne pas faire d’erreur. Et si nous sommes performants, alors on pourra pousser pour l’être davantage. »

Un nouveau chapitre s’ouvre ainsi pour Rehane Gany, considéré par beaucoup comme l’un des grands espoirs du rallye français, et qui évoluera sous les couleurs de la structure Iron Lynx, présente en course d’endurance sur circuit depuis de nombreuses années, et qui découvrira l’univers des rallyes en 2024.

« Rouler sous les couleurs d’Iron Lynx n’apporte pas réellement de pression supplémentaire pour moi », conclut Gany. « Je le vois davantage comme une motivation. Je sais que, si l’on fait bien les choses, si a saison se passe bien, ils seront satisfaits d’avoir misé sur nous. Et on se dit que cela pourrait déboucher sur autre chose. C’est leur première année en rallye, et c’est une nouvelle aventure qui motive pour essayer de faire de belles choses. »

Emmanuel Rolland
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
LEXUS
RX 450H
39 490 €
41 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
PEUGEOT
2008
17 900 €
 
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *